19/10/2022
 5 minutes

Zoom sur les nouveautés 2022 de Tudor

Par Pascal Gehrlein
Neuheiten-von-Tudor-2022-2-1

Tudor Pelagos 39, Tudor Ranger, Tudor Black Bay Pro – l’un de ces modèles ne vous dit rien ? C’est peut-être que la filiale de Rolex a réussi la prouesse de sortir de nouveaux modèles sans tambour ni trompettes et sans lien direct avec aucun salon. Tudor mise plutôt sur la puissance des réseaux sociaux et le poids des influenceurs du secteur. Cette introduction peu conventionnelle concède toute sa modernité à Tudor et même, contrairement à Rolex, presque une image un peu rebelle. Si les présentations vous sont passées un peu vite sous le nez, lisez cet article pour découvrir tranquillement toutes les nouveautés de la marque.

Tudor Pelagos 39

Tudor Pelagos 39, réf. M25407N-0001

Démarrons avec la dernière arrivée dans la famille Tudor : ça faisait longtemps que les fans de la marque attendaient une remise au goût du jour de la montre de plongée professionnelle Pelagos. La montre se différenciait à l’origine de l’autre montre de plongée, la Black Bay, par son diamètre : 42 mm contre 39 mm, du titane plutôt que de l’acier et une meilleure étanchéité à 500 m, contre 200 m. Sans oublier la valve à hélium et le protège-couronne. Pour beaucoup, la Pelagos était la meilleure montre de plongée professionnelle sur le marché. Le hic ? Qui peut se vanter d’utiliser les fonctionnalités de ce type de montre au quotidien ?

C’est surtout le boîtier plus compact de 39 mm qui était attendu par les amateurs de Tudor, ainsi que son design moins « massif ». On pourrait dire que la nouvelle Tudor Pelagos en 39 mm est plus adaptée à un port quotidien et plus tendance. Au diable les professionnels, cap sur le grand public – enfin de la concurrence dans ses propres rangs ? Prends garde, Black Bay ! La Pelagos 39 se pare désormais d’un boîtier de 11,8 mm d’épaisseur. De barrette à barrette, elle mesure 47 mm de diamètre et ne pèse que 107 g. L’étanchéité a été réduite à 200 m et la valve à hélium supprimée. La lunette en céramique n’est plus mate, mais joue davantage sur les reflets de lumière et donne plus de contraste au cadran très noir, néanmoins légèrement brillant. Lunette et cadran sont évidemment ponctués de matière luminescente. On remarque immédiatement l’inscription Pelagos en rouge qui rappelle les modèles vintage et apporte ainsi la touche d’histoire. Le réglage rapide du bracelet de 21 à 16 mm est une fonctionnalité qui ne ravira pas uniquement les plongeurs. Côté calibre, Tudor mise sur le MT5400 sans date, mais avec certification COSC et 70 heures de réserve de marche – même mouvement que sur les modèles Black Bay.

Avec la Pelagos 39, Tudor comble de nombreux amateurs de la marque en leur offrant une montre de plongée techniquement et visuellement adaptée à un usage quotidien – et s’attire même de nouveaux clients. Stratégie gagnante ? Ou en proposant une montre similaire à sa Black Bay, Tudor se fait-elle concurrence à elle-même ? Seul le temps nous le dira.

Tudor Heritage Ranger 79950

Tudor Heritage Ranger 79950

La Tudor Ranger fait partie de la collection Heritage chez Tudor, qui compte également les Heritage Chronograph et Heritage Black Bay. Ce qui peut paraître un peu déroutant, car où faut-il situer la Heritage Ranger ? Est-ce un chronographe ou une montre de plongée militaire ? Comment démarquer la Ranger des autres modèles ?

Avec son cadran 3-6-9-12, la Ranger est une montre militaire d’inspiration classique qui semble tout ce qu’il y a de plus simple. Pas de date, juste l’heure. À l’inverse de la Tudor 36 avec une disposition similaire, la Ranger séduit cependant par son look résolument vintage. Et pour se démarquer de la série Black Bay, elle reprend les caractéristiques des Ranger et Ranger II des années 1960 et 1970 en leur donnant une touche de modernité. Le boîtier en acier brossé mesure désormais 39 mm et reste étanche à 100 m. Le cadran noir mat n’affiche pas de date et la couronne n’est pas protégée. Elle arbore néanmoins une aiguille des secondes avec une pointe rouge et des index couleur crème, qui, du reste, sont peints et non appliqués sur le cadran. Relique d’un temps révolu ? Ou charme absolu ? À vous d’en décider !

La Ranger est animée par le calibre MT5402 avec 70 heures de réserve de marche. Côté prix, la Tudor Heritage Ranger coûte moins cher que la série Back Bay. En tout et pour tout, Tudor suit sa ligne de conduite et sort un peu la montre vintage de sa niche pour l’adapter à la vie quotidienne, sans fioritures, ni pour autant perdre complètement le lien avec l’essence du modèle. Sur ce terrain-là, on peut dire que la Ranger a de la concurrence – au sein et en dehors de sa maison.

Pour beaucoup, la Ranger a succédé indirectement à l’ancienne Tudor North Flag, qui grâce à l’expédition britannique au nord du Groenland a également un lien direct avec l’aventure, mais qui peut paraître esthétiquement un peu moins conventionnelle.

Tudor Black Bay Pro

Black Bay Pro, réf. M79470-0001

Dernière à passer sous notre plume, la Tudor Black Bay Pro. Comme son nom l’indique, elle fait partie de la collection Black Bay. Mais alors que nous dit ce Pro dans le nom et comment se détache la Pro de ses homologues ?

Si la Black Bay Pro vous dit quelque chose visuellement, c’est que vous connaissez la Rolex Explorer II 1655. Bon point ! Et que nous dit cette similarité ? Que la Black Bay Pro est une montre GMT. Une montre GMT de 39 mm, pour parler plus précisément, ce qui la démarque de la Tudor Black Bay GMT. Elle arbore une lunette GMT fixe et le calibre MT5652 de Tudor. Le Pro dans son nom indique donc que la montre se distingue esthétiquement des autres modèles Black Bay (GMT).

Le look vintage et les dimensions s’adressent sans doute à un public un peu différent de celui de la Black Bay GMT. Cependant, techniquement parlant, la Black Bay Pro est à la mesure de son époque. La montre avec second fuseau horaire est étanche jusqu’à 200 m, affiche une réserve de marche de 70 heures et se porte, au choix, avec un bracelet NATO, hybride en cuir et caoutchouc ou évidemment en acier. En parlant d’hybride, la Black Bay Pro réunit tout ce que les amateurs de Tudor aiment : une Rolex (petite blague, bien sûr). Oui, la parenté avec l’Explorer II est indiscutable, mais aussi les influences de la North Flag, la touche Black Bay et enfin l’originalité du design, assurément. Tout cela compose la Black Bay Pro. Dans l’ensemble, elle est toutefois un peu plus fine et plus compacte de barrette à barrette, ce qui la rend plus attrayante, car plus « mettable », que la plus grande Black Bay GMT pour de nombreux acheteurs potentiels. En effet, les proportions sont le principal point de discorde à l’égard de la gamme GMT de Tudor au sein de la communauté et sur de nombreux forums. La lisibilité, notamment dans l’obscurité, a également été améliorée grâce à une matière luminescente plus présente et des index blanc cassé. Le tout en accord avec le style vintage de la Black Bay Pro. Néanmoins, cette Tudor dispose aussi de la boucle Tudor T-Fit à réglage rapide, l’alliance parfaite de modernité technique et d’esthétique vintage. Avec cette montre, Tudor prouve une fois de plus qu’elle connaît et qu’elle écoute ses clients, et qu’elle entend leurs souhaits.


À propos de l'auteur

Pascal Gehrlein

Bonjour, moi c'est Pascal. Après avoir passé de nombreuses heures sur Chrono24 pour acheter ma première "montre de luxe", j'ai découvert que le siège social se…

À propos de l'auteur

Derniers articles

Les montres Breitling conservent-elles leur valeur?
23/02/2024
 4 minutes

Montres Breitling : des valeurs sûres à long terme ?

Par Jorg Weppelink
Les montres Breitling les plus chères
22/02/2024
 4 minutes

Top 5 des montres Breitling les plus chères

Par Barbara Korp