19/10/2023
 4 minutes

Chopard 101 : à mi-chemin entre joaillerie et horlogerie

Par Emer Browne
Chopard 101 : à mi-chemin entre joaillerie et horlogerie

Chopard 101 : à mi-chemin entre joaillerie et horlogerie

Comme Cartier, Chopard est souvent associée à ses bijoux plutôt qu’à ses montres. Et comme Cartier, Chopard ne mérite en rien cette restriction. D’ailleurs, la marque n’a sorti sa première collection de bijoux qu’en 1985, bien longtemps après sa fondation en 1860. Son histoire est synonyme d’innovations horlogères intrigantes, et l’entreprise familiale est digne de notre reconnaissance pour le savoir-faire qu’elle honore et les pratiques durables qu’elle emploie.

Les humbles prémices de Chopard

Pendant ses premières années, Chopard s’est spécialisée dans les chronomètres et les montres de poche, comme le voulait la tendance de l’époque. Motivée par le prestige que le Sceau de Genève allouait à ses garde-temps, la marque déménage de Sonvilier, petit village suisse, pour aller s’installer dans le bassin de Genève, un peu plus au sud du pays. Avance rapide jusqu’en 1963, où la manufacture est rachetée par Karl Scheufele III, descendant d’une grande lignée d’horlogers. Notons que la maison est toujours indépendante et demeure, à ce jour, entre les mains de la famille Scheufele.

Collections de montres les plus marquantes de Chopard

Parmi l’impressionnante collection de montres de Chopard, certains modèles ont une portée internationale et continuent de captiver les amateurs de montres et les collectionneurs du monde entier.

Happy Diamonds

La collection Happy Diamonds est probablement la série qui se trouve le plus à la jonction entre joaillerie et horlogerie. Pourtant, la manufacture ne s’est pas contentée de mettre des pierres précieuses sur une jolie montre pour femmes. Introduites en 1976, ces montres comptent des diamants insérés entre deux verres saphir qui se déplacent à chaque mouvement de poignet. La collection Happy Diamonds est toujours le fer de lance de Chopard à ce jour, et de nombreuses variations de ce modèle ont vu le jour au fil des années.

Chopard Happy Diamonds – the five larger diamonds are free to swirl around the dial.
Chopard Happy Diamonds – cinq gros diamants se déplacent libbrement autour du cadran.

Happy Sport

Marchant dans les traces de son propre succès, Chopard présente la collection Happy Sport en 1993. Cette collection voit le jour à une époque où l’on commence à combiner acier et diamants, afin de créer des montres pour femmes capables d’être portées en de plus larges occasions. Les prix des montres Happy Diamonds et Happy Sports démarrent dans les 2 800 €.

Alpine Eagle

Et que dire des montres pour hommes ? Bien sûr, toutes les créations Chopard arborent des diamants. La collection Alpine Eagle est ce qui se rapproche le plus de la montre sportive. Si elles ressemblent étrangement à la Royal Oak, ces garde-temps s’inspirent en réalité de la première montre de sport de Chpard, la St. Moritz, et rapprochent la marque un peu plus de son histoire personnelle. Plusieurs détails attirent l’œil : les paires de vis à chaque quart d’heure, la texture du cadran rappelant l’iris de l’aigle et le bracelet composé de maillons monoblocs en forme de lingots. Un calibre automatique de manufacture, certifié par le COSC, vient sublimer le tout, pour un tarif affiché à près de 8 400 €.

Voyez par vous-même en quoi l’Alpine Eagle est une meilleure alternative que la Royal Oak.

The Alpine Eagle collection is inspired by the St. Moritz watch from the 1980s.
La collection Alpine Eagle s’inspire de la St. Moritz des années 1980.

Mille Miglia

La collection Mille Miglia est la première manifestation physique de la marque dans le sport automobile. La série tient son nom d’une course classique ayant lieu dans le nord de l’Italie dans laquelle le CEO de Chopard, Karl-Friedrich Scheufele, concours chaque année. Ces chronographes reprennent de fins détails – intérieurs et extérieurs – de légendaires bolides de course, et offrent une excellence technologique. L’actuelle Chopard Mille Miglia Classic Chronograph s’achète dans les 7 500 €, mais il y a eu tellement de déclinaisons au fil du temps qu’il est possible de trouver des modèles à tous les prix.

Mille Miglia watches are powered by COSC-certified, automatic movements.
Les montres Mille Miglia sont animées par des calibres automatiques certifiés par le COSC.

Les montres Chopard valent-elles le coup ?

Comment font les montres Chopard pour subsister au beau milieu d’une féroce concurrence ? Comme évoqué plus haut, l’un des points essentiels de son succès réside dans son indépendance. Elle n’a pas été avalée par les Swatch Group, Richemont ou autre conglomérat LVMH, et c’est tout à son honneur. La fierté qu’ils tirent de leur savoir-faire est évidente quand on lit les longs profils de leurs artisans publiés sur leur site web. Voilà qui renforce également la note personnelle encouragée par leurs fortes valeurs familiales. Par ailleurs, on estime que Chopard ne produit qu’environ 50 000 montres par an. À titre de comparaison, Rolex produirait jusqu’à 1 million de montres par an.

En termes d’innovations de la manufacture, Chopard a plus d’un tour dans son sac. Le calibre L.U.C 1.96 fait partie des meilleurs mouvements automatiques de sa catégorie, tandis que son Lucent Steel se compose de déchets de haute qualité provenant de l’horlogerie suisse et d’autres industries dans leur quête d’un « luxe éthique ». Résultat, on le déclare 50 % plus dur que l’acier ordinaire.

Si le calibre Chopards L.U.C. 1.96, vous intéresse, consultez cet article de notre auteur invité, Hirota Masayuki.

Chopard versus Cartier

C’est indéniable, Chopard et Cartier ont beaucoup de points communs : un nom de consonnance française, des bijoux d’exception et des garde-temps de renommée mondiale. Cartier fait partie du groupe Richemont, et jouit d’une plus grande reconnaissance. Mais je trouve que Chopard se démarque dans ses valeurs familiales et ses pratiques durables. En effet, la marque s’est fixé des objectifs ambitieux, s’engageant à ce que toutes ses montres en acier comprennent 80 % d’acier recyclé d’ici fin 2023, et 90 % d’ici 2025. Depuis 2018, elle utilise également de l’or produit de manière éthique à 100 %. Le niveau élevé d’intégration verticale, de transparence et de savoir-faire s’harmonise magnifiquement au poignet et souligne les prouesses horlogères de Chopard.


À propos de l'auteur

Emer Browne

Mon intérêt pour les montres a connu un effet boule de neige depuis que j'ai rejoint l'équipe de Chrono24 en 2022. Je me plonge pendant plusieurs heures dans les coulisses de l'artisanat horloger, la tradition des marques et l'industrie horlogère.

À propos de l'auteur

Derniers articles

Arnold-and-Son-2-1
09/07/2024
Introduction basique sur les montres
 4 minutes

Finition soleillées et autres : aperçu des décors les plus populaires

Par Barbara Korp
Nomos-Tangenete-vs-Jungans-Max-Bill-2-1
04/07/2024
Introduction basique sur les montres
 4 minutes

NOMOS Tangente vs. Junghans Max Bill

Par Chrono24
Audemars-Piguet-Royal-Oak-Chronograph-Stainless-Steel-26240ST.OO.1320ST.04—COM003495-2-1
18/06/2024
Introduction basique sur les montres
 5 minutes

Le concept de « l’exit watch »

Par Aaron Voyles