27/02/2023
 7 minutes

Nos favoris parmi les nouveautés Audemars Piguet de 2023

Par Chrono24
Audemars-Piguet-2-1

En chaque début d’année, Audemars Piguet nous présente ses nouveautés. Le fabricant originaire du Locle, en Suisse, est principalement connu pour son emblématique Royal Oak, mais n’a pas fini de nous surprendre. La marque dispose en effet de quatre lignes de modèles différentes dans son portefeuille, dont trois sont affiliées à la Royal Oak : la collection Royal Oak standard, la collection Royal Oak Offshore, et la collection Royal Oak Concept. Parallèlement, la vaste collection Code 11.59 continue de s’étoffer. Cette année, nous avons vu de nouveaux éléments s’ajouter à ces quatre collections, allant de modèles courants à des montres haut de gamme très compliquées. Jetons donc un coup d’œil à certains des modèles phares d’Audemars Piguet en 2023.

Nouveaux modèles Audemars Piguet Code 11.59

Présentée en 2019, la collection Code 11.59 d’Audemars Piguet a immédiatement fait parler d’elle. Si elle a d’abord été accueillie par de nombreuses critiques, la collection Code 11.59 s’est lentement élargie pour accueillir des garde-temps absolument spectaculaires. Cette année, nous avons eu droit à de nouveaux garde-temps sensationnels, dont le clou absolu est le garde-temps le plus compliqué d’Audemars Piguet à ce jour. Voici donc les nouveautés du Code 11.59 pour 2023 :

La Code 11.59 by Audemars Piguet Ultra-Complication Universelle RD#4

Code 11.59 By Audemars Piguet Ultra-Complication Universelle RD#4
Code 11.59 by Audemars Piguet Ultra-Complication Universelle RD#4 (photo : Audemars Piguet)

Commençons par le commencement, le fleuron des présentations de cette année : la nouvelle Code 11.59 d’Audemars Piguet Ultra-Complication Universelle RD#4. Ce garde-temps époustouflant comporte 40 fonctions différentes, dont 23 complications. Parmi celles-ci figurent la Grande Sonnerie Supersonnerie, la répétition minutes, le quantième perpétuel, le chronographe flyback à rattrapante et le tourbillon volant.

S’il s’agit déjà là d’une prouesse, la montre est issue d’un concept beaucoup plus ambitieux. L’idée centrale était de créer une montre très compliquée qui puisse également être fonctionnelle au quotidien. À ce titre, elle devait être lisible et simple d’utilisation ; l’équipe a donc tout d’abord planché sur le design du cadran. La lisibilité des différentes fonctions étant essentielle, les designers et ingénieurs ont imaginé différentes options de cadran permettant d’intégrer les diverses fonctions.

Parallèlement, l’équipe souhaitait éviter une profusion de poussoirs et de correcteurs sur les deux côtés du boîtier, comme on en voit sinon sur les montres ultra-compliquées. À la place, ils ont conçu une ingénieuse série de poussoirs et de couronnes qui facilitent l’utilisation des nombreuses fonctions. Par ailleurs, la montre ne mesure que 42 mm de diamètre pour 15,55 mm d’épaisseur : des dimensions modestes, quand on considère que le volume des montres tend à augmenter avec le nombre de complications.

Audemars Piguet est parvenue à intégrer de nombreuses complications dans cette montre, notamment celles que la marque avait présentées dans les trois premières montres de la série RD#. Cette série abrite de fabuleuses solutions techniques développées par les équipes de R&D de la marque. Cette nouvelle création combine le fruit de ces efforts et les intègre dans un nouveau modèle Code 11.59 tout à fait époustouflant. L’horloger a créé quatre modèles différents : deux à cadran plein et deux à cadran ajouré. Les versions à cadran standard sont vendues au prix de 1 450 000 CHF (environ 1 580 000 €), tandis que les versions à cadran ajouré sont en vente au prix de 1 600 000 CHF (environ 1 740 000 €). Mais ici, ce n’est pas le prix qu’il faut prendre en considération, c’est la formidable performance que constitue cette montre.

La Standard Code 11.59 déclinée dans une version acier

Code 11.59 Selfwinding Chronograph, Image: Audemars Piguet
Code 11.59 Chronographe Automatique (photo : Audemars Piguet)

La marque propose enfin une version en acier inoxydable de la Code 11.59. Sur les six nouveaux modèles standard, quatre sont en acier inoxydable ou combinent acier inoxydable et céramique. Ces nouveaux matériaux rendent les modèles Automatique et Chronographe Automatique plus abordables, sans leur faire perdre de leur superbe. Audemars Piguet a collaboré avec l’artisan guillocheur suisse Yann von Kaenel pour créer des cadrans originaux pour ces nouvelles éditions. Certes très débattue, l’absence des chiffres caractéristiques embellit encore ces montres. À 27 200 € pour le modèle à remontage automatique avec heure et date uniquement et à 36 600 € pour le chronographe à remontage automatique, ces nouvelles montres se situent dans le bas de la gamme de prix de la marque.

Les modèles du Code 11.59 impressionnent par leur allure et leur technicité

La collection Code 11.59 ne s’arrête pas là. Audemars Piguet a également présenté trois versions différentes de la Code 11.59 Grande Sonnerie Carillon Supersonnerie. Ces montres sont réalisées dans une combinaison d’or blanc, rose et jaune avec une carrure en céramique noire et des cadrans ajourés. Elles sont dotées d’un mécanisme de grande sonnerie qui sonne automatiquement l’heure toutes les heures et le quart d’heure toutes les 15 minutes. En lieu et place du système traditionnel à deux timbres, le Carillon utilise trois timbres pour produire trois notes – aiguë, médium et basse – pour une plus grande richesse sonore.

La manufacture a également présenté une Code 11.59 Répétition Minutes Supersonnerie en or rose avec une carrure en céramique noire. La montre est dotée d’un cadran en saphir fumé noir qui dévoile les rouages du mouvement. Pour ceux qui ne le savent pas encore, une répétition minutes sonne l’heure, le quart d’heure et la minute sur demande. L’ajout de la technologie Supersonnerie, brevetée par Audemars Piguet, améliore la qualité sonore globale du mécanisme.

Code 11.59 Minute Repeater Supersonnerie
Code 11.59 Répétition Minute Supersonnerie (photo : Audemars Piguet)

La dernière nouveauté de cette collection est la Code 11.59 Tourbillon Volant Automatique, qui arbore un splendide cadran en aventurine émaillée vert fumé. Ce garde-temps présente une boîte en or rose et céramique noire avec un tourbillon volant intégré dans la moitié inférieure du cadran. Le cadran est une véritable œuvre d’art rehaussée par les index des chiffres caractéristiques (ces derniers restant, bien entendu, une question de goût). Cette dernière création témoigne de l’incroyable versatilité de la collection Code 11.59, ainsi que de la constance de la marque.

Les modèles 2023 Audemars Piguet Royal Oak

Les nouvelles Royal Oak de la marque sont réparties dans les trois collections et comprennent des garde-temps standard et compliqués. La première nouveauté notable que je voudrais mettre en avant est la Royal Oak « Jumbo » en or blanc avec un cadran grainé bleu, réservée à la boutique. Cette montre est absolument magnifique. Techniquement parlant, rien de nouveau, mais cette montre ultra-mince est superbe avec son nouveau cadran. Elle est proposée à un prix de 76 700 €.

Vous avez dit Tiffany ?

Autre modèle standard qui attire l’attention : la Royal Oak Automatique 37 mm en or jaune avec cadran en turquoise. On parle souvent à tort de cadran Tiffany dès lors qu’il se décline dans le bleu caractéristique, même en l’absence du logo du joaillier. Ici, il n’est pas uniquement question de couleur, mais de matériau : AP s’est procuré la pierre semi-précieuse au Mexique pour créer des cadrans magnifiques et singuliers. Le bleu turquoise associé à l’or jaune chaud du boîtier vous évoquera les climats les plus ensoleillés. La petite taille de la boîte (37 mm) évite l’impression de porter un lingot d’or au poignet. Cela dit, la montre ne passe pas pour autant inaperçue. Vous pouvez l’acquérir pour 60 200 €.

AP Royal Oak Automatique Cadran Tiffany (photo : Audemars Piguet)

Le retour de la bête

Passons maintenant à la collection Royal Oak Offshore : le premier modèle Offshore a été présenté il y a 30 ans, et Audemars Piguet a célébré cet anniversaire avec le retour de « The Beast », le tout premier modèle Royal Oak. Cette fois, cependant, la marque en présente une version en céramique noire. C’est un plaisir de voir cette version dark de la montre avec sa boîte et son bracelet en céramique noire et son cadran noir au motif Petite Tapisserie. Ce nouveau thème chromatique est d’une élégance discrète – moins bestial que le modèle précédent. Cette montre peut être la vôtre pour 82 600 €.

La Royal Oak Offshore se pare de céramique noire (photo : Audemars Piguet)

Les modèles 2023 compliqués Audemars Piguet Royal Oak

Pour finir en beauté, je voudrais attirer votre attention sur quelques-uns des modèles Royal Oak hautement compliqués qui ont nouvellement rejoint la gamme. Commençons par l’Audemars Piguet Royal Oak Quantième Perpétuel Automatique Ultra-Plat, dont le prototype était initialement l’un des trois modèles RD# précédents. Cette étonnante Royal Oak est fabriquée en titane massif et ne mesure que 6,2 mm d’épaisseur pour un diamètre de boîte de 41 mm.

Royal Oak Selfwinding Perpetual Calendar Ultra-Thin
Royal Oak Quantième Perpétuel Automatique Ultra-Plat (photo : Audemars Piguet)

La véritable magie se trouve à l’intérieur de la boîte, qui renferme le calibre 5133 ultra-plat. Ce mouvement de quantième perpétuel a battu nombre de records lors de la présentation du prototype en platine 950, en 2018. La sortie commerciale a suivi un an plus tard dans une combinaison de platine et de titane. Cette année, la marque a opté pour du titane massif. Le cadran a également été revu et corrigé, revêtant désormais une belle teinte bleu fumé avec des compteurs noirs. Ces nouvelles couleurs sont un plaisir pour les yeux et le quantième perpétuel est très lisible. Notons qu’Audemars Piguet n’a produit que 200 exemplaires de ce modèle.

Les montres Royal Oak Concept font toujours souffler un vent de nouveauté

La nouvelle Royal Oak Concept Chronographe Rattrapante GMT a également de quoi séduire. Rappelons que cette collection est axée sur les designs, les matériaux et les technologies qui repoussent les limites. La dernière Royal Oak Concept est à ce titre dotée d’un superbe boîtier en titane sculpté de 43 mm riche de facettes, angles et détails. Le boîtier épouse la courbure du poignet et est donc très agréable à porter, en dépit de ses 43 x 17,4 mm.

Royal Oak Concept Split-Seconds Chronograph GMT
Royal Oak Concept Chronographe Rattrapante GMT (photo : Audemars Piguet)

Vous pouvez admirer le calibre maison 4401 à travers les verres saphir à l’avant et au dos de ce garde-temps. Cet impressionnant mouvement de chronographe flyback à rattrapante permet de chronométrer épreuves et temps intermédiaires. Comme il s’agit d’un chronographe flyback, vous pouvez immédiatement le remettre à zéro sans avoir à arrêter le chronographe. Le mouvement indique en outre l’heure d’un second fuseau horaire et dispose d’une grande fenêtre de date sur le cadran ajouré. Le design de cette montre, associé à son mouvement exceptionnel, en fait une autre superbe nouveauté.

Une touche de couleur pour la Royal Oak Offshore

Royal Oak Offshore Tourbillon Volant Chronographe Automatique (photo : Audemars Piguet)

Le dernier modèle de cette liste n’est nul autre que la Royal Oak Offshore Tourbillon Volant Chronographe Automatique, déjà connue dans une version, disons, furtive. Pour célébrer le 30e anniversaire de la Royal Oak Offshore, cependant, Audemars Piguet lui a donné de la couleur ! Point trop n’en faut : le boîtier en céramique noire et le cadran ajouré avec de belles touches de vert sont montés sur un bracelet en caoutchouc vert. Les aiguilles et le logo en or rose ajoutent du relief au cadran, le tout est parfait par quelques éléments rouges. Comme vous pouvez le constater, le Locle a beaucoup à offrir cette année !


À propos de l'auteur

Chrono24

L'équipe du Magazine de Chrono24 se compose d'employés de Chrono24, d'auteurs indépendants et d'auteurs invités. Leur point commun ? La passion des montres de luxe…

À propos de l'auteur

Derniers articles

Audemars-Piguet-2-1
26/04/2023
Audemars Piguet
 4 minutes

Audemars Piguet : une marque surcotée ?

Par Donato Emilio Andrioli
Erfahrungsbericht-AP-Royal-Oak-2-1
02/01/2023
Audemars Piguet
 6 minutes

Mon expérience avec la Royal Oak 37 mm

Par Pascal Gehrlein
Why-the-diameter-is-not-important-for-choosing-your-watch-2-1
28/10/2022
Audemars Piguet
 6 minutes

Audemars Piguet Royal Oak et Royal Oak Offshore : similitudes et différences

Par Jorg Weppelink