02/08/2022
 5 minutes

Pourquoi la Rolex Daytona est-elle si chère ?

Par René Herold
OFP-125-Rolex-Daytona_Magazin_2_1

La Rolex Daytona est sans conteste l’une des montres les plus populaires de la manufacture genevoise. Mais bon nombre d’intéressés ont été stupéfaits en découvrant son prix. La Daytona est de loin le plus onéreux des chronographes sportifs populaires, que ce soit au niveau de son prix catalogue ou des prix pratiqués sur le marché libre. Mais pourquoi est-elle si chère, et ces prix sont-ils justifiés ? Nous vous donnons quelques éléments de réponse. 

Comment les prix de la Rolex Daytona sont-ils fixés ?

Rolex est une véritable entreprise industrielle qui emploie plus de 30 000 collaborateurs et dispose d’énormes installations de production. Bien entendu, les structures de cette envergure engloutissent de grosses sommes d’argent, ce qui est pris en compte dans le calcul du prix public conseillé. Cela dit, on peut également considérer que les montres Rolex sont en réalité des produits de masse, puisque la géante horlogère en produit jusqu’à 1 million par an. Cependant, la devise de la marque serait plutôt « grande quantité de qualité », car elle met tout en œuvre pour garantir la qualité élevée et constante de ses montres malgré son important volume de production. Or, le maintien de ce standard de qualité requiert un investissement considérable, ce qui fait également gonfler la facture. 

Mais cela ne suffit toutefois pas à expliquer les prix élevés des Rolex Daytona. En effet, la fabrication de la Speedmaster Professional Moonwatch représente un investissement comparable pour Omega. Pourtant, le prix officiel de la Moonwatch actuelle (réf. 310.30.42.50.01.002) s’élève à 7 500 €, soit à peine la moitié de celui d’une Daytona (réf. 116500LN) en acier inoxydable. Et cet écart est encore plus grand sur le marché libre : comptez environ 6 700 € pour une Moonwatch, contre plus de 36 000 € pour une Daytona ornée d’un cadran noir. 

Cela s’explique assez facilement : pour de nombreuses personnes, Rolex est synonyme d’horlogerie de luxe. Les autres grandes manufactures, telles qu’Omega, Breitling ou encore Zenith ne jouissent pas du même prestige. En achetant une Rolex Daytona, vous payez aussi pour la marque. 

The Rolex Daytona ref. 116500LN with a black ceramic bezel.
La Rolex Daytona (réf. 116500LN) avec lunette en céramique noire

Forte demande + disponibilité limitée = prix élevé

L’équilibre entre l’offre et la demande est un autre facteur de hausse des prix. La Daytona est l’une des Rolex les plus prisées, elle est donc très demandée. Et Rolex ne peut ou ne veut pas satisfaire pleinement cette demande. On estime que Rolex produit entre 20 000 et 40 000 Daytona par an. Ce nombre englobe bien entendu tous les modèles de Daytona, qu’ils soient constitués d’acier inoxydable, d’or ou de platine. Cette quantité limitée est notamment due au fait que la Daytona est le seul chronographe proposé par la manufacture genevoise. Contrairement à la plupart des autres mouvements de la marque, qui animent différents modèles, le calibre 4130 est utilisé exclusivement pour la Daytona. Les mouvements chronographes sont en outre plus coûteux à fabriquer et requièrent des capacités de production bien plus importantes. Sur le plan économique, il est par conséquent logique que Rolex se concentre davantage sur les modèles relativement simples comme la Submariner, la GMT-Master ou la Datejust

La demande est donc largement supérieure à l’offre, ce qui engendre des listes et des temps d’attente interminables de plusieurs années chez les revendeurs. La Daytona est de ce fait assez rare, mais d’autant plus prestigieuse – ce que Rolex n’hésite pas à monnayer. 

Le cas de la Daytona de Paul Newman

Si vous souhaitez vous procurer une Daytona sans attendre trop longtemps, vous trouverez votre bonheur sur le marché libre – moyennant toutefois un généreux supplément. Ainsi, la référence 116500LN actuelle en acier inoxydable avec un cadran blanc coûte actuellement (en juillet 2022) le triple de son prix catalogue de 13 550 €. La version ornée d’un cadran noir est certes un légèrement plus abordable, mais il vous faudra tout de même débourser plus de deux fois et demie le prix officiel pour l’acquérir. 

Chose étonnante, cette flambée des prix a commencé il y a seulement trois ans. L’engouement pour la Daytona de Paul Newman y est sans doute pour quelque chose. Star hollywoodienne et pilote automobile, Paul Newman fut l’un des premiers à porter une Daytona et a largement contribué à sa popularité actuelle. Aussi incroyable que cela puisse paraître, la Daytona n’avait que très peu de succès dans les années qui ont suivi sa création. C’est en apparaissant régulièrement au poignet de Newman que le chronographe s’est progressivement forgé une réputation. Fin 2017, un exemplaire ayant appartenu à l’acteur a d’ailleurs été adjugé pour un montant record de 15,3 millions d’euros lors d’une vente aux enchères. Une véritable chasse aux Daytona s’est alors ouverte. Les collectionneurs et les spéculateurs ayant perçu son potentiel d’investissement se sont d’abord jetés sur les Daytona vintage, avant d’élargir leurs recherches aux modèles contemporains. 

The "Paul Newman" Rolex Daytona ref. 6239 with its "exotic" dial.
La Rolex Daytona « Paul Newman » réf. 6239 avec cadran « Exotic Dial »

Comme le veut la loi du marché, les prix n’ont cessé d’augmenter par la suite. Tandis que les prix de certains modèles ont littéralement explosé, d’autres ont subi une hausse plutôt modérée, comme la référence vintage 6239. En juillet 2022, la version dotée d’un cadran « Panda » (cadrans auxiliaires noirs sur un fond blanc) est affichée à environ 64 500 € sur Chrono24. Cela représente certes une augmentation de plus de 20 000 € en trois ans, mais rien de comparable avec la 6239 ornée d’un cadran « Exotic Dial », la version portée par Paul Newman à l’époque. Parfaitement identique à la version « Panda » sur le plan technique et arborant également un cadran de type Panda, elle se distingue toutefois par sa graduation des minutes rouge et noir en bordure du cadran, les chiffres de style Art déco qui ornent les cadrans auxiliaires ainsi que ses index surmontés de petits carrés. Mais comme cette version est considérée comme la véritable Daytona « Paul Newman », il faut débourser pas moins de 360 000 € pour acquérir un exemplaire en bon état à l’été 2022. 

Cette hausse de prix est toutefois nettement plus marquée pour certains modèles contemporains que pour d’autres. Il vous faudra donc prévoir un budget beaucoup plus conséquent pour acquérir l’une des montres en acier susmentionnées portant la référence 116500LN que pour vous procurer la version bicolore référencée 116503, même si elle est techniquement identique. Comptez ainsi environ 42 700 € pour le premier modèle avec un cadran blanc, contre « seulement » 23 700 € pour la version bicolore (en juillet 2022). 

Conclusion

La Rolex Cosmograph Daytona est l’un des chronographes sportifs les plus onéreux du marché, et vous pourriez réaliser des économies substantielles en lui préférant par exemple une Omega Speedmaster, une Tudor Black Bay Chrono ou encore une Breitling Navitimer B01. Mais la Daytona fait aussi partie des montres les plus prestigieuses au monde. À vous de voir si cela suffit à compenser des écarts de prix parfois considérables. 


À propos de l'auteur

René Herold

Je m'appelle René Herold et j'ai découvert Chrono24 en répondant à une offre d'emploi. En réalité, avant de travailler chez Chrono24, les montres ne faisaient pas …

À propos de l'auteur

Derniers articles

5-Rolex-Uhren,-die-am-meisten-Wert-verloren-haben-2-1
16/09/2022
Watch Market
 6 minutes

5 modèles de Rolex dont le prix est en baisse

Par Jorg Weppelink
E_Magazin_2_1
07/09/2022
Watch Market
 4 minutes

Pourquoi la Patek Philippe Nautilus est-elle si chère ?

Par René Herold
Rolex-Datejust-vs-Tissot-Gentleman-2-1
03/06/2022
Watch Market
 6 minutes

1 000 € ou 10 000 € : quelles sont les différences ?

Par Donato Emilio Andrioli