06/03/2023
 8 minutes

Watch Talk : entretien avec l’auteur et collectionneur Matt Hranek

Par Chrono24
Interview-Matt-Hranek-2-1

Article hors-série, par Tobi L Sigona, Avi & Co.

A Man and His Watch raconte l’histoire des montres les plus connues dans le monde entier. L’auteur Matt Hranek propose des interviews retraçant l’historique et regroupant des anecdotes inédites sur les montres telles que la Rolex Daytona de Paul Newman ou les Omega Moonwatch, les Rolex Submariner de Sylvester Stallone, sans oublier la montre Tiffany en or de Franklin Delano Roosevelt. Un projet passion, que l’auteur décrit lui-même plutôt comme un récit d’histoires qu’un livre sur les montres. En plus d’écrire, Matt est également photographe, amateur de gastronomie, vins et spiritueux, père, éditeur et, bien sûr, grand collectionneur de montres.

« Je possède la montre de mon père, » commence le livre. Le père de Matt est décédé quand il venait tout juste d’avoir dix-huit ans. « C’est une Rolex Oyster Perpetual Datejust en acier avec cadran noir. Je me souviens du jour où il est rentré à la maison avec cette montre au poignet. Il était tellement fier, et j’étais tellement heureux pour lui, car je savais que la montre représentait bien plus qu’un nouveau garde-temps ; cette Rolex illustrait sa première année professionnelle florissante. »

Pour quelqu’un qui a passé énormément de temps dans la 47e rue à assouvir son obsession pour les montres, c’est presque inespéré que nos chemins se soient croisés. Bien installé pour mon entretien avec Matt (moi à New York et lui en Grèce en train de siroter un verre de vin blanc), il m’explique comment son père a influencé sa façon de percevoir la mode, les montres et les belles choses de manière générale. « Je me rappelle que dès que mon père admirait quelqu’un, ou son style, il disait « Regarde-moi ça ! Ce costume a été taillé par untel et untel, et il porte telles chaussures, et sa montre est une ‘X’. » Le type de montres que portait cette personne faisait partie de son analyse de style, et j’y ai donc toujours prêté attention. » Enfant des années 1980, Matt a grandi avec une fascination pour les montres Rolex et Pulsar grâce à son père, et son sens aiguisé de l’observation ne l’a jamais quitté.

Avant d’écrire ce livre personnel rempli de jolies photos de garde-temps, Matt Hranek a commencé en tant qu’assistant photographe à New York. Nombreux sont les hommes ayant réussi à aspirer à investir dans leur première montre de luxe pour marquer cet accomplissement. Pour Matt, c’est en 1997 quand il débute sa carrière de photographe. Il ne savait pas vraiment quoi chercher sur le marché du vintage ; seulement qu’il voulait marquer le coup avec une Rolex Submariner comme James Bond : « J’étais un grand fan de James Bond, il me fallait une Rolex Submariner. » Il se décide finalement pour une Rolex Submariner 5513, achetée à seulement 1 700 $ sur eBay. « Cette montre s’est beaucoup éclairci pour afficher désormais ce fameux cadran tropical », plaisante-t-il. « Parmi la dizaine de montres que je possède, je ne me séparerai jamais de la Datejust de mon père, ni de cette Submariner. »

« La vie ne vaut pas d’être vécue

si on nela vit pas comme un rêve », James Bond

Si de nombreux hommes aiment acheter leurs montres à des occasions spéciales, pour afficher leur réussite ou affirmer leur style, Matt aime les montres pour les histoires qu’elles racontent, parce qu’elles sont des brise-glace, mais aussi simplement pour ce qu’elles sont. « J’ai toujours acheté des choses que je trouvais cool ou en référence à un truc que j’aimais bien. Je n’ai jamais pensé à la perspective financière. J’aurais dû acheter 100 Submariner à l’époque. Mais dans la vie, j’ai toujours voulu avoir des choses que j’aimais vraiment, pas juste des objets auxquels je m’accrochais. » Quoi de plus rafraîchissant que quelqu’un qui collectionne les montres par pure passion ?

Matt Hranek signing his book
Matt Hranek en train de signer son livre lors d’un rassemblement Chrono24 à New York.

Matt n’a jamais acheté de montre ou autre article de luxe dans la perspective d’investir, mais plus pour son histoire et son amour de l’objet en question. Je lui demande si c’est cette façon de voir les choses qui l’a conduite à avoir cette carrière : « Oui, ça peut sembler très cliché, ou même complètement cucul, dit-il à contrecœur. Mais je pense vraiment qu’en suivant ces objectifs qui vous tiennent à cœur, il y a de fortes chances que vous trouviez ce que vous recherchez ou les personnes qui vous aideront à avancer dans votre carrière. Et avec un peu de chance, vous trouverez le succès ou tout du moins le bonheur. »

Après avoir évolué dans le milieu de la photo, la rédaction magazine est venue frapper à la porte du futur auteur. Il est devenu rédacteur en charge du contenu horloger chez Condé Nast, un média mondial qui héberge des marques emblématiques pour divertir, surprendre et responsabiliser. « Ça s’est un peu fait par accident. Ma femme était directrice artistique chez Condé Nast Traveler, et un ami y était rédacteur en chef. Ils avaient besoin de quelqu’un pour couvrir le marché horloger, et ils connaissaient tous les deux mon obsession. » Certains de ces articles portaient sur les montres et les voyages, notamment la montre de la semaine et l’endroit où il portait telle montre. Même dans ses articles brefs, l’écriture est claire et concise, et sa passion irradie l’écran.

« En commençant à couvrir le marché horloger dans mes articles, je me confrontais à toutes ces superbes histoires des gens et des marques que je rencontrais, et ma femme m’a dit « C’est le livre qu’Artisan [éditeur de beaux livres] t’a demandé d’écrire ! » Et elle n’avait pas tort. Je tenais là une superbe idée de livre, même si Artisan ne l’entendait pas de cette oreille… au début.

« Les montres racontent un peu le type d’homme que vous êtes

et, avec un peu de chance, elles vous mettront en contact avec les

gens qui compteront le plus dans votre vie. » – Matt Hranek, A Man and His Watch

Quand Matt l’a contactée au sujet d’un livre sur les montres, la maison d’édition a d’abord dit non. Mais en précisant qu’il s’agirait plus d’un livre d’histoires que sur les montres, Matt a piqué leur curiosité. Il voulait créer un livre sur les hommes et les montres de leur vie. Il regrouperait des montres à un million de dollars comme les Richard Mille, mais aussi des Casio à 23 $. Avec son expérience dans le milieu de la photo, il savait même exactement comment il voulait présenter les montres. La maison d’édition a fini par dire oui.

Le livre s’ouvre sur la Rolex Daytona de Paul Newman, considérée comme l’une des montres les plus emblématiques de tous les temps. Parmi ses expériences les plus magiques, il cite sa rencontre avec la fille de Paul Newman pour photographier la Daytona. Lisez le livre par vous-même pour vous rendre compte de ce moment captivant. Ce que je retiens de ce livre, c’est surtout la grande générosité des personnes ayant livré une ou deux histoires pour le projet. « De Cartier, fouiller dans leurs archives était juste génial, à ma rencontre avec Mario Andretti que j’admirais en tant que pilote automobile. Je crois que Sylvester Stallone a envoyé sa Submariner en or dans un colis FedEx et l’a simplement envoyée au studio, et quand la montre est arrivée, je me suis dit, attendez, il l’a juste mise dans un colis ? » J’ai entendu tout un tas de choses géniales sur l’acteur, mais là ça dépasse l’entendement ! « J’étais tellement nerveux… je veux dire, la générosité et l’ouverture d’esprit dont ont fait preuve tant de gens étaient juste incroyables. »

Prise de parole de Matt Hranek lors du rassemblement Chrono24 à New York.

Matt n’a pas uniquement écrit un livre sur sa passion des montres, il a également publié A Man and His Car dans la même veine que A Man and His Watch, et deux livres sur les cocktails intitulés The Martini et The Negroni, compilant tout ce qu’il y a à savoir sur les cocktails les plus emblématiques. « Je crois qu’ils abordent tous mes passions » dit-il quand je lui demande à quel point ses ouvrages publiés le représentent. Ils sont tous très personnels. Et je pense que c’est toujours très utile face à la critique. Je ne suis pas un expert. Je m’intéresse juste vraiment aux sujets que j’aborde. » J’en suis à la moitié de mon entretien avec Matt et j’ai déjà envie de m’acheter une montre.

Par la suite, Matt Hranek est revenu à la rédaction magazine. Il voulait créer un magazine regroupant tous les sujets qui lui tenaient le plus à cœur : le style, les voitures, la gastronomie, les montres et le voyage. Un rêve de longue date, d’aussi loin qu’il se souvienne. C’est ainsi que WM Brown Magazine, mode masculine et lifestyle, a vu le jour. Côté mode, Matt se décrit comme un enfant ayant grandi sur la côte est, au style chic et décontracté. Il associe ses montres à des chemises de crosse et de polo, des treillis, des chaussures bateau et des costumes italiens Bespoke. « Je trouve que les classiques s’inscrivent dans la durée, dit-il en vrai bon collectionneur de montres. Je veux dire par-là que les montres font bien évidemment partie de ma tenue. Ralph Lauren en parle dans mon livre, de la façon dont on choisit une montre et de la façon dont on choisit ce que l’on porte, et c’est normalement ce que je fais. »

À la fin de la journée, que Matt soit en train d’écrire une intro accrocheuse ou de siroter un Negroni, il retient trois moments gratifiants dans sa carrière : premièrement, travailler avec de grands photographes en tant que jeune assistant lui a permis de voyager et d’être entouré d’incroyables créatifs. Deuxièmement, élargir sa carrière au monde de la photographie lui a permis de rencontrer sa femme et ses meilleurs amis. Et troisièmement, « Je pense que maintenant, avec les livres et le magazine, j’ai atteint une étape supérieure dans ma vie, et je suis vraiment heureux. Je fais des choses que j’aime, et je travaille avec des gens que j’aime et qui sont très talentueux. » En bout de course, ce qui compte, ce sont les gens que Matt a rencontrés sur son chemin.

« C’est un peu comme tomber amoureux de quelqu’un.

Votre cœur bat plus vite. Vos yeux s’écarquillent. » – Matt Hranek

Et si vous doutez encore de la passion de Matt pour les montres, voici le conseil qu’il donne à tout nouveau collectionneur de montres cherchant à acheter un garde-temps de luxe pour la première fois. « Deux choses me viennent à l’esprit, dit-il en sirotant son verre de vin. D’abord, il faut être réaliste. C’est comme acheter une voiture. J’adorerais pouvoir dépenser beaucoup plus d’argent que je ne le fais, mais il faut maintenir l’équilibre entre ce qui sera dans votre budget, ce qui ne vous endettera pas, ce pour quoi vous ne vous sentirez pas coupable, ce qui ne nuira pas à l’éducation de vos enfants ». (Les montres de luxe ne nuisent pas à l’éducation des enfants – compris !) « Et puis, c’est un peu comme tomber amoureux de quelqu’un. Votre cœur bat plus vite. Vos yeux s’écarquillent. Ensuite, vous devriez réfléchir à la marque qui incarne votre passion. »

Le tempérament calme et le degré de passion de Matt ont rendu l’échange avec lui très agréable. Allez feuilleter son livre A Man and His Watch et suivez-le sur Instagram @wmbrownproject pour tout savoir de son prochain projet de livre de cuisine, sortie annoncée en 2023 !


À propos de l'auteur

Chrono24

L'équipe du Magazine de Chrono24 se compose d'employés de Chrono24, d'auteurs indépendants et d'auteurs invités. Leur point commun ? La passion des montres de luxe…

À propos de l'auteur

Derniers articles

ONP-878-Todays-Fashion-Icons-and-their-watches
13/03/2024
Lifestyle
 5 minutes

Les montres de luxe des icônes de la mode

Par Chrono24
Année bissextile : les quantièmes en horlogerie
29/02/2024
Lifestyle
 4 minutes

29 jours en février : que font nos quantièmes ?

Par Aaron Voyles