29/10/2019
 6 minutes

Qu’est-ce que la fonction GMT et comment l’utiliser ?

Par Sebastian Swart
Qu'est-ce que la fonction GMT et comment l'utiliser ?
Qu'est-ce que la fonction GMT et comment l'utiliser ? Photo: Bert Buijsrogge

La fonction GMT est une complication particulièrement intéressante pour les personnes qui voyagent beaucoup car elle permet de consulter rapidement l’heure locale et l’heure du domicile. Parmi les pionnières et probablement la représentante la plus célèbre du genre, la Rolex GMT-Master. Que veut dire l’appellation GMT et comment utiliser cette fonction ?

Qu’est-ce que l’heure GMT ?

Le Greenwich Mean Time – auparavant appelé heure universelle – est le méridien international de référence choisi par la conférence internationale de Washington en 1884. Basé sur le méridien zéro de la Terre, le GMT est établi sur les mesures de rotation terrestre. Ce méridien s’étend du pôle Nord au pôle Sud et traverse l’Observatoire royal de Greenwich, dans la banlieue de Londres.

À l’origine, l’introduction du GMT devait servir d’heure standard universelle à laquelle tous les recoins du monde devaient s’orienter. L’objectif était, entre autres, de garantir la ponctualité des trains. À l’époque, les horloges des gares étaient réglées selon la position solaire, différente selon chaque lieu. On ne peut qu’imaginer les imprécisions et les retards occasionnés. La navigation et l’aviation devaient également profiter de l’heure GMT. La fonction GMT a notamment joué un rôle majeur sur les vols transatlantiques dans les années 1950, mais nous y reviendrons plus tard.

Pendant 88 ans, le GMT s’est basé sur la position du Soleil, avant de basculer en 1972 en faveur de l’UTC (temps universel coordonné). Déterminé sur la base des horloges atomiques, l’UTC est bien plus précis. Contrairement au GMT, le temps universel coordonné n’est pas un fuseau horaire, mais une échelle de temps permettant de calculer l’heure qu’il est dans les différents coins du globe. Certains fabricants de montres comme IWC et Sinn utilisent la désignation UTC plutôt que GMT pour décrire leurs montres munies d’un second fuseau horaire, les deux fonctions étant cependant identiques.

Comment utiliser la fonction GMT ?

Rolex GMT Master
Rolex GMT Master

Sur le cadran d’une montre-bracelet ordinaire, l’affichage se fait généralement sur 12 heures. Cela signifie que l’aiguille des heures fait deux tours de cadran en 24 heures. Pour afficher la fonction GMT, la montre dispose d’une seconde aiguille des heures, souvent en forme de flèche et d’une autre couleur que l’aiguille des 12 heures. Contrairement à l’aiguille des heures, l’aiguille GMT n’effectue qu’une seule rotation toutes les 24 heures, elle est donc deux fois moins rapide. L’heure GMT se consulte le plus souvent sur une lunette graduée sur 24 heures ou au-dessus du réhaut.

En plus de leur esthétique particulière, les montres à fonction GMT se révèlent très pratiques pour les personnes qui voyagent beaucoup à l’international. Si vous décollez de Paris pour vous rendre à Sydney, vous savez sûrement que le décalage horaire s’élève à 9 heures (heure d’été). Une fois arrivé en Australie, vous devez toujours faire le calcul dans votre tête pour savoir quelle heure il est en France. Les choses se compliquent si vous avez de la famille à New York par exemple. La montre GMT répond à tous ces problèmes.

Sur une montre, la fonction GMT se matérialise par une aiguille des heures supplémentaire. On pense par exemple à la Tudor Black Bay GMT avec calibre de manufacture MT5642 ou à la Rolex GMT-Master avec calibre 3258 : chez vous ou à votre arrivée à Sydney, disons à 19 h 00 heure locale, réglez l’aiguille GMT à l’heure de votre domicile, soit 10 h 00.Réglez ensuite l’aiguille des heures à l’heure locale de Sydney, soit 19 h 00. Pour connaître l’heure qu’il est à New York, il suffit de déplacer la lunette graduée sur 24 heures, comme pour l’aiguille GMT, sur l’heure locale, soit 4 h 00. Et voilà comment, en quelques instants, vous pouvez rapidement consulter l’heure qu’il est dans trois fuseaux horaires.

Une fonction utile pour l’aviation

Rolex GMT Master
Rolex GMT Master

 

Comme évoqué plus haut, la Rolex GMT-Master est la montre GMT la plus célèbre et la plus caractéristique. Rolex introduit la première version en 1955, à la demande de la compagnie aérienne Pan Am. Au début des années 1950, les premiers vols transatlantiques font leur apparition, permettant soudainement aux voyageurs de traverser les océans en une journée. La Pan Am demande donc à Rolex de concevoir une nouvelle montre d’aviateur pour les pilotes. En plus d’être extrêmement lisible, la montre devait disposer d’un fuseau horaire supplémentaire. Ainsi est née la Rolex GMT-Master, référence 6542. Elle fait partie du catalogue de Rolex depuis 1955, rejointe quelques années plus tard par la GMT-Master II également très populaire. Au fil des années, la manufacture suisse n’a cessé d’améliorer ce modèle rapidement devenu inimitable.

Si la GMT-Master est la montre GMT la plus célèbre, elle n’est pas la première de sa catégorie. En effet, la Glycine Airman a vu le jour en 1953. Cette année-là, Samuel W. Glur – alors commercial chez Glycine SA et souvent entre deux aéroports – s’entretient avec des pilotes sur la conception de la montre d’aviation idéale. Leur réponse est claire, cette montre doit disposer d’un second fuseau horaire et être étanche. En bon homme d’affaires qu’il est, Glur prend immédiatement les choses en main et soumet l’idée à Glycine, en Suisse. Véritable chef d’œuvre, l’Airman est présentée la même année et devient ainsi la première montre à heure universelle au monde – avant Rolex. Aujourd’hui encore, l’Airman est l’un des modèles GMT les plus populaires auprès des amateurs de montres.

Caractéristiques de la fonction GMT

Pour sa première GMT-Master référencée 6542, Rolex utilise le calibre 1036, l’aiguille GMT dépendant de l’aiguille des heures. Cela signifie que les aiguilles ne pouvaient être réglées séparément. L’affichage du second fuseau horaire se faisait donc uniquement via la lunette tournante bidirectionnelle graduée sur 24 heures. Ce n’est qu’au milieu des années 1980 que Rolex introduit le calibre 3085, permettant de régler l’aiguille des heures indépendamment de l’aiguille GMT. Autre représentant majeur de ce type de construction, le calibre Omega 1128 que l’on trouve dans la Seamaster 300 GMT. Seiko propose également un calibre doté de cette fonction, le mouvement 9S86. On le retrouve notamment dans les modèles Grand Seiko SBGM227 et SGBJ203.

Omega Seamaster GMT-4787
Omega Seamaster GMT-4787, Photo: Bert Buijsrogge

 

Calibres GMT les plus utilisés

Le développement et la production de calibres de manufacture sont fastidieux et onéreux. Tous les fabricants de montres, ayant également des montres GMT dans leur catalogue, peuvent et veulent assumer ces coûts. Ils ont ainsi recours aux ébauches les plus fiables de l’industrie horlogère suisse. Parmi les plus célèbres, l’ETA 2893-2et le Sellita SW 330-1, relativement abordables en matière de modèles GMT. Ces calibres permettent le réglage autonome de l’aiguille GMT, mais pas celui de l’aiguille des heures. Les ébauches d’ETA sont très souvent utilisées par les marques du Swatch Group, l’entreprise faisant elle-même partie du groupe. Parmi les exemples les plus célèbres, la Longines Conquest V.H.P. GMTou l’Union Glashütte Belisar GMT. Marque pionnière dans la catégorie GMT, Glycine utilise des ébauches Sellita pour ses modèles Airman qu’elle renomme GL293 par exemple.

En 2002, Glycine va plus loin en présentant l’Airman 7. Cette montre GMT se démarque par l’affichage de quatre fuseaux horaires. Glycine parvient à réaliser cet exploit grâce à trois calibres mécaniques qui fonctionnent simultanément sur trois compteurs différents. Ce modèle fait preuve d’une grande innovation technique et se distingue visuellement de ses concurrents par un design très marqué.

Sélection de montres GMT célèbres

Au-delà des calibres et variantes évoqués ci-dessus, de nombreux autres fabricants et modèles choisissent d’afficher un second fuseau horaire à leur manière. Citons par exemple Panerai, qui décide d’afficher la fonction GMT dans un cadran à part sur certains de ses modèles. La Panerai Luminor 8 Days GMT réf. PAM00233 en est un bon exemple avec son calibre de manufacture P.2002 qui affiche le second fuseau horaire à 9 heures. Ce modèle dispose d’une réserve de marche allant jusqu’à 8 jours, mesure 44 mm de diamètre et affiche une étanchéité à 10 bar (100 m).

Omega Seamaster Planet Ocean GMT

L’Omega Seamaster Planet Ocean fait également partie des montres GMT les plus renommées. Ce modèle à trois aiguilles bat au rythme du calibre de manufacture Omega 8906 certifié chronomètre et est muni d’une aiguille des heures supplémentaire. L’heure GMT s’affiche de façon tout à fait classique sur la lunette en céramique graduée sur 24 heures. Avec un diamètre de 43,5 mm, la Planet Ocean compte parmi les plus grandes représentantes du genre et saute rapidement aux yeux. Son étanchéité à 600 m (60 bar) lui permet également d’entrer dans la catégorie des véritables montres de plongée.

Tudor Black Bay GMT
Tudor Black Bay GMT

Tudor Black Bay GMT

Avec sa Black Bay GMT présentée lors du Baselworld 2018, Tudor rencontre un franc succès. La montre sort en même temps que la Rolex GMT-Master II « Pepsi » avec laquelle elle partage de grandes similitudes esthétiques. Elle se caractérise notamment par sa lunette rouge et bleue et son aiguille GMT rouge. Elle est équipée du calibre de manufacture Tudor MT5652 certifié chronomètre. La lunette en acier avec revêtement en aluminium se manipule dans les deux directions. Le boîtier affiche un diamètre de 41 mm et est étanche à 200 m (20 bar). La référence 79830RB est disponible avec bracelet en acier, mais Tudor propose deux autres versions : en cuir ou avec bracelet NATO.

Lire la suite

Performance des Rolex GMT-Master et GMT-Master II

Qu’est-ce qu’un tourbillon et comment fonctionne-t-il ?

Qu’est-ce qu’un mouvement de manufacture ?


À propos de l'auteur

Sebastian Swart

Je suis un utilisateur privé de Chrono24 depuis de nombreuses années : je l'utilise pour acheter et vendre, mais aussi pour faire des recherches. Les montres m'ont …

À propos de l'auteur

Derniers articles

Patek-Philippe-World-Time-2-1
29/04/2024
Montres et technique
 6 minutes

Patek Philippe : la maîtrise des complications

Par Tim Breining
FPJourne-Souveraine-2-1
12/03/2024
Montres et technique
 7 minutes

Trois des complications les plus rares : fonction, génie et absurdité

Par Tim Breining
Zenith-El-Primero-Chronograph-2-1
22/11/2023
Montres et technique
 5 minutes

Histoire et évolution du chronographe

Par Aaron Voyles