31 juil. 2020
 4 minutes

Portrait d’une marque indépendante : H. Moser & Cie.

Par Balazs Ferenczi
CAM-1315-Indie-Brand-Moser-Magazin-2-1

Portrait d’une marque indépendante : H. Moser & Cie.

Voici le portrait d’une marque indépendante suisse dont l’histoire est suffisamment riche pour y consacrer un article. Le fondateur et homonyme, Heinrich Moser, est un homme du renouveau à la tête de plusieurs affaires en Europe, jusqu’à Saint-Pétersbourg. Pour être tout à fait exact, la ville russe a accueilli le tout premier siège de H. Moser & Cie en 1828. À l’époque, l’horloger de 24 ans vivait en Russie où il concevait ses propres montres et vendait ses mouvements à d’autres marques telles que Fabergé. Un an après la création de la marque à Saint-Pétersbourg, Moser ouvre un atelier au Locle, en Suisse, pour soutenir son commerce russe. L’usine produisait exclusivement des montres pour les marchés européen et russe, mais l’histoire de la marque ne faisait que commencer.

Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an

Ein Beitrag geteilt von Edouard Meylan (@edmeylan) am

Moser retrouve sa ville natale de Schaffhouse en 1848. Businessman accompli, il devient un véritable pionnier du secteur. Moser ouvre des ateliers de composants horlogers et achève la construction d’un canal sur le Rhin dont l’énergie lui permet de faire fonctionner une turbine pour les besoins de son industrie. Pendant la révolution russe, H. Moser & Cie est expropriée, mais les affaires demeurent florissantes en Suisse jusqu’à la fin des années 1970. Comme beaucoup d’autres marques, H. Moser & Cie subit la crise du quartz de plein fouet. Mais en 2005, après plus de 25 ans d’une discrétion presque totale, la marque est relancée à Schaffhouse, là où tout a commencé. De nouveaux ateliers voient le jour et la production a pu redémarrer. Les horlogers de H. Moser & Cie s’activent à créer de nouveaux composants et des garde-temps qui remporteraient bientôt des récompenses prestigieuses telles que le Grand Prix du GPHG. En 2012, la famille Meylan rachète la marque, entamant ainsi un nouveau chapitre de l’histoire de H. Moser & Cie inaugurée il y a près de deux siècles.

J’ai rencontré Edouard Meylan, PDG de la marque, lors de la dernière Dubaï Watch Week. Edouard est un jeune entrepreneur charismatique qui saisit parfaitement les ficelles de l’industrie. Nous ne savions pas encore ce que 2020 allait nous réserver, mais Edouard était très enthousiaste sur l’avenir de la marque. Si les derniers mois furent denses, H. Moser & Cie a su préserver l’intérêt de son audience en proposant quelques nouveautés – citons, par exemple, sa collaboration avec un autre géant de l’industrie, MB&F. Les deux garde-temps nés de ce partenariat sont l’illustration parfaite de l’union des deux marques.

Endeavour Cylindrical Tourbillon, photo : H. Moser & Cie.
Endeavour Cylindrical Tourbillon, photo : H. Moser & Cie.

Lorsque j’ai questionné Edouard sur les tendances et le chemin que prenait l’industrie, il m’a tout de suite répondu : « Je pense que l’essentiel actuellement, ce sont les données – comment mieux les utiliser et bien maîtriser la relation client. » Selon le PDG de H. Moser & Cie, il est primordial de cibler les clients aussi directement que possible. Après tout, il n’y a pas de meilleure façon pour une marque d’influencer l’avis du consommateur final qu’en communicant directement lui – et Moser le fait si bien. Si elle est aussi présente sur les réseaux sociaux que d’autres concurrents horlogers, la marque soigne chacune de ses publications. Par le passé, la marque a également lancé des campagnes quelque peu controversées, mais néanmoins très amusantes, pour faire la promotion de ses produits les plus farfelus. Citons par exemple la Mad Watchcomposée de fromage suisse et la Swiss Icons Watch, un garde-temps qui dénonce les dérives de l’horlogerie suisse.

H. Moser & Cie Mad Watch, photo : Bert Buijsrogge
H. Moser & Cie Mad Watch, photo : Bert Buijsrogge

Cette approche novatrice m’a poussé à en savoir plus sur les inspirations des hommes et femmes qui font battre H. Moser & Cie. Quelles sont leurs motivations ? « Les industries automobile et technologique sont inspirantes, mais surtout du point de vue de la communication et de la technologie » répond Edouard. En d’autres termes, H. Moser & Cie produit des garde-temps de luxe avec un temps d’avance, la marque préfère lancer les tendances plutôt que de les suivre. Et je dois dire que le résultat est au rendez-vous. Comme mentionné plus haut, la marque a une utilisation très stratégique des réseaux sociaux. Edouard Meylan se justifie : « Cibler la clientèle en communiquant sur les réseaux sociaux nous semble primordial. » Nous vivons à une époque où une grande partie de la communication (relations publiques, publicité et autres) se fait sur Internet, et Moser l’a très bien compris.

H. Moser & Cie. Swiss Alp Watch
H. Moser & Cie. Swiss Alp Watch

Terminons sur l’aspect le plus important de toute marque de montres : ses garde-temps. Le catalogue de H. Moser & Cie comprend cinq collections. Les Endeavour et Pioneer sont probablement les modèles les plus emblématiques. La Swiss Alp Watch rappelle un produit d’un géant de l’innovation et fait écho aux inspirations technologiques qu’évoquait Edouard. Les modèles Venturer et Heritage s’inspirent des montres de poche de H. Moser & Cie de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Si les formes des boîtiers varient selon les modèles, la plupart des montres H. Moser & Cie affichent un cadran fumé, sans logo ni texte. Il est ainsi facile de reconnaître les garde-temps Moser, l’attention se concentre sur le produit plutôt que sur le nom de la marque. Une démarche audacieuse de la part d’une entreprise qui crée des produits de luxe, mais qui semble jouer en faveur de H. Moser & Cie.

Lire la suite

Portrait d’une marque indépendante : anOrdain

Portrait de marque indépendante : Monta Watches

Voici les fabricants de calibres les plus exclusifs


À propos de l'auteur

Balazs Ferenczi

Aussi loin que je me souvienne, les montres m'ont toujours fasciné. J'ai toujours pensé qu'une montre est le seul accessoire qu'un homme devrait porter. Une montre …

À propos de l'auteur

Zoom sur

Rolex GMT Master II Pepsi 126710BLRO, Image: Bert Buijsrogge
Conseils pour choisir sa montre
 6 minutes

Les montres représentent-elles un bon investissement ?

Par Jorg Weppelink
Nouvelle venue dans la famille Prospex : la toute dernière série Seiko Prospex LX
Modèles
 5 minutes

Nouvelle venue dans la famille Prospex : la toute dernière série Seiko Prospex LX

Par Jorg Weppelink
Les meilleures montres à moins de 1500 €
Guide des acheteurs
 5 minutes

Les meilleures montres à moins de 1500 €

Par Tom Mulraney
Rolex GMT Master II Pepsi 126710BLRO, Image: Bert Buijsrogge
Conseils pour choisir sa montre
 6 minutes

Les montres représentent-elles un bon investissement ?

Par Jorg Weppelink
Les meilleures montres à moins de 1500 €
Guide des acheteurs
 5 minutes

Les meilleures montres à moins de 1500 €

Par Tom Mulraney

Derniers articles

CAM-1302-2000er-Uhren-2-1
6 août 2020
Lifestyle
 4 minutes

Montres tendance d’hier et d’aujourd’hui : les années 2000

Par Jorg Weppelink
5-Editors-Picks-Sinn-MBF-Omega_FR
5 août 2020
Guide des acheteurs
 3 minutes

Notre sélection de la semaine : Heuer, Cartier et Omega

Par Balazs Ferenczi
CAM-1313-Collectable-Speedmaster-Models-2-1
4 août 2020
Modèles
 5 minutes

Notre top 5 des modèles de Speedmaster les plus recherchés

Par Bert Buijsrogge