24/09/2021
 6 minutes

Les 5 premières montres parfaites pour se lancer

Par Donato Emilio Andrioli
Longines-Hydroconquest-Magazin-2-1

Vous avez attrapé le virus des montres de luxe et vous avez maintenant l’idée fixe de vous en procurer une ? Vous venez de passer plusieurs heures à éplucher les catalogues et votre algorithme YouTube ne vous propose plus que des présentations de chronographes ? Vous avez lu moult articles sur les différentes grandes marques de luxe et vous vous demandez à présent si un budget de 2 000 € maximum vous permet d’acquérir une « vraie » belle montre ? Grand bien vous fasse, nous vous présentons dans cet article quelques références dans cette catégorie de prix. Vous serez étonné du choix qui s’offre à vous ! 

Une montre qui fait débat : la Tissot PRX

Au début de l’année 2021, la Tissot PRX a semé la discorde dans le petit monde de l’horlogerie de luxe. Réinterprétation du design PRX de 1978, il s’agit d’un modèle pur quartz, là où la communauté attendait avec impatience la version à remontage automatique ultérieure dotée du populaire calibre ETA Powermatic 80. Tissot a finalement sorti la PRX Powermatic 80 : dotée d’un mouvement à remontage automatique, elle offre une réserve de marche de 80 heures, un cristal de saphir, une étanchéité jusqu’à 100 mètres, une complication date, un magnifique cadran à finition soleil et aspect nid d’abeille, un fond en verre avec mouvement visible et un bracelet intégré en acier avec fermoir papillon. Une prestation plus que correcte, car disponible pour moins de 1 000 €. Le diamètre de 40 mm est une taille idéale pour ce type de montre et sied à la plupart des poignets. La PRX est une excellente montre de tous les jours, et pas seulement pour les débutants. Si le vintage n’est pas votre tasse de thé, je vous recommanderais plutôt la Tissot Gentleman : une montre de tous les jours tout aussi intéressante qui renonce au touches rétro et vous offre un design moderne. 

Tissot PRX : maintenant également disponible avec remontage automatique.
Tissot PRX : maintenant également disponible avec remontage automatique.

L’icône de la plongée : la Longines Hydroconquest

Lorsqu’il est question des icônes de l’horlogerie, on pense immédiatement à des montres comme la Rolex Submariner ou l’Omega Speedmaster. La Longines Hydroconquest prouve cependant que ce type de montre peut être relativement bon marché et accessible aux débutant. De conception éprouvée, elle est depuis longtemps établie dans le monde de l’horlogerie en tant que montre de plongée. Pour environ 1 500 €, la Longines Hydroconquest offre tout ce que vous pouvez attendre d’une montre de plongée moderne : un boîtier de 41 mm, un diamètre dans l’air du temps, un cristal de saphir, une étanchéité à 300 mètres et une complication date pratique. 

Le design unique et éprouvé du cadran Longines présente selon la couleur un bel effet soleillé, un vrai plaisir pour les yeux lorsque vous portez la montre au quotidien. La lunette de plongée est en céramique pour résister aux rayures. J’opterais plutôt pour la version dotée d’un bracelet en caoutchouc de la Longines Hydroconquest, quitte à renoncer au bracelet en acier. En effet, le fermoir du bracelet en caoutchouc est bien plus beau, mais aussi bien meilleur en termes de qualité. Si vous préférez un look moins sportif, jetez un œil à la Longines Conquest. On a tendance à sous-estimer cette version plus formelle de l’Hydroconquest, mais c’est une montre d’entrée de gamme tout à fait remarquable. 

Une montre de plongée au statut d'icône et au design éprouvé : la Longines Hydroconquest
Une montre de plongée au statut d’icône et au design éprouvé : la Longines Hydroconquest

L’alternative « Hulk » idéale : l’Oris Aquis Date

Avec son cadran vert, l’Oris Aquis Date a suscité l’intérêt de nombreux amateurs de montres, débutants ou confirmés. Rien d’étonnant, car une alternative de haute qualité à la Rolex Submariner « Hulk » pour moins de 2 000 € est une idée trop alléchante pour passer inaperçue. Au-delà de la fièvre pour les cadrans verts, l’Oris Aquis Date est aussi une montre de plongée qualitativement irréprochable qui bénéficie du savoir-faire d’une marque horlogère suisse riche en traditions. Oris est une manufacture horlogère totalement indépendante, riche d’une longue histoire, qui produit exclusivement des montres mécaniques depuis 1904. 

Oris s’est certes basée sur le schéma de couleurs de la Rolex « Hulk », mais l’Aquis Date est tout sauf un hommage à la Hulk ou une pâle copie : d’une part, Rolex n’a pas inventé la couleur verte, et d’autre part, le design général de la montre est trop unique en son genre. Son cristal de saphir, sa lunette en céramique et une étanchéité jusqu’à 300 mètres sont de vrais atouts pour une montre de débutant. Elle est même dotée d’une fonction date à 6 heures. La réserve de marche de 38 heures du mouvement automatique est peut-être un peu faible, mais comme il est peu probable que vous quittiez votre montre après l’avoir admiré la première fois, ce ne sera pas un problème. Vous pouvez choisir entre un diamètre de 41 mm ou de 43 mm et, si la couleur verte du cadran n’est pas à votre goût, l’Oris Aquis offre des options de cadran plus classiques, comme le noir ou le bleu. 

Pas un hommage à la Submariner Hulk, mais un chronographe à part entière : l'Oris Aquis Date
Pas un hommage à la Submariner Hulk, mais un chronographe à part entière : l’Oris Aquis Date

Une montre habillée Made in Germany : la Nomos Ludwig 38

Si vous voulez porter votre première montre de luxe lors d’occasions spéciales, Nomos vous propose une montre d’entrée de gamme très spéciale : la Ludwig 38 est une montre de soirée comme il se doit. Qu’il s’agisse du cadran blanc émaillé avec chiffres romains, de la petite seconde à 6 heures ou du boîtier filigrane : les lignes de cette montre sont d’une élégante sobriété. Ce chronographe sera votre compagnon idéal pour les occasions chics. Pour un peu moins de 2 000 €, vous faites l’acquisition d’une véritable montre de luxe « Made in Germany ». 

Si la Ludwig 38 vous plaît, la version avec un fond transparent vous plaira encore plus. Également disponible pour moins de 2 000 €, vous aurez l’occasion d’admirer le calibre de manufacture, un mouvement à remontage manuel qui offre jusqu’à 43 heures de réserve de marche. Montre habillée, mais montre solide : son superbe design, entre autres qualités, n’exclut pas une étanchéité jusqu’à 3 ATM et une excellente résistance aux éclaboussures. J’ai été particulièrement séduit par les aiguilles bleutées sur le cadran blanc porcelaine. Les détenteurs aux poignets plus fins opteront plutôt pour la version 35 mm de la Ludwig, moins chère. Plus longue et dotée d’un cadran clair, la montre semble plus grande. Une véritable montre de soirée « Made in Germany ». 

La Nomos Ludwig 38 : une montre habillée "Made in Germany »
La Nomos Ludwig 38 : une montre habillée « Made in Germany »

Le garde-temps multitalent de Tudor : plus qu’une simple Black Bay

Quand on pense à Tudor, on pense immédiatement à la Black Bay, alors que la marque a beaucoup à offrir, notamment si l’on cherche une première montre. Nous y trouvons une excellente première montre de luxe avec une qualité Tudor éprouvée, qui est encore disponible pour un peu moins ou environ 2 000 € : la Tudor 1926. Cette Tudor pour débutants vous offre un choix de diamètre entre 36 mm, 39 mm et 41 mm. Son look est un peu plus chic, et son étanchéité jusqu’à 100 mètres la rend parfaite pour un usage quotidien. Le boîtier pourrait rappeler une Rolex Datejust ou une Tudor Prince Date. 

Jetez un œil hors de la série Black Day, vous ne le regretterez pas : Tudor a beaucoup à offrir aux débutants avec le 1926.
Jetez un œil hors de la série Black Day, vous ne le regretterez pas : Tudor a beaucoup à offrir aux débutants avec le 1926.

Le bracelet en acier, dont j’admire tout particulièrement le fermoir, rappelle étrangement le célèbre bracelet Jubilee de la Datejust. Cependant, la Tudor 1926 a un design bien à elle – avec ce fermoir caché décontracté qui rappelle celui des anciennes Rolex et qui manque à la mode actuelle (à mon goût). Malgré ces ressemblances, la Tudor est loin d’être une vulgaire copie d’une référence existante. Tudor rend hommage à sa propre histoire, qui débute en 1926 : l’année où Hans Wilsdorf a déposé la marque. La surface du cadran présente des détails graphiques très intéressants qui, associés aux index et aux chiffres arabes, lui confèrent un aspect unique. Personnellement, je préfère la version avec les indices blanc, feuille d’argent et bleu. La Tudor 1926 est une excellente première montre pour tous ceux qui recherchent un modèle à porter en toutes circonstances. 

Lire la suite

Robert Weiß, horloger, au sujet de la Rolex Submariner : « une montre vraiment complète et plutôt cool »

La Sainte Trinité : Patek Philippe, Audemars Piguet et Vacheron Constantin

Rien que pour vos yeux : passage en revue des montres de James Bond


À propos de l'auteur

Donato Emilio Andrioli

Ma grande passion pour les montres est née lorsque j'ai acheté ma toute première montre mécanique, la Tudor Black Bay 41. Les icônes de longue date aux histoires exaltantes me fascinent tout particulièrement.

À propos de l'auteur

Derniers articles

watch-collection-header
15/03/2024
Guide des acheteurs
 6 minutes

Watch Collection de Chrono24 : la référence pour votre collection de montres

Par Pascal Gehrlein
Les meilleures montres pour femmes à moins de 3 000 €
04/03/2024
Guide des acheteurs
 4 minutes

Les meilleures montres pour femmes à moins de 3 000 €

Par Barbara Korp
Les subtilités des montres de sport Rolex
01/03/2024
Guide des acheteurs
 6 minutes

Know Your Rolex Sports Watches

Par Chrono24