1 782 montres pour "

Tudor

"
1 - 30 de 1 782 résultats
Aperçu
Trier par

Sur Chrono24, vous trouverez au total 943 nouvelles montres Tudor et 784 montres Tudor d'occasion.

Tudor : performance et élégance

Les montres Tudor se distinguent par leur précision et leur design à la fois sportif et élégant. La filiale de Rolex bénéficie du savoir-faire du géant de l'horlogerie, et propose depuis plus de 70 ans des garde-temps de qualité à prix raisonnable.

Au milieu du XXe siècle, le fondateur de Rolex, Hans Wilsdorf, formule un objectif assez clair : créer des montres de qualité à prix abordable. En 1946, il fonde la société Montres Tudor S. A., nommée d'après la dynastie royale qui a régné sur l'Angleterre entre 1485 et 1603. La rose Tudor, symbole de la beauté, s'impose logiquement comme logo de la marque. Elle est entourée d'un bouclier, qui représente la force. Cette association rose-bouclier évoque l'alliance entre esthétique et robustesse.
Les collections actuelles sont empreintes de ces caractéristiques, dont Tudor a d'ailleurs fait sa marque de fabrique. Le catalogue comprend au total neuf séries de modèles : Heritage, Grantour, Fastrider, North Flag, Pelagos, Style, Clair de Rose, Glamour et Classic. Chacune propose des modèles masculins et féminins. Des montres de plongée sportives aux chronographes les plus élaborés en passant par des garde-temps au design rétro ou classique-élégant : il y en a pour tous les goûts. Depuis 2015, les modèles North Flag et Pelagos sont équipés des deux premiers calibres conçus par la manufacture Tudor. L'entreprise précise ainsi sa stratégie : gagner en indépendance. Le fabricant de luxe avait jusqu'alors recours aux mouvements conçus par la manufacture horlogère ETA, qui appartient au groupe Swatch.

Les modèles Heritage : des montres de plongée aux montres réveil

Le design des montres-bracelets de la série Heritage s'inspire du passé. Les garde-temps vintage prennent tous exemple sur un modèle-phare du XXe siècle : pour la montre de plongée Black Bay, il s'agit de la Tudor Submariner de 1954. La nouvelle version se distingue néanmoins par son cadran bombé et sa couronne de remontoir imposante sans protection. La montre de plongée équipée d'une lunette tournante unidirectionnelle existe en noir, bordeaux et bleu - version d'ailleurs renommée "Midnight Blue" par les fans. Le bracelet de la Black Bay, étanche à 200 m, peut être à maillons en acier inoxydable, en textile ou en cuir vieilli. Elle est animée par le calibre 2824 d'ETA, qui oscille à 28 800 alternances par heure (A/h) et dispose d'une réserve de marche de 38 heures.
Les chronographes issus de la collection Heritage renouent avec la passion du fabricant pour le sport automobile. Tudor présente ses premiers chronographes en 1970, les Oysterdate. À l'époque, la Speedmaster d'Omega et la Carrera de TAG Heuer sont déjà sur le marché. Avec son Heritage Chrono, Tudor combine esthétique classique et courbes modernes. Les notes d’orange présentes sur les aiguilles du chronographe et sur les index des minutes du réhaut, en bordure de cadran, font tout le charme de cette montre. Grâce à un mécanisme additionnel du calibre ETA 2892, le garde-temps affiche la petite seconde à 3 heures ainsi qu'un compteur 45 minutes à 9 heures. Le guichet de la date se trouve à 6 heures. Le fermoir du bracelet textile à rayures noires, grises et orange fait penser à une ceinture de sécurité. Le bracelet en acier inoxydable est une option. Si vous préférez le bleu, la lunette, le réhaut et les cadrans annexes du chronographe existent également dans cette couleur.
Le modèle Heritage Ranger réinterprète la Tudor Oyster Prince Ranger. L'entreprise présente la première Ranger en 1967. La nouvelle version rend hommage aux performances des pionniers du Grand Nord : en 1952, 26 exemplaires de la Tudor Oyster Prince font partie d'une expédition de la Royal Navy britannique au Groenland. La réédition de cette montre à 3 aiguilles séduit par sa lisibilité et ses aiguilles, chiffres et index clairs. Le boîtier en acier inoxydable est entièrement satiné et mesure 41 mm de diamètre. Le cadran noir mat, comprenant l'inscription ainsi que la rose Tudor, est bombé - le verre saphir également. Ces caractéristiques stylistiques soulignent le côté vintage de ce garde-temps. La couronne satinée est imposante et arbore elle aussi le motif de la rose. Elle est vissée au boîtier et assure à la montre une étanchéité à 150 m. La montre est équipée du calibre 2824 d'ETA. Pour le bracelet, il existe quatre variantes : le cuir, l'acier inoxydable, le textile aux motifs camouflage ou la manchette en cuir marron clair. Cette dernière version est agrémentée d'une boucle déployante satinée et de rivets, qui soulignent le côté robuste de la montre. Elle correspond ainsi parfaitement aux aventuriers et aux explorateurs.
La collection Heritage comporte un autre modèle : la Tudor Heritage Advisor. La montre-bracelet avec fonction réveil rappelle les premiers exemplaires de l'Advisor présentés en 1957. Cette montre se caractérise par ses deux couronnes de remontoir sur le côté droit du boîtier. L'une sert à régler la montre, l'autre la fonction réveil. Le poussoir situé sur la partie gauche du boîtier permet d'enclencher ou d'arrêter la fonction réveil. À 9 heures, une petite fenêtre nous indique si l'alarme est activée ou non. La réserve de marche de la fonction réveil s'affiche à 3 heures, la date est indiquée par une aiguille à 6 heures. Le verre saphir bombé offre une vue dégagée sur les aiguilles et le cadran. Pour le bracelet, le choix se fait entre l'acier inoxydable, le cuir d'alligator ou le textile. La montre est équipée du calibre automatique 2892 avec mécanisme additionnel pour la fonction réveil.

Des garde-temps sportifs-chics animés de calibres maison

Certaines montres sont animées de calibres de manufacture, comme les sportives issues des collections Pelagos et North Flag. Le fabricant appelle cette dernière "instrument scientifique", car elle est parfaitement à l'aise dans les régions les plus froides du globe. La principale caractéristique de ce chronomètre à 3 aiguilles : il est équipé du calibre MT5621 conçu par Tudor. Ce mouvement automatique possède la certification chronométrique décernée par le Contrôle officiel suisse des chronomètres (COSC). Il dispose d'un stop-seconde permettant un réglage précis de l'heure. Situé à 3 heures, le guichet de la date est équipé de la correction rapide. Le spiral de balancier est en silicium, ce qui le rend insensible aux champs magnétiques. Le balancier oscille à 28 800 A/h, soit 4 Hz. Le calibre mesure 33,8 mm de diamètre et 6,5 mm d'épaisseur. Il est équipé d'une réserve impressionnante de 70 heures, affichée à 9 heures. Le fond en verre saphir offre une vue dégagée sur les surfaces mates de chaque composant du mouvement.
La North Flag affiche un design plutôt angulaire. Entièrement satiné, le boîtier donne au garde-temps une apparence technique. La lunette, elle aussi satinée, se compose de céramique mate sur le côté et d'acier inoxydable brossé sur le dessus. Le cadran noir est parfaitement lisible : ses aiguilles, ses chiffres et ses index clairs affichent l'heure, même dans l'obscurité.
La montre de plongée Pelagos est la deuxième Tudor à être équipée d'un calibre de la manufacture. Disponible en noir ou en bleu, la montre à 3 aiguilles est étanche à 500 m et possède une valve à hélium sur la gauche du boîtier, qui empêche les atomes d'hélium de pénétrer à l'intérieur du boîtier lors d'une immersion en eau profonde, protégeant ainsi la montre contre la surpression. La Pelagos est équipée du calibre MT5612 conçu par la manufacture et certifié chronomètre. À la différence du MT5621, il ne propose pas de guichet pour la réserve de marche. Le boîtier est en titane satiné, ce qui le rend léger et insensible aux rayures. La montre se caractérise par sa lunette tournante unidirectionnelle. Les index et les chiffres sont recouverts de matière luminescente. D'ordinaire, seul le zéro de la lunette brille dans l'obscurité. Grâce à ses index en forme de carré et ses trois aiguilles lumineuses, la montre est parfaitement lisible. La pâte luminescente est bleue. Autre point fort : son bracelet en titane équipé d'une boucle déployante en acier inoxydable. Muni d'un mécanisme auto-ajustant développé par Tudor, ce système permet d'ajuster la taille du bracelet en plongée. Lorsque la pression augmente, la combinaison en néoprène se rétracte et son volume se réduit. La boucle auto-ajustante permet à la longueur du bracelet de s'adapter automatiquement. Lorsque le plongeur remonte à la surface, la combinaison reprend du volume. Le bracelet s'ajuste à nouveau et se rallonge. Ce bracelet existe aussi en caoutchouc, avec le même système d'ajustement.

Fastrider et Grantour : le sport à l'honneur chez Tudor

Les chronographes Fastrider sont issus d'une collaboration avec le constructeur italien de motos Ducati. Le design des montres s'inspire du Ducati Scrambler, voilà pourquoi les cadrans sont jaunes, rouges et vert olive. Les montres-bracelets ont un look jeune et frais. Leur mécanisme est particulièrement élaboré, comme le prouve l'emploi du Valjoux 7753, un calibre qui a déjà fait maintes fois ses preuves. Le mouvement possède une réserve de marche de 46 heures. La petite seconde se trouve à 9 heures, tandis que le compteur des 12 heures se situe à 6 heures et celui des 30 minutes à 3 heures. Entre 4 et 5 heures, on trouve le guichet de la date. Le boîtier monobloc, satiné, mesure 42 mm de diamètre. La couronne et le fond du boîtier sont vissés. Les garde-temps sont étanches à 150 m. En cuir ou en caoutchouc noir, les bracelets sont munis d'une boucle déployante avec fermoir de sécurité. La lunette dispose d'une échelle tachymétrique.
Le chronographe Fastrider Black Shield fait honneur à son nom, puisqu'il est presque entièrement noir. Pour son boîtier monobloc, la manufacture suisse emploie de la céramique noire mate finition microbillée, ce qui rend la montre particulièrement légère et résistante aux rayures. Les chronographes existent en 3 versions : avec aiguilles et index blancs, rouges ou beige. Il est possible d'obtenir cette dernière variante avec un bracelet en Alcantara beige et coutures noires. Pour les deux autres, il s'agit d'un bracelet en caoutchouc ou en cuir noir avec coutures blanches ou rouges. Tous ces composants donnent au chronographe un côté puissant. Il est lui aussi animé par le Valjoux 7753.
La collection Grantour regroupe également des garde-temps équipés de la fonction chronomètre. Ces montres de 42 mm de diamètre sont munies d'un boîtier en acier inoxydable ou d'un boîtier bicolore associant l'acier et l'or rose 18 carats. Le chronographe Grantour Fly-Back est le modèle phare de cette série. Son poussoir situé à 4 heures permet de remettre l'aiguille des secondes à zéro sans avoir à l'arrêter. La montre est équipée du calibre ETA 2892 avec fonction chronographe Fly-Back. La version sans Fly-Back est munie du Valjoux 7753. Le modèle à trois aiguilles mise sur le mouvement automatique 2824. Pour le bracelet, le choix se fait entre l'acier inoxydable avec éléments polis au milieu et le cuir avec de grandes ou de petites perforations. Dans les deux cas, la boucle déployante comprend un fermoir de sécurité.

Tudor : esthéthique, classique et glamour

Les montres-bracelets de la collection Style, Classic, Glamour et Clair de Rose combinent beauté et fonctionnalité. Ces montres à trois aiguilles sont animées par de prestigieux calibres automatiques signés ETA, particulièrement fiables. Le design des quatre séries est à dominante classique et rappelle les illustres garde-temps de Rolex. Le modèle Date + Day des collections Glamour et Classic ressemble beaucoup à la Rolex Day-Date. Le boîtier style coussin est très proche de l'Oyster de la maison mère. La Date + Day affiche la date à 3 heures ainsi que le jour de la semaine en toutes lettres à 12 heures. Les versions bicolores combinant acier et or jaune 18 carats se font particulièrement remarquer, surtout avec les index sertis de diamants.
La Clair de Rose s'adresse exclusivement aux femmes. Le boîtier en acier inoxydable mesure 26 mm de diamètre, conférant à la montre toute sa grâce et sa féminité. Elle se caractérise par sa trotteuse de seconde centrale en forme de rose Tudor. Le cadran nacré souligne un peu plus l'esthétique féminine. Les modèles bicolores comprenant de l'or jaune 18 carats mettent la collection particulièrement en valeur.
La collection Style propose des montres pour hommes et pour femmes. Les modèles acier ou bicolores de cette série fascinent par leur design d'une élégance intemporelle. Le cadran laqué est parfaitement lisible, il rayonne grâce au soleillé champagne ou soleillé argenté. Il existe également en noir brillant. Le boîtier mesure 28, 34, 38 ou 41 mm de diamètre. La version de base est en acier inoxydable. Les modèles bicolores associent l'acier et l'or jaune. Toutes les surfaces sont satinées et polies.

Tudor : entre esthétique et précision

Depuis plus de 70 ans, la filiale de Rolex Tudor produit des montres-bracelets à la fois robustes et élégantes. La manufacture sise à Genève est l'une des seules à proposer des garde-temps aussi élaborés que stylés, à des prix raisonnables. L'entreprise mise d'ailleurs très tôt sur une stratégie commerciale originale : sur ses affiches publicitaires des années 1950, Tudor met en valeur ses montres aux poignets d'hommes à l’œuvre dans des conditions extrêmes. Les garde-temps Tudor ont participé à une exploration polaire, ils ont été utilisés dans les mines et portés par des ouvriers de la voirie maniant des marteaux pneumatiques. Dès le début, l'entreprise mise sur la robustesse et l'expérience de Rolex. Les modèles Oyster-Prince de Tudor sont équipés du rotor Perpetual développé par Rolex. Dans les années 1950, ce mécanisme de remontage était réservé à Rolex et Tudor. Les deux sociétés appartiennent à la fondation Hans-Wilsdorf.

Top modèles de Tudor
Heritage | Submariner | Pelagos | Prince Oysterdate | Fastrider | Grantour