12/02/2024
 5 minutes

Universal Genève : renouveau d’une marque horlogère séculaire

Par Barbara Korp
Universal Genève

Universal Genève

S’il existe de nombreuses marques de montres vintage, il est rare que l’une d’entre elles attire autant l’attention qu’Universal Genève ces dernières semaines. Le rachat de la marque par Breitling semble en effet avoir rafraîchi la mémoire de nombreux amateurs et collectionneurs, qui se sont soudain pris d’intérêt pour les modèles-phares d’Universal Genève. Dans cet article, nous vous dévoilons tout ce qu’il faut savoir sur cette marque, ses modèles emblématiques, et bien plus encore.

L’histoire de la marque

L’histoire d’Universal Genève débute en 1894 lorsque deux horlogers, Numa-Emile Descombes et Ulysse Georges Perret, fondent une société spécialisée dans la fabrication de montres à complications. Produisant d’abord des mouvements et d’autres composants pour de grandes maisons horlogères, la société se lance toutefois rapidement dans la fabrication de montres complètes. Ces modèles remportent un franc succès, et Universal Genève entre dans l’histoire de l’horlogerie. Nouveaux brevets, designs inédits… Universal Genève est très prolifique.

Cette prospérité est malheureusement mise en péril par l’avènement de la crise du quartz qui frappe l’industrie horlogère quelque temps plus tard. Les ventes s’effondrent, Universal Genève se retrouve au bord du gouffre, et les quelques tentatives visant à redonner un nouveau souffle à la marque restent vaines. C’est la raison pour laquelle les modèles d’Universal Genève ont aujourd’hui déserté les vitrines au profit des bourses horlogères et des boutiques vintage. Mais était-ce là une fin acceptable pour une illustre maison horlogère, et ce nom devait-il rester associé à ce destin tragique ?

Universal Genève Compax Chronograph Ref. 22409
Le chronographe Universal Genève Compax réf. 22409

Ce n’était en tout cas pas l’avis de Breitling, qui a racheté Universal Genève en 2023, et dont la tentative de revitalisation pourrait bien être couronnée de succès. En effet, Breitling dispose indubitablement des compétences nécessaires pour repositionner une marque et en faire une actrice de premier plan. Ces dernières années, Breitling a en outre démontré qu’elle était capable de se réinventer et d’accroître constamment son pouvoir d’attraction, mais aussi de trouver le juste équilibre entre l’héritage du passé et les perspectives d’avenir. Elle partage par ailleurs l’amour d’Universal Genève pour les chronographes et l’orientation à la fois sportive et élégante de son catalogue. S’il est encore difficile de prédire quel sera l’avenir d’Universal Genève, toutes les conditions semblent donc réunies pour qu’il soit prospère. Il serait en effet étonnant que des rééditions des modèles-phares d’Universal Genève tels que ceux évoqués dans cet article ne deviennent pas des best-sellers.

Les chronographes Universal Genève

Les chronographes font partie intégrante de l’histoire d’Universal Genève, comme en témoignent notamment les collections Compax et Tri-Compax. Universal Genève ne s’est toutefois pas contentée d’élaborer des mouvements chronographes sophistiqués : elle a littéralement façonné l’image des chronographes. C’est à elle que nous devons entre autres l’agencement des compteurs ou encore l’appellation « chronographe tri-compax ». La Tri-Compax était d’ailleurs si populaire qu’elle s’est faufilée jusque dans le Bureau ovale. Le président américain Harry S. Truman possédait en effet une Tri-Compax en or jaune 18 carats qu’il portait régulièrement lors d’évènements importants, comme on peut le voir sur les photos de la conférence de Potsdam en 1945.

Universal Genève Compax Tri Compax Ref. 22297-1
L’Universal Genève Compax Tri-Compax réf. 22297-1

Universal Genève et le microrotor

Les microrotors sont de plus en plus prisés des amatrices et amateurs de montres. Mais saviez-vous que le microrotor avait été breveté par Universal Genève dès 1955 ? À l’époque, l’idée d’intégrer le rotor au mouvement plutôt que de le placer au-dessus était inédite. Le rotor, intégré dans la hauteur du mouvement, ne créait alors plus de surépaisseur, ce qui permettait de fabriquer des calibres encore plus plats. Véritable prouesse technique, le microrotor était aussi esthétique : étant donné que le rotor n’est généralement pas placé au centre du mouvement, les calibres munis d’un microrotor sont légèrement asymétriques, ce qui leur confère un certain charme.

Universal Genève Microtor White Shadow Ultra Thin Automatic Ref. 566101
L’Universal Genève Microtor White Shadow Ultra Thin Automatic réf. 566101

Les montres pourvues d’un microrotor ont donc été commercialisées sous le nom « Microtor ». Mesurant généralement 34 à 36 mm de diamètre, ces modèles s’adressent non seulement aux amatrices et amateurs de garde-temps vintage, mais ils conviennent aussi aux femmes. Alliant sobriété et élégance classique, toutes les Microrotor sont d’extraordinaires compagnes au quotidien.

Les montres de soirée Universal Genève

Grâce à l’invention du microrotor, mais aussi à son souci d’excellence et à son grand savoir-faire horloger, Universal Genève parvient à fabriquer des mouvements extrêmement plats. Cette ambition permet d’ailleurs à la marque de présenter la Golden Shadow, alors dotée du calibre le plus fin au monde, dès 1966. Les collections Golden Shadow et White Shadow renferment les montres de soirées les plus emblématiques du catalogue d’Universal Genève. Nous espérons donc que de nouveaux modèles verront le jour, d’autant plus que les montres de soirée plates sont extrêmement prisées et sont idéales dans un contexte professionnel. Quant à la question de l’épaisseur, et compte tenu du fait qu’Universal Genève a déjà détenu le record du calibre le plus fin au monde par le passé, il nous tarde de voir si elle le décrochera de nouveau.

Universal Genève Microtor Golden Shadow
L’Universal Genève Microtor Golden Shadow

La Polerouter d’Universal Genève

Passons maintenant à mon modèle favori, qui n’est autre que la Polerouter. Conçue par le légendaire Gérald Genta (l’illustre designer de montres cultes telles que la Nautilus et la Royal Oak), cette montre a remporté un immense succès dès sa commercialisation dans les années 1950. Cela est sans doute lié à l’histoire séduisante de ce garde-temps, censé évoquer les vols transpolaires effectués par la compagnie Scandinavian Airlines System (SAS) entre Los Angeles et l’Europe. Une avancée majeure pour l’aviation, car aucune ligne commerciale n’avait encore survolé le pôle Nord !

Universal Genève Polerouter Date Ref 869102/11
L’Universal Genève Polerouter Date réf. 869102/11

Si le survol du Pôle Nord permettait un gain de temps considérable, il posait aussi des défis techniques. En effet, les forts champs magnétiques présents autour du pôle affectaient tous les instruments, y compris les montres. Fort heureusement, Universal Genève était déjà si avancée en matière de protection contre les champs magnétiques qu’elle n’a eu aucun mal à concevoir une nouvelle montre de service pour les pilotes de la SAS : la Polerouter. Espérons que ce modèle devenu mythique renaîtra bientôt sous une nouvelle forme.

Conclusion

S’il est impossible de savoir de quoi demain sera fait, une chose est certaine : avec Breitling, Universal Genève est entre de bonnes mains, et son avenir s’annonce radieux. Pour ma part, j’espère que la marque proposera une nouvelle collection de chronographes à la fois classiques et modernes dotés de diverses complications, davantage de montres de soirée à microrotor – et surtout une nouvelle version de la Polerouter, cette montre d’aviateur particulièrement résistante aux champs magnétiques. Et en attendant l’introduction de ces nouveaux modèles, je vous recommande vivement de jeter un œil aux montres vintage d’Universal Genève. Que vous recherchiez un chronographe chargé d’histoire ou l’un des premiers designs de Gérald Genta, vous trouverez à coup sûr votre bonheur, tant le catalogue d’Universal Genève est riche et varié. Et croyez-moi, la recherche d’une montre vintage dont vous pourrez à votre tour façonner l’histoire peut être une aventure vraiment passionnante.


À propos de l'auteur

Barbara Korp

Le jour où j'ai enfin découvert que les montres étaient bien plus que de simples bijoux, je suis tombée en extase devant la beauté de leur mécanisme. Malheureusement, cette découverte a été suivie d'une déception presque immédiate, car la plupart des montres étaient bien trop grandes pour moi. Mais je ne me suis pas découragée, bien au contraire, puisque je suis maintenant spécialisée dans ce domaine.

À propos de l'auteur

Derniers articles

L’histoire de Breitling
19/02/2024
Introduction basique sur les montres
 8 minutes

L’histoire de Breitling : des montres-outils, des garde-temps masculins et des références plus accessibles

Par Sebastian Swart
L’histoire d’Audemars Piguet
18/01/2024
Introduction basique sur les montres
 6 minutes

Le curriculum vitae d’Audemars Piguet

Par Barbara Korp
Chopard 101 : à mi-chemin entre joaillerie et horlogerie
19/10/2023
Introduction basique sur les montres
 4 minutes

Chopard 101 : à mi-chemin entre joaillerie et horlogerie

Par Emer Browne