12/04/2024
 4 minutes

Watches and Wonders 2024 : les nouveautés Rolex et Tudor

Par Donato Emilio Andrioli
W&W-Novelties-III-Rolex-2-1

Watches and Wonders 2024 : Rolex et Tudor

Le chat est sorti du sac : Rolex et Tudor ont présenté leurs nouvelles créations lors de l’édition Watches and Wonders 2024. Nous faisons le bilan et vous présentons toutes les nouveautés qui ont rejoint les catalogues Rolex et Tudor.

Tudor : quand la qualité prime sur la quantité

J’aimerais commencer par Tudor qui, comme les années précédentes, nous a présenté ses nouvelles créations dans une bande-annonce léchée. C’est ce à quoi, à mon goût, doit ressembler le lancement d’une montre en 2024 et les autres marques horlogères feraient bien d’en prendre de la graine ! Tudor maîtrise donc l’art de la bande-annonce. Quid des montres ?

Ces dames pourront se réjouir d’une nouvelle Clair de Rose, dotée d’un cadran bleu à chiffres romains et d’un bracelet à cinq maillons. Sans surprise, c’est la ligne Black Bay qui est sous le feu des projecteurs en 2024. Avec la Black Bay 58 18K, la montre en or jaune se voit munie d’un bracelet en or et d’un fermoir T-Fit. Jusqu’à présent, elle n’était disponible qu’avec un bracelet NATO et un bracelet en cuir. L’actuelle Black Bay est dorénavant proposée non seulement avec une lunette rouge, mais aussi dans une version noire. Étonnamment, cette nouvelle déclinaison couleur nuit paraît nettement plus moderne que la version précédente et renonce aux touches dorées.

Kommt unerwartet: Eine schwarze Tudor Black Bay ohne Gilt-Elemente.
Surprenante : une Tudor Black Bay noire sans les typiques touches dorées

La Black Bay Chrono à cadran rose a été présentée quelques jours avant le salon Watches and Wonders 2024. Avec cette inhabituelle combinaison de couleurs, Tudor pourrait bien avoir inauguré l’une des tendances horlogères à venir.

Il est vrai que les nouveautés présentées par Tudor cette année se comptent sur les doigts d’une main. Mais : avec la Tudor Black Bay 58 GMT, l’horloger suisse réalise le rêve de ses fans. La nouvelle montre d’aviateur se décline avec un boîtier relooké, touches dorées et lunette noire et rouge « Coke ». Le diamètre de 39 mm, lui, n’a pas été modifié. Cette montre devrait assurer un certain succès à Tudor.

Die neue Tudor Black Bay 58 GMT mit Coke-Lünette.
La nouvelle Tudor Black Bay 58 GMT, avec lunette Coke

Rolex : « quand l’iconique rencontre l’inattendu »

Dans un teaser révélé au public quelques jours plus tôt, Rolex avait fait monter le suspense d’un cran en annonçant une nouveauté « inattendue ». La marque a-t-elle tenu parole ou était-ce surtout un effet d’annonce ?

Présentée l’année dernière, la Rolex Perpetual 1908 se pare cette année d’un cadran bleu clair. La nouvelle variante en platine vient quelque peu diversifier l’esthétique du portefeuille Rolex, maison qui n’est pas spécialement versée dans les montres de soirées et discrètes. Ce que certains fans de montres pensaient être à la vue du teaser une Datejust en or s’est finalement révélé être une Sky-Dweller en or sur bracelet Jubilee. Son caractère inédit réside dans ce bracelet Jubilee, utilisé pour la première fois sur les modèles dorés de la Sky-Dweller. La nouvelle Day-Date et la nouvelle Daytona à lunettes sertie de diamants, quant à elles, se font plus discrètes dans ce nouveau cru.

Die Rolex GMT Master II erstrahlt in einer grau-schwarzen Lünette.
La Rolex GMT-Master II arbore une lunette bicolore grise et noire.

La nouvelle variante de la GMT-Master II devrait en revanche susciter un peu plus d’enthousiasme : après avoir été retirée de la production il y a quelques années, la GMT-Master II noire fait son retour – à ceci près que le nouveau modèle est équipé d’une lunette GMT non pas noire, mais noire et grise. Autre changement : l’option de choisir un bracelet Jubilee au lieu du bracelet Oyster.

C’est là que l’iconique rencontre l’inattendu : la Rolex Sea-Dweller Deepsea débarque en or jaune, avec un cadran bleu et une lunette en céramique bleue, couvercle en titane au dos. C’est une initiative courageuse de la part de Rolex de faire le choix de l’or intégral pour une telle montre-outil. C’est assurément une petite surprise, indépendamment de l’accueil que les fans réserveront à la montre.

Rolex zeigt mit der Sea-Dweller Deepsea in Gold Mut.
Rolex fait preuve de courage avec la Sea-Dweller Deepsea en or.

En conclusion : beaucoup de mises à jour et un modèle star

Que dire des derniers garde-temps présentés par Tudor et Rolex ? Le lancement par Tudor de la nouvelle METAS Black Bay dans de nouvelles couleurs ne devrait étonner personne. En revanche, l’abandon des touches dorées sur la version noire de la nouvelle Black Bay a de quoi surprendre le public. De même, on n’avait pas vu venir le bracelet en or et le fermoir T-Fit qui équipent la Black Bay 58 18K. La grande nouveauté qui devrait faire fureur en 2024, cependant, est la Tudor Black Bay 58 GMT. Avec cette montre, les fans voient leur rêve se réaliser.

Chez Rolex, le mot d’ordre reste la mise à jour prudente des modèles. Des montres comme la nouvelle Day-Date, la Daytona sertie de diamants et la Sky-Dweller dans ses nouveaux coloris ne susciteront certainement pas la folle ferveur de la communauté. On retiendra que la marque à la couronne a fait preuve d’audace avec sa Sea-Dweller en or, qui devrait donner matière à discuter. C’est en effet une montre qui sort de l’ordinaire qui vient à rebours des attentes. Si Rolex n’a pas vraiment de grande révélation cette année, la nouvelle version de la GMT-Master II devrait ravir de nombreux fans. Elle rappelle l’ancienne GMT-Master II noire, qui était très populaire et qui fait aujourd’hui une sorte de come-back avec ce modèle à la lunette bicolore, où le gris se joint au noir.

Une petite déception en ce qui me concerne : pas plus cette année que l’année dernière, la Submariner n’a été mise à l’honneur d’une quelconque manière. L’une des montres les plus importantes de tous les temps fête son 70e anniversaire, mais Rolex ne semble pas avoir prévu d’édition spéciale pour cette plongeuse de légende.


À propos de l'auteur

Donato Emilio Andrioli

Ma grande passion pour les montres est née lorsque j'ai acheté ma toute première montre mécanique, la Tudor Black Bay 41. Les icônes de longue date aux histoires exaltantes me fascinent tout particulièrement.

À propos de l'auteur

Derniers articles

Watches-and-wonders-2-1
19/04/2024
Watches and Wonders
 7 minutes

Watches and Wonders 2024 : regards croisés

Par Kristian Haagen
Grand-Seiko-2-1
13/04/2024
Watches and Wonders
 8 minutes

Watches and Wonders 2024 : Patek Philippe, Ulysse Nardin et consorts

Par Sebastian Swart
W&W-Novelties-IV-TAG-Heuer-2-1
12/04/2024
Watches and Wonders
 4 minutes

Watches and Wonders 2024 : du nouveau chez Zenith, TAG Heuer et Hublot

Par René Herold