Se connecterSe connecter

Lexique de l'horlogerie

A
Acier inoxydable
L'acier inoxydable est un alliage métallique possédant un certain degré de pureté, très souvent employé dans l'horlogerie pour sa grande résistance à la corrosion.

Plus précisément l'acier 316L, couramment utilisé dans la conception de montres. La manufacture Rolex a quant à elle recours à l'acier 904L. Ces deux alliages contiennent du chrome et du nickel, ne s'oxydent pas et affichent une résistance aux acides et à l'humidité.
Affichage de l'année
L'affichage de l'année indique l'année en cours sur le cadran.
Affichage du jour de la semaine
L'affichage du jour de la semaine indique le jour en cours sur le cadran.
Affichage du mois
L'affichage du mois désigne le mois en cours affiché sur le cadran.
Aiguilles luminescentes
Les aiguilles peuvent être recouvertes de pâte luminescente, c'est-à-dire qui brille dans l'obscurité. Les fabricants avaient autrefois recours au tritium radioactif. L'effet lumineux est produit par les cristaux des aiguilles en zinc qui réagissent aux électrons émis par le tritium. Désormais, les fabricants utilisent majoritairement le Superluminova, un matériau conçu à partir de pigments lumineux non radioactifs. La pâte luminescente commence à briller dès qu'elle est exposée à la lumière. Ses pigments sont inorganiques et phosphorescents. Elle brille plus ou moins longtemps selon le temps d'exposition à la lumière. Sa charge est néanmoins limitée.
Amagnétique (montre)
Une montre amagnétique est une montre qui demeure insensible à l'influence des champs magnétiques. La montre se doit d'afficher une certaine précision, encadrée par les normes DIN 8309 et ISO 764.

Selon la DIN 8309, les montres dont les calibres mesurent plus de 20 mm de diamètre sont considérées amagnétiques si elles demeurent insensibles à des champs magnétiques de 4 800 A/m (soit 6 mT) et n'avancent / ne reculent pas de plus de 30 secondes par jour.
Ancre
L'ancre est une pièce à deux bras qui fait penser à une ancre de bateau. Partie intégrante de l'échappement, l'ancre assure la liaison entre la roue d'échappement (également appelée roue à ancre) et le balancier. L'ancre reçoit l'impulsion de la roue d'échappement et la transmet au balancier. Elle interrompt simultanément la course de la roue d'échappement et des rouages pour mieux réguler l'énergie.
Anglage
L'anglage désigne la finition minutieuse d'un mouvement horloger. Les arêtes d’une pièce sont taillées pour obtenir un profil à 45 degrés légèrement arrondi, qui est ensuite poli. Elles conservent la même largeur sur tout le pourtour de la pièce.
Automatique
L'adjectif « automatique » se rapporte au type de remontage du mouvement de la montre. Les mouvements du poignet et du bras favorisent l'armement du ressort-moteur. La masse oscillante du mouvement (également appelée rotor ou rotor de remontage) remonte la montre de façon unidirectionnelle ou bidirectionnelle. Afin d'éviter que le ressort ne casse sous la pression, le rotor est muni d'une bride glissante lui permettant de tourner librement.
B
Bakélite
La bakélite est une résine synthétique isolante développée par le chimiste belge Leo Hendrik Baekeland en 1905. Les volants de voiture, les postes de radio, les téléphones et même les manches de poêles sont fabriqués dans cette matière résistante à la chaleur.
Balancier
Le balancier est l'organe régulateur de la montre mécanique. Il se compose d'une roue de balancier, on y associe également souvent le spiral de balancier. Le balancier possède la même fonction que celui d'une pendule ou d'unehorloge murale. Son oscillation est néanmoins beaucoup plus rapide. Un balancier oscille normalement à 21 600 ou 28 800 alternances par heure (A/h), tandis que celui d'une pendule oscille à 3600 alternances par heure. Plus l'oscillation est élevée, plus la montre est précise. Les composants de l'échappement fournissent une énergie constante au balancier via le ressort-moteur, ce qui crée un mouvement de va-et-vient.
Bar
Le bar est une unité de pression atmosphérique. Il mesure la force exercée sur une surface donnée. La pression barométrique peut également être mesurée en atmosphère (atm) ou en pascals (Pa).

1 bar = 100 kPa = 0,1 MPa

1 bar équivaut à la pression de l'air exercée à la surface de la Terre ou à la pression exercée par l'eau à 10 m de profondeur.
Barillet
Le barillet renferme le ressort-moteur enroulé sur lui-même. Il délivre à la montre son énergie.
Bicompax
Le terme bicompax se rapporte à la disposition des compteurs (totalisateurs) d'un chronographe. Un chronographe bicompax comporte deux compteurs disposés à 3 et 9 heures, un chronographe tricompax trois compteurs disposés en V.
Bleuir
Bleuir signifie chauffer des composants en acier à près de 300°C pour leur donner une couleur bleue. Les horlogers utilisent cette technique pour affiner les aiguilles, les vis et les composants du mouvement, et ainsi les protéger de la corrosion. Ce procédé est largement utilisé par les horlogers de Glashütte, ville située en Saxe allemande.
Boucle ardillon
La boucle ardillon est le nom donné au fermoir du bracelet de la montre. Un bracelet se compose généralement de deux parties : la plus longue est perforée, la plus courte est dotée d'un élément métallique en forme de U muni en son centre d'une petite tige métallique, l'ardillon. Ce système permet d'ajuster la longueur du bracelet, comme sur une ceinture. L'ardillon est la pièce qui empêche le bracelet de se desserrer.
Boucle déployante
Mécanisme situé à l'extrêmité du bracelet, la boucle déployante permet d'ouvrir et de fermer la montre. À la différence des boucles ardillon permettant une ouverture complète du bracelet, la boucle déployante est fixée aux deux extrémités du bracelet.
Boucle déployante double
Également appelée boucle déployante papillon, cette boucle s'ouvre en deux temps pour offrir une plus grande ouverture du bracelet.
C
Cadran guilloché
Un cadran guilloché présente des motifs géométriques gravés manuellement ou mécaniquement (lignes droites ou courbes croisées ou entrelacées).
Cadran guilloché main
Lorsque le cadran est guilloché main, on précise que le guillochage est appliqué manuellement. Le cadran présente alors des lignes et motifs irréguliers.
Calendrier annuel
Le calendrier annuel (ou quantième) est une complication. Lorsque la montre en est équipée, cela signifie que sa date ne subit qu'une correction manuelle par an, à la fin du mois de février.
Calendrier perpétuel
Le calendrier perpétuel est une complication horlogère affichant la date exacte du calendrier grégorien jusqu'en 2100. Il ne nécessite pas de correction manuelle puisqu'il prend en compte les différences de longueur de mois et les années bissextiles.
Calibre
Le calibre est l'autre désignation du mouvement. Il est bien souvent suivi d'un chiffre, comme l'illustre cet exemple : calibre ETA 2824-2.
Cerachrom
Cerachrom est le nom donné à la céramique développée par Rolex. Ce matériau particulièrement dur et innovant est réputé inrayable.
Chiffres luminescents
Les chiffres luminescents sont recouverts de pâte luminescente, c'est-à-dire qui brille dans l'obscurité. Les horlogers utilisaient autrefois le tritium, un matériau aux propriétés radioactives. Ils ont désormais majoritairement recours au Superluminova, une matière non radioactive se composant de pigments phosphorescents inorganiques. Les chiffres commencent à briller dès qu'ils sont exposés à une lumière naturelle ou artificielle.
Chronographe
Les chronographes possèdent une fonction chronomètre qui permet de mesurer des intervalles de temps, lors d'activités sportives par exemple.
Chronographe à rattrapante
Un chronographe à rattrapante permet de mesurer un temps intermédiaire. Il dispose ainsi d'une deuxième aiguille des secondes et de trois poussoirs. En pressant l'un des poussoirs, les deux aiguilles des secondes débutent leur course. Le second poussoir arrête l'aiguille rattrapante, permettant ainsi de lire le temps intermédiaire tandis que l'autre trotteuse continue sa course. En appuyant à nouveau sur le poussoir, l'aiguille reprend sa rotation.
Chronographe flyback
La fonction chronomètre du chronographe flyback présente une particularité. Il est en effet possible de remettre le chronométrage à zéro ainsi que de lancer un nouveau comptage sans avoir à arrêter l'aiguille. Sur un chronographe standard, il faut d'abord arrêter le chronométrage, puis le remettre à zéro avant d'en entamer un nouveau, opération qui nécessite d'appuyer en tout trois fois sur le poussoir. Le chronographe flyback est très apprécié des pilotes de l'armée de l'air, qui l'utilisent pour mesurer plusieurs opérations à la fois et à la seconde près. Un chronographe ordinaire ne représenterait qu'une perte de temps, puisqu'il nécessite de passer par les trois étapes évoquées plus haut.
Chronomètre
Les chronomètres désignent des montres ou des calibres dont la précision particulière a été certifiée par un organisme officiel. Il s'agit majoritairement du Contrôle officiel suisse des chronomètres (COSC). Une autre instance officielle pour la certification de la précision a fait son apparition il y a plusieurs années : l'Institut de mesure et de réglage de Thuringe à Glashütte.
Complication
Une complication est le nom que l'on donne aux fonctions de la montre : phase de lune, alarme, chronomètre ou calendrier perpétuel en sont des exemples. Il s'agit d'une réelle performance pour les horlogers, surtout lorsqu'une montre combine plusieurs complications.
Correction rapide de la date
Si elle est dite à correction rapide, la date se règle en toute simplicité au moyen de la couronne tirée, sans modification ni arrêt de la montre. Si le calibre est muni d'un système de correction ordinaire, il faut d'abord que l'aiguille des heures effectue deux tours complets avant que la date passe au jour suivant.
Côtes de Genève
Les Côtes de Genève sont une forme de décoration qui ornent les mouvements horlogers, parfois aussi d'autres composants. Elles se présentent sous la forme de larges bandes et sont également appelées Vagues de Genève ou Côtes droites.
Couronne à gauche
Lorsqu'une montre présente une couronne à gauche, la roue permettant de régler l'heure ou de remonter le mouvement se trouve sur la partie gauche du boîtier. La plupart des montres-bracelets affichent néanmoins la couronne à droite.
Couronne vissée
Lorsque l'on parle de couronne vissée, on indique que la couronne est vissée au boîtier de la montre. Ce mécanisme assure à la montre une meilleure étanchéité que les couronnes ordinaires simplement pressées contre le boîtier. Sortie en 1926, la Rolex Oyster est la première montre-bracelet à être équipée d'une couronne vissée.
D
Double barillet
Le double barillet désigne deux barillets montés en série, rallongeant ainsi considérablement la réserve de marche.
Double chronographe
Voir Chronographe à rattrapante
Dubois Dépraz
Dubois Dépraz est un fabricant spécialisé dans la conception de complications horlogères.
E
ETA SA Manufacture Horlogère Suisse
La Manufacture Horlogère Suisse ETA SA (abrégée ETA), est l’un des plus grands producteurs de montres et mouvements au monde. Elle fait partie du groupe Swatch.
Échappement
L'échappement distribue l'énergie qu'il reçoit du rouage de manière périodique et régulière au balancier, dans le but d'entretenir les oscillations (le mouvement de va-et-vient) du balancier.

Actuellement, les montres-bracelets ont majoritairement recours à l'échappement à ancre suisse, composé de l'ancre et de la roue d'ancre (ou roue d'échappement). La roue d'ancre est en lien direct avec la roue des secondes qui sert elle-même de support à l'aiguille des secondes. L'ancre calque son tempo sur les mouvements de va-et-vient du balancier. Elle exerce donc son influence sur la roue d'ancre, peut en bloquer et débloquer la rotation à sa guise. Lorsque le balancier oscille à une fréquence de 28 800 A/h (soit 4 Hz), chaque seconde est fragmentée en huit alternances.
Échappement Co-Axial
Dans les années 1970, l'horloger anglais George Daniels développe l'échappement Co-Axial comme alternative à l'échappement à ancre suisse. Il tire son nom des deux roues d'échappement montées coaxialement. L'avantage majeur de cet échappement est qu'il ne requiert que très peu de lubrification, les frottements entre les différents composants étant réduits au minimum. Il est donc facile d'entretien. À la fin des années 1990, Omega reprend l'invention et la développe en série. La grande majorité des montres mécaniques d'Omega sont désormais équipées de calibres co-axiaux.
Échelle tachymétrique
L'échelle tachymétrique permet de calculer des distances à l'heure. On la trouve sur la lunette ou sur le réhaut (en bordure du cadran). L'échelle est bien souvent utilisée pour calculer des distances (en km/h ou mph). Parcourez 1 km et arrêtez votre chronographe : s'il affiche 28 secondes, l'échelle vous indiquera une vitesse de 130 km/h. Parmi les montres les plus célèbres munies d'échelle tachymétrique, l'Omega Speedmaster Professional et la Rolex Daytona.
Échelle télémétrique
L'échelle télémétrique permet de calculer une distance. On la trouve en bordure de cadran du chronographe. On peut par exemple déterminer la distance d'un orage en déclenchant le chronographe lors d'un éclair et en le stoppant de nouveau lorsque l'on entend le tonnerre. La grande aiguille du chronographe indique alors la distance moyenne de l'orage en kilomètres. L'échelle est également très utile à l'artillerie puisqu'elle permet de déterminer la distance des troupes adverses à l'aide du feu du canon et du bruit de l'obus.
Édition limitée
Une édition limitée désigne une montre produite à un faible nombre d'exemplaires.
Étanchéité
L'étanchéité d'une montre se mesure en bar. Deux données sont en général renseignées par le fabricant : la pression et la profondeur équivalente. Cette valeur peut néanmoins prêter à confusion : lorsqu'une montre est étanche à 30 m, cela ne signifie pas que vous pouvez la porter pour aller nager mais uniquement qu'elle résiste aux projections d'eau. La plupart des montres de plongée sont étanches à 200 m, soit 20 bar. La pression de l'eau n'est pas le seul facteur qui entre en compte pour mesurer l'étanchéité de la montre, les variations de température entrent également en considération. L'étanchéité d'une montre doit être régulièrement vérifiée car les joints vieillissent. Si le verre de votre montre affiche de la condensation, c'est que de l'eau a pénétré à l'intérieur du boîtier de votre montre... Les dégâts peuvent être irrémédiables.
État d'origine
Lorsque l'état d'une montre est d'origine, cela signifie qu'aucun composant n'a été changé depuis sa conception.
F
Finition
La finition du mouvement est l'ensemble des opérations qui consistent à améliorer les performances de la montre tout en lui donnant des allures plus nobles. Parmi les finitions les plus célèbres, on dénombre les Côtes de Genève, le perlage ou la finition soleil satiné. L'anglage et le bleuissement en sont d'autres formes.
Fond transparent
Le fond transparent des montres de luxe les plus prestigieuses est en verre saphir ou en verre minéral. Au dos de la montre, il offre une vue dégagée sur le mouvement.
G
GMT
GMT est l'acronyme de Greenwich Mean Time. Il désigne l'heure solaire moyenne au méridien de Greenwitch (Londres). Il a longtemps fait office d'heure mondiale de référence, avant d'être relayé en 1972 par l'UTC, le Temps universel coordonné. À la différence du GMT, l'UTC n'est pas défini par les astres.

Une montre GMT affiche l'heure qu'il est dans d'autres fuseaux horaires.
Guichet de la date
La date peut être indiquée par des aiguilles (date à aiguilles) ou au moyen d'un guichet affichant un chiffre correspondant à la date en cours. Ce guichet se trouve souvent dans la partie basse du cadran. L'aiguille ou le disque du guichet de la date effectue une rotation complète (360°) tous les 31 jours. Si le mois fait moins de 31 jours, la date doit être corrigée manuellement.
H
Hésalite
Le verre hésalite est la désignation interne du Plexiglas chez Omega. Sa production est peu coûteuse, il est facile à remplacer et ne se brise pas.
I
Indicateur de réserve de marche
L'indicateur de réserve de marche affiche le temps d'autonomie d'une montre mécanique. Il indique à quel moment la montre doit être remontée. Le remontage s'effectue par exemple via la couronne de remontage.
L
Lunette
La lunette est l'anneau qui entoure le verre de la montre. Elle peut être fixe ou tournante. Les montres de plongée sont équipées d'une lunette tournante unidirectionnelle et graduée, permettant de calculer le temps d'immersion. Les lunettes des chronographes sont souvent fixes et munies d'une échelle tachymétrique, permettant le calcul de vitesses moyennes. Les lunettes sont bien souvent en métal ou en céramique.
Lunette tournante
La lunette tournante désigne l'anneau qui entoure le cadran et le verre de la montre. Elle équipe les montres de plongée ou les montres d'aviateurs.

Celle des montres de plongée est unidirectionnelle : elle ne tourne que dans le sens antihoraire afin d'éviter que le temps d'immersion ne soit rallongé par inadvertance. Avant de plonger, le plongeur aligne le zéro de la lunette avec l'aiguille des minutes. Graduée sur 60 minutes, la lunette permet une lecture optimale du temps d'immersion.

Pour les montres d'aviateurs, la lunette est bidirectionnelle.
M
Montre de plongée
Une montre de plongée est conçue pour répondre aux besoins des plongeurs professionnels ou de loisir. Les normes en vigueur sont l'ISO 6425 et la DIN 8306. La montre doit au moins être étanche à 100 m, soit 10 bar. Les montres de plongée sont en moyenne étanches à 200 m, leurs aiguilles et les index sont luminescents et elles présentent une lunette graduée de minute en minute. La lunette ne doit tourner que dans le sens antihoraire, pour éviter que le temps d'immersion ne soit accidentellement rallongé. Certaines montres de plongée résistent à une pression de 100 bar (1000 m), voire plus, et sont la plupart du temps équipées d'une valve à hélium.
Montre squelettée
La montre squelettée met en valeur son mécanisme. Dans une montre à mouvement squeletté, la platine, les ponts et différents éléments du mouvement sont ajourés, de manière à laisser voir les différents organes de l'appareil. Les montres squelettées sont de véritables œuvres d'art.
Montres à quartz
C'est le cristal de quartz qui anime la montre à quartz. Une pile miniature fournit à la montre son énergie électrique, celle-ci met le quartz sous tension et lui permet de vibrer avec une très grande régularité à 32 768 Hz. Ce circuit envoie donc des impulsions électriques régulières. C'est ainsi que s'opère la division du temps en secondes. Dans les années 1970, les montres à quartz venues d'Extrême-Orient font leur apparition sur le marché et inondent le monde entier avec leurs prix attractifs : c'est ce que l'on a appelé la crise (ou la révolution) du quartz. Les montres à quartz tirent majoritairement leur électricité d'une pile ou de l'énergie solaire.
O
Or Everose
L'or Everose est l'alliage d'or rose conçu par Rolex. L'or Everose est pur à 18 carats. Grâce à sa teneur en platine, ce métal précieux brille plus longtemps que l'or rose ordinaire. L'or Everose contient également du cuivre, d'où sa couleur rougeâtre.
Or Sedna
L'or Sedna est un alliage 18 carats conçu par Omega. Il se compose d'or, de cuivre et de palladium, d'où sa couleur rougeâtre.
P
Petite seconde
La petite seconde désigne le compteur externe sur lequel l'aiguille des secondes effectue sa rotation. On le retrouve sur les montres de gousset, les montres-bracelets à remontage manuel et les chronographes. La petite seconde s'oppose à l'aiguille des secondes au centre qui, comme son nom l'indique, effectue sa rotation sur le même axe central que les aiguilles des minutes et des heures.
Phase de lune
La phase de lune est une complication permettant de lire le nombre de jours écoulés depuis la dernière nouvelle lune. La lunaison (temps qui s'écoule entre deux nouvelles lunes consécutives) est d'exactement 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2,9 secondes. L'état de la lune (croissant ou décroissant) est lisible à travers un guichet en forme de demi-cercle ménagé dans le cadran.
Pièce d'origine
Si la montre est réparée avec des pièces d'origine, cela signifie que les composants utilisés proviennent uniquement de la marque en question.
Poussoirs vissés
Comme la couronne visée, les poussoirs vissés sont vissés au boîtier de la montre. Le mécanisme permet de rendre le boîtier étanche. Les chronographes dotés d'une grande étanchéité sont souvent équipés de poussoirs vissés.
R
Référence (numéro de)
Chaque montre possède une référence, ou numéro de référence. Il s'agit du numéro de modèle permettant de l'identifier. Le numéro de référence se révèle très utile si vous êtes à la recherche d'une montre en particulier (vintage par exemple).
Réglage de précision
Le réglage de précision comprend plusieurs opérations permettant à la montre d'atteindre une précision optimale. Elle est observée à différentes températures et dans différentes positions. Les chronomètres sont exposées à trois températures et testés dans cinq positions différentes pour répondre aux exigences du Contrôle officiel suisse des chronomètres (COSC).
Réhaut
Le réhaut est la partie qui borde le cadran, qui supporte le verre de la montre. Bien souvent muni d'une échelle tachymétrique, il peut également faire apparaître différentes inscriptions.
Remontage
Le remontage désigne l'action consistant à mettre le ressort de la montre sous tension. Autrefois, les montres de poche étaient remontées à l'aide d'une clé (appelée clé de remontage), élément qui a été remplacé par la couronne (couronne de remontage). Sur une montre automatique, le remontage est pris en charge par la masse oscillante du mouvement : le rotor.
Remontage manuel
Le remontage manuel est une forme de remontage. Le ressort-moteur est mis sous tension au moyen de la couronne (appelée couronne de remontage). Le ressort transmet son énergie aux rouages de façon continue.
Répétition
La répétition est une complication horlogère qui indique l'heure par un signal sonore. Sur les calibres mécaniques, c'est un petit marteau qui émet ce son. Pour actionner ce mécanisme, il suffit de presser sur un poussoir ou de tirer sur une targette sur le bord du boîtier. Il existe cinq types de répétition : la répétition heures, à quarts, à demi-quarts, cinq minutes ou la répétition minutes. Les répétitions sont des complications mécaniques particulièrement sophistiquées.
Répétition minutes
La répétition minutes est un mécanisme qui indique l'heure par un signal sonore. Elle fait partie des complications les plus rares et les plus minutieuses d'une montre-bracelet. Le son est produit par un minuscule marteau frappant une cloche miniature, appelée timbre.
Réserve de marche
La réserve de marche désigne le nombre d'heures d'autonomie de la montre, sans remontage.
Ressort
Voir ressort-moteur
Ressort-moteur
Le ressort-moteur sert de réservoir d'énergie pour les montres mécaniques. Il est logé dans le barillet. Il est mis sous tension par remontage manuel ou via le rotor d'une montre automatique. Afin d'éviter que le ressort se déroule et ne transmette son énergie trop vite au rouage puis au balancier (étalement sur plusieurs jours), la montre est équipée d'un échappement.
Rolesor
Le fabricant Rolex emploie le terme Rolesor pour désigner les montres combinant l'acier et l'or, tandis que la grande majorité des autres fabricants utilisent le mot bicolore.
Rotor
Le rotor est une pièce métallique en forme de demi-lune faisant partie intégrante du mécanisme de remontage des montres automatiques. Lorsque la montre est en mouvement, la masse oscillante du rotor arme le ressort (ressort-moteur) et fournit à la montre son énergie.
Roue d'échappement
La roue d'échappement (également appelée roue à ancre) fait partie intégrante de l'échappement d'un mouvement à ancre. La roue à ancre se situe entre les rouages et le balancier. La liaison entre le balancier et la roue d'échappement est assurée par l'ancre. La roue d'échappement se caractérise par ses dents asymétriques.
S
Sceau de Genève
Le Sceau de Genève ou Poinçon de Genève certifie la qualité et la provenance d'un calibre. Ce sceau est à l'origine poinçonné sur la partie métallique du calibre. Les horlogers utilisent désormais un nouveau procédé de nanostructure qui modifie la structure du métal à un niveau microscopique. Les composants les plus petits d'un mouvement peuvent ainsi arborer le Sceau de Genève, ce que le poinçonnage ne permettait pas. Pour obtenir ce précieux Poinçon de Genève, le calibre mécanique doit obligatoirement être monté et réglé dans le canton de Genève. Au total, 12 normes doivent être respectées, concernant entre autres le façonnage, la qualité et le développement. Pour obtenir le Poinçon de Genève, il faut convaincre huit membres du Bureau pour le contrôle volontaire des montres de Genève. Parmi les horlogers les plus célèbres certifiés par le Sceau de Genève, citons Cartier, Vacheron Constantin, Roger Dubuis et Chopard.
Seconde au centre
La seconde au centre est l'aiguille des secondes qui se trouve au centre du cadran, comme l'aiguille des minutes et celle des heures. À l'inverse de l'aiguille des secondes au centre, la petite seconde effectue sa rotation sur un compteur annexe. C'est souvent le cas des chronographes, pour lesquels l'aiguille des secondes au centre tient lieu d'aiguille du chronographe.
Sonnerie
La sonnerie est un dispositif de la montre mécanique qui indique l'heure par un signal sonore. La sonnerie est produite par un marteau métallique qui frappe les timbres afin de les faire vibrer, produisant ainsi un son.
Spiral
Le spiral (ou spiral de balancier) est un composant du balancier. Il fait partie du système oscillatoire d'une montre mécanique. Sa bande mécanique s'allonge et se raccourcit plusieurs fois par seconde pour faire avancer le mouvement de la montre. Le spiral est plus fin qu'un cheveu humain et ne pèse que deux millièmes de gramme. Il est conçu dans un alliage spécial de Nivarox ou dans un métal amagnétique tel que le silicium.
Spiral Breguet
Le spiral Breguet est un spiral de balancier dont la courbe terminale, coudée, se situe sur un plan différent du spiral. Cette forme de spiral a été inventée par Abraham-Louis Breguet en 1795. Le spiral Breguet accroît considérablement la précision de la montre.
Spiral de balancier
Voir spiral
Stop-seconde
Le stop seconde permet une mise à l'heure précise. Lorsque la couronne est tirée pour régler l'heure, l'aiguille des secondes s'arrête. Elle poursuit sa course dès que la couronne est repoussée contre le boîtier.
Superluminova
Le Superluminova désigne une substance luminescente verte qui recouvre les aiguilles et les index. La pâte emmagasine la lumière qu'elle reçoit pour ensuite la refléter une fois plongée dans l'obscurité. L'intensité lumineuse faiblit ensuite d'heure en heure. Le Superluminova est le pigment lumineux le plus utilisé, même si plusieurs fabricants ont recours à d'autres substances. Le Superluminova n'est pas radioactif, à la différence du tritium et du radium utilisé jusque dans les années 1950. Le Superluminova est aussi chimiquement plus stable, de sorte que ses propriétés demeurent intactes au fil du temps.
Système antichocs (pare-chocs)
Système permettant de protéger les composants les plus fragiles de la montre en cas de chute ou de choc violent. Les pivots sont souvent les plus exposés. Un minuscule ressort métallique amortit les chocs. Une montre avec protection antichocs doit supporter une chute d'un mètre de haut sur un plancher en chêne, sans présenter ensuite de graves dysfonctionnements. Le pare-chocs le plus répandu est le système Incabloc. Certains fabricants développent néanmoins leur propre système.
T
Tourbillon
Un tourbillon est une cage ronde qui tourne une fois autour de son axe par minute. Cette cage renferme les composants les plus importants d'une montre mécanique, à savoir le système oscillatoire et l'échappement. La pesanteur terrestre exerce une influence sur ces composants et peut provoquer des écarts de précision lorsque la montre est à la verticale. Le fait que la cage tourne sur elle-même compense les effets de la gravité. Abraham-Louis Breguet a inventé le tourbillon en 1795, à l'origine pour les montres de gousset. Aujourd'hui, on le trouve majoritairement dans les montres les plus luxueuses car la conception d'un tourbillon requiert un soin et une minutie tout particuliers.
Traitement antireflet
Le traitement antireflet renforce la transparence et la clarté du verre de la montre. Il réduit les effets de la réflexion et optimise ainsi la lisibilité.

Un traitement antireflet se présente sous la forme d'une fine couche transparente appliquée sur le verre, qui s'évapore par la suite.
Tricompax
Le terme de tricompax se rapporte à la disposition des compteurs annexes en forme de V, autour de l'axe central des aiguilles. On trouve ces compteurs à 3, 6 et 9 heures.
V
Valve à hélium
La valve à hélium protège la montre de plongée des dangers de la surpression. Dans les stations sous-marines, les plongeurs professionnels respirent un mélange gazeux composé d'hélium et d'oxygène. Les minuscules atomes peuvent pénétrer à l'intérieur de la montre. L'hélium ainsi enfermé dans le boîtier peut créer une surpression dans la montre et faire exploser son verre, lorsque le plongeur remonte à une pression normale. La valve permet de compenser cette pression. Elle s'actionne automatiquement ou manuellement.
Verre Hardlex
Le verre Hardlex est un verre minéral amélioré majoritairement utilisé par Seiko. Il est plus dur et plus résistant aux rayures que le verre minéral ordinaire. D'un point de vue résistance, il se situe entre le verre minéral et le verre saphir.
Verre acrylique
Le verre acrylique est un matériau synthétique et transparent qui peut être modelé à certaines températures. Également appelé Plexiglas, il se caractérise par sa grande résistance aux chocs, aux variations de température et à la corrosion. Les petites rayures peuvent être facilement repolies.
Verre minéral
Le verre minéral est un matériau relativement standard, que l'on trouve à tous les prix. Facilement comparable au verre utilisé pour les vitres, il est plus dur que le verre acrylique mais plus fragile et moins résistant que le verre saphir. Il peut néanmoins être endurci.
Verre saphir
Le verre saphir est obtenu à partir de cristal synthétique. Bien plus dur et plus résistant aux rayures que le verre minéral ou le verre acrylique, il est très apprécié des horlogers de luxe.