16/11/2023
 4 minutes

Si une voiture de course était une montre : la Neo Bridges Aston Martin Edition de Girard-Perregaux

Par Elisabeth Schroeder
Neo-Aston-Martin-2-1

Les montres et les voitures sont deux hobbies très populaires, cohabitant parfois même chez l’un ou l’autre passionné. Je dois vous avouer que je considère les voitures comme un simple moyen de déplacement et que je me retrouve bien vite dépassée lorsque l’on me pose des questions trop pointues à ce sujet. Vous l’aurez compris, ma connaissance de l’univers automobile est relativement limitée. Lors des recherches ayant permis la rédaction de cet article, j’ai toutefois rapidement réalisé que ces deux mondes possèdent un grand nombre de similitudes.

Tout comme le capot d’une voiture renferme son moteur, le boîtier d’une montre protège le mouvement, qui peut tout à fait être comparé à un moteur alimenté en énergie pour donner ensuite vie à un garde-temps mécanique. Et à l’image d’une voiture nous permettant de nous déplacer dans l’espace, une montre nous informe du déplacement du temps. Si vous pensez que je m’égare, lisez attentivement la suite de cet article.

Si une voiture de course était une montre

L’horloger suisse Girard-Perregaux et le constructeur britannique de voitures de luxe Girard-Perregaux voient les choses de la même manière. En plus de reconnaître les points communs (et les différences évidentes) entre les biens qu’ils proposent, ils ont également rapidement réalisé leur complémentarité. Depuis 2021, les deux marques sont en effet liées par un partenariat officiel ayant déjà donné naissance à quatre garde-temps. Les partenaires présentent aujourd’hui fièrement le fruit de leur cinquième collaboration : la Neo Bridges Aston Martin Edition.

Un teaser de la Neo Bridges Aston Martin Edition dès le mois d'août
Un teaser de la Neo Bridges Aston Martin Edition dès le mois d’août

La manufacture horlogère suisse fondée en 1791 est connue pour ses designs reconnaissables entre mille, les matériaux utilisés et les mécanismes spéciaux qui ont été améliorés au fil des siècles. L’histoire du constructeur automobile britannique Aston Martin remonte « seulement » à 1913, mais la marque fait preuve d’un dévouement à la performance, au luxe et aux designs sophistiqués tout à fait similaire à celui de l’horloger. Des équipes des deux parties se sont donc réunies pour créer une montre qui mettrait en avant les points communs de ces maisons de luxe.

Sous le capot

Commençons par jeter un œil sous le capot. Aucune grande innovation ne s’y cache, de nombreux éléments ont été repris de montres issues de précédentes collaborations. Tout comme pour son autre nouveauté présentée en octobre, la Neo Constant Escapement, Girard-Perregaux nous gratifie ici d’un cadran inhabituel. Celui-ci vous permet en effet d’observer le « moteur » de la montre, le mouvement mécanique inversé baptisé Calibre GP0840000-2164, ainsi qu’une pléthore de composants habituellement visibles depuis le dos du boîtier.

Schauen Sie genauer hin, auf Komponenten, die für gewöhnlich versteckt sind.
Admirez les composants habituellement dissimulés

Le micro-rotor, sur lequel est inscrit le nom du binôme britannique, fait ici office de « réservoir de carburant ». Pas besoin de se rendre en station-service pour faire le plein : l’énergie du micro-rotor, qui servira par la suite à alimenter le calibre mécanique, est fournie par les mouvements de poignet habituels de son porteur. À sa droite se trouve le barillet, orné quant à lui du nom de la manufacture suisse et soutenu par un pont ajouré noir. Le cadran se compose d’une simple bague sur laquelle sont placés des index suspendus revêtus d’une matière luminescente. Cette configuration permet d’observer librement les rouages et le balancier de la Neo Aston Martin à l’œuvre.

Le mouvement de 32 mm est logé dans un boîtier en titane de 45 mm et protégé par un cristal de saphir « box » avec traitement anti-reflet. Des aiguilles des heures et des minutes squelettées se déplacent tout le long des index appliqués.

Das Gehäuse besteht aus Titan mit DLC-Beschichtung und ist 12,18 mm hoch.
Le boîtier en titane avec revêtement DLC mesure 12,18 mm de haut.

Le pont ajouré est accompagné de deux ponts plus proéminents. Leur coloris « Vert Aston Martin » est un hommage clair à la voiture de sport de la marque, le Super Tourer Db12 et permet d’identifier au premier coup d’œil le lien entre le garde-temps et la marque automobile. Les plus observateurs remarqueront que l’incidence de la lumière donne naissance à un dégradé de vert, de rubis flamboyant et de noir sombre rappelant l’asphalte après une averse.

Der Zeitmesser ist auf 250 Stück limitiert.
Le garde-temps est limité à 250 exemplaires.

Le tour du propriétaire n’est pas encore fini : le parallèle entre l’univers de l’horlogerie et celui de l’automobile se poursuit avec le bracelet. Aussi important que la ceinture de sécurité dans un véhicule, il se compose ici de caoutchouc noir avec effet textile rehaussé de surpiqûres vertes assorties au coloris des ponts évoqués ci-dessus. Il s’accroche au poignet grâce à une boucle déployante triple en titane DLC.

Ce garde-temps limité à 250 exemplaires sera proposé au prix de 39 800 € chez tous les revendeurs autorisés Girard-Perregaux.

Notre conclusion

Notre petite excursion dans l’univers des nouveautés de Girard-Perregaux touche à sa fin. Que pouvons-nous en conclure ? L’univers de l’horlogerie et celui de l’automobile sont certes très différents, mais j’espère avoir pu vous montrer que de nombreux composants d’une montre sont comparables à ceux d’une voiture. Il est cependant indéniable qu’une coopération entre un constructeur automobile de luxe et une manufacture horlogère de luxe ne peut qu’être réussie, comme en témoigne parfaitement la Neo Bridges Aston Martin Edition. Qu’en pensez-vous ?

Caractéristiques techniques

Matériau du boîtier Titane avec revêtement DLC
Diamètre du boîtier 45 mm
Hauteur du boîtier 12,18 mm
Verre Verre saphir traité anti-reflets
Cadran Bague avec index appliqués flottants avec matière luminescente (verte)
Aiguilles Aiguilles squelettées type bâton avec matière luminescente (verte)
Étanchéité 30 m (3 ATM)
Référence du mouvement : GP084000-2164
Diamètre du mouvement 32 mm
Hauteur du mouvement 5,45 mm
Fréquence d’oscillation 21 600 A/h – (3 Hz)
Composants 208
Rubis 29
Réserve de marche Min. 48 h
Fonctions Heures, minutes
Matière du bracelet Bracelet en caoutchouc noir avec effet tissu et coutures vertes
Boucle Boucle déployante triple en titane DLC

À propos de l'auteur

Elisabeth Schroeder

Les Geneva Watch Days 2023 ont été le premier événement horloger auquel j'ai assisté et c'est à ce moment-là que les montres de luxe ont véritablement piqué ma curiosité. Ce nouvel élan m'a poussé à me lancer tête baissée dans le travail (d'écriture).

À propos de l'auteur

Derniers articles

2-1-Top-3
17/01/2024
Modèles
 6 minutes

Cinq montres à cadran Explorer (hors Rolex)

Par Sebastian Swart
ONP-783-2-1
16/01/2024
Modèles
 6 minutes

Montres à cadran rose : coup de génie ou faute de goût ?

Par Pascal Gehrlein