08/11/2023
 6 minutes

Omega ou Tudor : un combat serré ?

Par Donato Emilio Andrioli
Omega-vs-Tudor-2-1

Omega et Tudor font aujourd’hui partie des marques de montres les plus appréciées. Mais alors, comment distinguer ces deux fabricants de luxe ? Laquelle propose la collection de montres la plus multi-facettes, la plus excitante ? Qui devance l’autre en termes de qualité et de design ? Quelles sont les différences du point de vue prix et quelles montres maintiennent le mieux leur valeur ? Obtenez toutes vos réponses dans ce comparatif entre Omega et Tudor.

L’histoire d’Omega et Tudor

Omega compte parmi les manufactures horlogères les plus anciennes. L’histoire de ce fabricant de luxe remonte à 1848, lorsque Louis Brandt, âgé d’alors 23 ans, ouvre sa société de fabrication de composants horlogers. Le nom « Omega » n’apparaît qu’en 1894, tandis que l’entreprise sort une nouvelle montre de poche dotée d’un mouvement du même nom, évoquant sa qualité exceptionnelle : Ω étant la dernière lettre de l’alphabet grec représentant la perfection. Ce n’est qu’en 1904 que la manufacture prend officiellement le nom Omega. Le fabricant de luxe, sis à Bienne, en Suisse, a dessiné certaines des pièces les plus emblématiques de l’horlogerie. Des montres telles que l’Omega Seamaster ou l’Omega Constellation sont au catalogue depuis plus de 70 ans. Le plus grand succès d’Omega est sans conteste son Omega Speedmaster Professional. Introduite en 1957 et utilisée par la NASA depuis 1965 pour ses missions spatiales, elle a assisté aux moments les plus iconiques de la conquête de l’espace. Elle demeure notamment à ce jour l’unique montre portée sur la Lune et celle qui aura permis le sauvetage de l’équipage de la mission Apollo 13 en 1970 emmené par les astronautes Jim Lovell, Fred Haise et Jack Swigert.

Il faut bien admettre que Tudor ne peut que rêver d’une telle réputation, marque initialement créée pour orner les poignets de l’honnête travailleur. Le fondateur de Rolex, Hans Wilsdorf, avait acquis en 1936 100 % des droits de la marque horlogère fondée en 1926 et voulait établir avec Tudor une nouvelle filiale, moins chère, en comparaison avec Rolex. Des montres telles que la Tudor Submariner n’affichaient pas uniquement le même nom et le même design que son homologue chez Rolex, mais certaines étaient même dotées du logo Rolex. Grâce à l’usage de calibres conçus en externe par ETA, les montres pouvaient néanmoins être proposées à un tarif bien inférieur que leurs grandes sœurs chez Rolex. Si les affaires étaient plutôt calmes chez Tudor, la tendance s’inverse complètement en 2012, avec la présentation du modèle aux allures vintage, la Black Bay, qui connaît un succès fulgurant. Celle-ci dessine une nouvelle orientation de la marque, qui compte aujourd’hui parmi les fabricants de montres de plongée les plus reconnus.

Die wahrscheinlich ikonischste Uhr aller Zeiten: die Omega Speedmaster Professional
Probablement la plus iconique de tous les temps : l’Omega Speedmaster Professional

Omega ou Tudor : design et style

Le design de ces deux marques horlogères ne pourrait pas être plus distinct. Si la plupart des montres Omega sont des prolongements modernes de designs iconiques, les montres Tudor sont principalement des réinterprétations et des hommages rendus à d’anciennes montres de la longue histoire de Tudor et de sa grande sœur Rolex. Si les montres Omega sont clairement modernes, à quelques exceptions près, les montres Tudor ne cessent de garder leurs marqueurs vintage. Caractéristique que l’on retrouve dans la palette de couleurs choisies : si les coloris du cadran et de la lunette sont souvent froids ou parfois pétants, Tudor a recours à des teintes plutôt sobres et chaudes. Même des montres au design moderne comme la Tudor Pelagos affichent de petites références en hommage à l’ancien temps. Côté boîtier et bracelet, les différences esthétiques entre Omega et Tudor se font d’autant plus ressentir.

Die Nähe zu Rolex ist bei der Black Bay trotz eigenständigem Design nicht von der Hand zu weisen
La proximité avec Rolex est indéniable pour la Black Bay, malgré un design inédit.

Si Tudor semble se démarquer de plus en plus de Rolex : l’ADN du géant suisse est détectable. Boîtiers, bracelets et la nouvelle boucle des montres de plongée font apparaître de grandes similarités avec Rolex. Ce qui n’est évidemment pas le cas chez un grand nom comme Omega. Boîtiers et bracelets disposent d’un design entièrement unique que l’on reconnaîtrait entre mille.

Omega ou Tudor : collection de montres et modèles

Omega dispose d’un large choix de collections, pour tous les goûts. L’Omega Seamaster Diver 300M peut être définie comme la montre de plongée contemporaine par excellence, l’Omega Seamaster Aqua Terra comme le compagnon idéal et pratique au quotidien du catalogue Omega, et l’Omega De Ville Prestige est le modèle qu’il vous faut si vous êtes à la recherche d’une montre suisse élégante. Sans oublier des modèles tels que l’Omega Constellation ou la Planet Ocean. Fer de lance absolu de la marque depuis ses débuts, la légendaire Omega Speedmaster Professional ne saurait être omise. Grâce à son histoire incroyable et à son design intemporel, la Moonwatch est sans conteste l’une des montres les plus populaires de tous les temps.

Est-il encore temps d’acheter une Omega Speedmaster Professional ? Découvrez-le dans notre article.

Eine der aufregendsten Uhren unserer Zeit: die Omega Seamaster Diver 300m
L’une des montres les plus excitantes de son époque : l’Omega Seamaster Diver 300M

Il n’est guère surprenant que son adversaire ne puisse pas se vanter d’une telle diversité, car il s’est principalement consacré aux montres de plongée. Si la Tudor Royal ou la Tudor 1926 sont aussi de jolies montres à porter au quotidien, les montres les plus appréciées de la marque demeurent la Tudor Black Bay introduite en 2012, la très appréciée Tudor Black Bay 58 et la très récente Tudor Black Bay 54. Tudor n’a pas que la collection Black Bay à son actif, et le prouve brillamment avec une autre montre de plongée très réussie : la Tudor Pelagos. Entièrement conçue pour être fonctionnelle, cette montre en titane se distingue par des innovations telles qu’un fermoir breveté qui s’adapte automatiquement à votre poignet.

Mon collègue Pascal est conquis par le rythme et la créativité de Tudor : lisez son comparatif, Tudor Black Bay : 58 ou 54 ?

Omega ou Tudor : qualité et technique

Les deux marques font état d’un haut degré de qualité en proposant tout ce que l’on recherche chez une montre de luxe : une belle finition et une excellente haptique, vous permettant de manipuler votre montre le plus agréablement du monde. Qu’un grand nom comme Omega n’ait recours qu’à des calibres de manufacture pour ses montres va de soi. Le fabricant de luxe s’est notamment largement consacré à l’antimagnétisme. Le calibre Co-Axial, conçu en interne, est certifié par le METAS et affiche des valeurs de précision tolérant une différence de 0 à +/-5 secondes par jour et résiste à des champs magnétiques allant jusqu’à 15 000 gauss. Si chez Tudor, vous trouverez encore quelques modèles ayant recours à des mouvements conçus par Sellita, la plupart des modèles sont néanmoins équipés de calibres de manufacture certifiés par le COSC n’ayant pas à rougir face à leur adversaire. Au contraire : la Tudor Black Bay Ceramic et la toute nouvelle Black Bay standard sont également certifiées par le METAS. Une étape pour se rapprocher d’Omega ?

Das Co-Axial Werk verspricht präzise Gangwerte und Antimagnetismus bis 15.000 Gauß
Le mouvement Co-Axial promet précision et antimagnétisme jusqu’à 15 000 gauss.

Omega ou Tudor : prix et préservation de valeur

Il n’est pas étonnant que Tudor plaise autant aux amateurs débutants que chevronnés. Si les deux marques proposent une qualité et une technique relativement identiques, il n’en va pas de même côté prix. Si une Omega Seamaster Diver 300M est aujourd’hui affichée à un prix catalogue de 6 500 €, l’actuelle Tudor Black Bay, qualitativement et techniquement très similaire, n’est quant à elle affichée qu’à 4 350 €. Si Omega fait la course en tête du point de vue du prestige, côté rapport qualité-prix, c’est indéniablement Tudor qui l’emporte.

Hohe Qualität zum vergleichsweise kleinen Preis. Tudor bietet ein unschlagbares Preis-Leistungs-Verhältnis.
Haut degré de qualité à un meilleur prix. Tudor propose un rapport qualité-prix imbattable.

Du côté de la préservation de la valeur, les deux marques se valent à nouveau. Les modèles populaires des deux marques de montres s’en sortent extrêmement bien sur le marché libre, ils ne perdent presque pas de valeur et trouvent rapidement leur acheteur.

Alors, Tudor fait-elle mieux qu’Omega ?

Tudor est en passe de passer devant et, en élargissant la collection Black Bay, en passant presque complètement aux mouvements de manufacture et avec son nouveau mouvement certifié par le METAS, elle s’attaque clairement à de grandes marques comme Breitling ou Omega. La filiale de Rolex agit de manière indépendante, enthousiasme avec ses superbes designs vintage et propose des montres de grande qualité à un prix imbattable. Malgré tout, je considère qu’Omega reste encore devant. L’horloger de luxe biennois dispose d’un catalogue nettement plus varié. De plus, des montres comme la Speedmaster Professional ou la Seamaster Diver jouissent depuis longtemps d’un statut de légende auprès des fans. Mais je suis sûr que Tudor continuera à faire parler d’elle dans les années à venir grâce à ses idées géniales et à son charme vintage.


À propos de l'auteur

Donato Emilio Andrioli

Ma grande passion pour les montres est née lorsque j'ai acheté ma toute première montre mécanique, la Tudor Black Bay 41. Les icônes de longue date aux histoires exaltantes me fascinent tout particulièrement.

À propos de l'auteur

Derniers articles

cartier-rotonde-2-1
16/04/2024
Marques
 5 minutes

Trois montres Cartier qui méritent votre attention

Par Thomas Hendricks
IWC-Mark-2-1
20/03/2024
Marques
 4 minutes

À l’assaut des cieux : les montres d’aviateur Mark d’IWC

Par Barbara Korp