Quelle montre sera la prochaine « Paul Newman » ?
Éditions limitées exclusives et montres rares

Jorg Weppelink
12.02.2018
Patek Philippe Nautilus 3710, Photo : Christopher Beccan
Patek Philippe Nautilus 3710, Photo : Christopher Beccan

 

Les mots « édition limitée » possèdent un effet envoûtant qui semble attirer les acheteurs. Beaucoup de gens sont tentés par l’idée de s’acheter une montre que d’autres ne pourront s’offrir en raison de leur rareté. Les marques horlogères le savent, et de multiples « éditions limitées » ont vu le jour ces dernières années dans le but de vendre plus de montres. Certains questionnent le véritable impact de ces mots dans une industrie où la production limitée devient un standard : qu’arriverait-il si le marché venait à être inondé de modèles en édition limitée ? On peut dire la même chose des montres « édition spéciale ». Au fil des années, les marques de montres ont trouvé les raisons les plus fondées et les plus folles de proposer certains modèles en « édition spéciale ». Si l’utilisation excessive de ces termes a certainement mené à une perte de leur signification, nombreux sont les modèles d’exception à avoir vu le jour sous cette appellation.

Dans cet article, nous vous présentons des éditions limitées et autres montres rares plus ou moins célèbres qui gagnent à être connues.

 

Patek Philippe Nautilus Power Reserve réf. 3710/1A

 

La Nautilus est aussi spéciale qu’inhabituelle dans le catalogue de Patek Philippe, et cette version l’est encore plus. Elle affiche d’abord toutes les particularités de la légendaire montre sportive de luxe, dessinée par Gérald Genta avec son design caractéristique en forme de hublot et son bracelet intégré. Cette montre surnommée « Jumbo » pour sa taille mesure 40 mm de diamètre, elle est empreinte d’élégance.

Cette pièce se démarque du reste de la collection, car elle fut d’abord le premier vrai modèle à succéder à la Nautilus d’origine référencée 3700. À sa présentation en 1998, la montre de légende est déjà sortie des circuits de production depuis huit ans, et seuls de petits modèles sont introduits, à l’image de la montre pour femme réf. 4700 qui affiche un mouvement à quartz ou la réf. 3800 qui mesure 37,5 mm de diamètre. La différence la plus flagrante est incarnée par l’indicateur de réserve de marche à 12 heures. S’il ne s’agit certes pas de la première complication dans une Nautilus, sa réalisation est unique : elle est indiquée par aiguille sur un cadran entre 10 et 11 heures.

 

Patek Philippe Nautilus 3710
Patek Philippe Nautilus 3710, Photo : Christopher Beccan

 

Le cadran se distingue également des autres Nautilus. Pour remplacer le cadran bleu nuit aux lignes horizontales, la montre affiche un cadran noir mat sans finition ponctué de chiffres romains. Le logo est déplacé à 6 heures pour ne pas gêner l’affichage de la réserve de marche, ce qui est très inhabituel. Cette montre est donc très différente du modèle d’origine et des versions plus modernes qui ont suivi. Si l’on considère toute l’importance et la prestance de la collection Nautilus actuellement, la réf. 3710 occupe une position unique. Néanmoins plutôt sous-estimée, elle prend le chemin de la Zenith Daytona de Rolex, finalement reconnue à sa juste valeur l’an passé.

 

IWC Aquatimer Cousteau Divers Tribute To Calypso

 

En partenariat avec la société Cousteau depuis 2004, IWC a sorti plusieurs modèles intéressants mettant la vie et les travaux du célèbre explorateur marin Jacques-Yves Cousteau en avant. Les montres de plongée Cousteau s’inspirent des montres de plongée classiques d’IWC, mais elles affichent une couleur différente et un fond à la gravure unique. Parmi les modèles les plus marquants, l’IWC Aquatimer Divers Tribute To Calypso « Original Wood » (réf. 3782-01) présentée en 2006. Limitée à 2500 pièces, cette montre est très spéciale puisque son fond comporte une pièce en bois qui faisait partie du célèbre navire Calypso qui a accompagné Cousteau dans toutes ses aventures sous-marines.

À l’origine, le Calypso est une BYMS (British Yard Minesweeper) de la Seconde Guerre mondiale commandée par la Royal Navy en 1947. Il a ensuite été cédé à Jacques-Yves Cousteau qui lui intègre un pont à hélicoptère et un matériel de plongée supplémentaire incluant des petits sous-marins. Le Calypso devient l’un des navires les plus célèbres de l’histoire, on le retrouve dans presque tous les films tournés par Cousteau. Après la mort de Cousteau en 1997, le Calypso a malheureusement fait l’objet de nombreuses disputes juridiques. Le navire fut ensuite entièrement rénové.

Une fois le partenariat signé entre la société Cousteau et IWC en 2004, la manufacture demande à pouvoir utiliser des morceaux de bois du navire pour le fond de sa montre. En achetant cette montre, vous achetez donc un morceau d’histoire connecté à la vie et aux travaux de Jacques-Yves Cousteau. Si vous avez vu l’un de ses films, vous connaissez donc l’importance de son histoire.

 

Grand Seiko Hi-Beat 36 000 GMT

Grand Seiko High Beat 36000 GMT
Grand Seiko High Beat 36000 GMT, Photo : FratelloWatches

 

En 2014, Seiko introduit une nouvelle série de montres Grand Seiko arborant un mouvement à haute fréquence avec complication GMT. La série Grand Seiko Hi-Beat 36 000 GMT comprend deux modèles standards, l’un avec cadran blanc et l’autre avec cadran noir, ainsi qu’un modèle limité à 600 pièces arborant un cadran vert foncé. Cette série a reçu de nombreuses critiques positives grâce notamment à son design méticuleux et à son mouvement à haute fréquence, dotant la montre d’une reconnaissance mondiale. Les passionnés de montres ne cesse néanmoins de parler du modèle en édition limitée avec cadran vert foncé (réf. SBGJ005).

L’édition limitée a été présentée pour commémorer l’introduction du nouveau calibre 9S86 qui anime la série. La rumeur veut que la couleur du cadran s’inspire du paysage vert de la préfecture d’Iwate dans le nord du Japon, que l’on peut observer depuis la fenêtre du Shizuku-Ishi Watch Studio où travaillent les designers de la Grand Seiko. Conçue à 600 exemplaires, les chances d’obtenir ce modèle demeurent minces mais il reste un espoir dans la mesure où les designers de la Grand Seiko s’inspirent souvent de leur environnement pour créer de nouveaux modèles.

Si vous appréciez le fait que la campagne japonaise soit une source d’inspiration pour le design de la Grand Seiko, vous pourriez opter pour la Grand Seiko réf. SBGJ021. Cette montre a été présentée en 2016, et arbore également le mouvement haute fréquence 36 000 ainsi que la fonction GMT. La montre affiche un cadran d’un rouge profond unique qui s’inspire du mont Iwate. Elle se caractérise également par son rotor visible à travers le fond du boîtier qui affiche plusieurs couleurs comme le bleu, le violet, l’orange et le jaune. Ces tonalités symbolisent le lever du soleil sur le mont Iwate. Cette version est limitée à 500 exemplaires, dont certaines sont encore disponibles actuellement. Si vous êtes à la recherche d’une montre qui s’inspire de la nature, cette édition limitée est sûrement celle qui vous correspondra le mieux.

 

Panerai Radiomir 1940 Chronograph

 

La manufacture Panerai est célèbre pour ses montres produites en nombre limité, ce qui l’autorise à proposer un nombre élevé d’éditions spéciales. La série Panerai Radiomir 1940 Chronograph Limited Edition a été introduite en 2014 et comprend trois modèles. L’histoire qui se cache derrière ces montres n’est peut-être pas aussi prestigieuse que celle des modèles cités dans cet article, même si elle reste captivante. Contrairement à de nombreuses autres séries de montres dont seuls la couleur du cadran et peut-être le matériau du boîtier varient, les trois modèles de Radiomir 1940 Chronograph proposent des cadrans et des matériaux de boîtier complètement différents. Cela donne un caractère spécial à chaque montre, ce qui compliquera sans aucun doute votre choix.

La série se compose d’un modèle avec cadran ivoire et d’un boîtier platine appelé « Platino » (PAM518), d’un modèle avec cadran marron foncé et boîtier en or rouge appelé « Oro Rosso » (PAM519) et d’un modèle avec cadran noir et boîtier en or blanc appelé « Oro Bianco » (PAM520). Il est relativement simple de les distinguer car leurs noms se rapportent explicitement aux métaux précieux qu’elles revêtent. La Platino est limitée à 50 exemplaires tandis que l’Oro Rosso et l’Oro Bianco se limitent à 100 exemplaires, un nombre en effet très restreint.

Le design du cadran de ces montres est l’élément qui les distingue le plus des autres modèles de Panerai Radiomir. L’Oro Rosso affiche un cadran marron foncé et un mélange de chiffres arabes et romains pour indiquer les heures, combinaison que l’on appelle également « cadran californien ». La Platino arbore un cadran ivoire et des marqueurs des heures sous forme de points, ainsi qu’une trotteuse au centre de couleur bleue et un compteur des minutes. Enfin, l’Oro Bianco affiche le cadran sandwich souvent utilisé par Panerai, comprenant des éléments lumineux distincts faisant apparaître plusieurs strates en plus du cadran principal. Ces montres composent ainsi la magnifique série en édition limitée qui se démarque par son design rétro et élégant. À vous de sélectionner votre favorite !

Acheter une montre revient toujours à choisir son modèle préféré, qu’il s’agisse d’une édition limitée ou non. Si elle bien réalisée, la force d’une édition limitée réside dans sa capacité à attirer rapidement les passionnés de montres vers un certain modèle. C’est à la manufacture et aux acheteurs potentiels de trouver des histoires pertinentes et marquantes qui feront d’une montre bien plus qu’une simple édition limitée, mais plutôt l’édition limitée à ne pas manquer.

 

À lire également :

Patek Philippe : trois montres dans lesquelles investir

Marques de légende : IWC

Montres James Bond : Rolex, Omega et au-delà


Jorg Weppelink
De Jorg Weppelink
12.02.2018
Voir tous les articles

Zoom sur

Vous avez des questions ?
N'hésitez pas à nous contacter.

+1 646-887-3560

Contact