22/09/2023
 5 minutes

Les 5 meilleures montres micro-marques – et pourquoi elles méritent assurément qu’on y jette un coup d’œil.

Par Barbara Korp
Les meilleures micro-marques horlogères

Les meilleures micro-marques horlogères

Rolex, Patek Philippe et Omega – nous connaissons tous les poids lourds de notre secteur de luxe préféré. Il est donc d’autant plus intéressant de constater que la scène horlogère de luxe s’est étoffée de toute une série de micro-marques depuis les années 2000. Mais qu’est-ce que les montres de micro-marque ? Qu’est-ce qui les caractérise et pourquoi jouissent-elles d’une popularité toujours plus grande ? Autant de bonnes questions qui justifient de s’y intéresser de plus près.

Qu’entend-on par montres de micro-marques ?

Généralement, il s’agit de montres produites en petite série, souvent moins chères. On en parle assez peu car les sommes allouées au marketing ne sont pas aussi importantes que pour les fabricants de renom. Elles sont animées par des mouvements achetés auprès de fabricants tiers, quand la production de la montre dans son ensemble n’est pas directement externalisée. Nombre de montres de micro-marques (mais pas toutes) sont financées par le crowdfunding. Ce mode de financement participatif en ligne, depuis le début des années 2000, a ouvert de nouvelles possibilités aux petites marques.

Quel est l’intérêt des montres de micro-marques ?

Contrairement à Rolex et consorts, ces marques veulent se démarquer par un concept original ou ingénieux. De ce fait, on trouve un immense éventail de montres de micro-marques au design insolite ou aux matériaux peu courants. Les avantages de ce concept sont évidents : en tant que start-up, l’entreprise jouit d’une plus grande flexibilité et sait rapidement si son produit éveille l’intérêt du public. En tant qu’acheteurs, nous régulons donc directement l’offre. Ajoutons que la transaction s’effectue directement entre le fabricant et la clientèle, ce qui mène souvent à des prix intéressants.

Évidemment, la tendance à des prix plus bas s’explique entre autres par le fait que les mouvements ou autres pièces sont généralement achetés auprès de sous-traitants – c’est là que réside la différence avec les marques indépendantes. Le faible degré d’intégration verticale (les composants sont simplement assemblés, la fabrication, quant à elle, est externalisée) permet une production nettement plus rapide. Individuelles, disponibles et abordables : les micro-marques offrent des qualités rares dans le segment du luxe. Elles offrent aux amateurs de montres la possibilité de porter quelque chose de novateur et sortant de l’ordinaire, sans pour autant perdre leur attrait pour les amoureux de la mécanique. Même s’il ne s’agit pas de mouvements de manufacture, ces montres abritent souvent des classiques de grandes manufactures comme ETA et Sellita.

Nos 5 montres de micro-marques préférées

Comme vous le voyez, les raisons d’explorer le monde des micro-marques ne manquent pas – et de nombreux passionnés de montres le font déjà ! En voici cinq à ne pas manquer :

1. Baltic

Baltic est l’exemple même des projets fabuleux rendus possibles par le crowdfunding. Fondée en 2017 par Étienne Malec, un outsider passionné d’horlogerie, cette micro-marque nous en met plein les mirettes. Avec ses designs iconiques, ses calibres made in China et ses prix abordables, la société s’est rapidement attiré les faveurs de nombreux amateurs. Rien d’étonnant à cela : des montres de plongée au design vintage aux montres habillées en passant par les chronographes classiques, il y en a vraiment pour tous les goûts. Beaucoup d’entre elles s’inspirent ouvertement des designs de modèles célèbres. Le modèle MR01, dont le design évoque Patek Philippe, est particulièrement apprécié. Si les références au modèle sont évidentes, les montres sorties des ateliers Baltic sont loin d’être de simples copies – plutôt des hommages aux chef-d’œuvres de l’artisanat horloger.

Baltic Aquascaphe, Image: Bert Buijsrogge
Baltic Aquascaphe, photo : Bert Buijsrogge

2. Yema

À la différence de la plupart des autres micro-marques, Yema n’est pas une nouvelle enseigne, mais une marque forte de plus de 70 ans d’histoire – sept décennies marquées par de nombreux changements de propriétaires. C’est en 2009, lorsque Montres Ambre SA a repris Yema, que la société est devenue une micro-marque florissante. Ce succès ne tient pas seulement aux designs délicieusement vintage des montres. Les mouvements employés y sont également pour beaucoup : certes constitués de composants sous-traités, il s’agit tout de même de calibres exclusifs développés dans les ateliers de Yema, à Morteau. Hormis les montres de plongée et les montres avec bracelet métallique intégré, toujours très appréciées, la collection Yema comprend de nombreux chronographes. Avec leurs totalisateurs aux formes originales, ils ne sont pas sans rappeler l’âge d’or des pilotes de course des années 1970 et 1980 – et sont du plus bel effet sur les poignets féminins grâce à des dimensions plus fines, également d’inspiration vintage. Les amateurs de design et les passionnés de calibres trouveront leur compte chez Yema !

Yema Wristmaster Traveller
Yema Wristmaster Traveller

3. Kurono Tokyo

Le cerveau derrière Kurono Tokyo n’est autre que Hajime Asaoka, l’un des horlogers les plus célèbres du Japon, créateur de génie de montres magistrales très, très prisées, pour lesquelles il faut s’armer de patience. L’idée à l’origine de cette micro-marque est tout aussi simple que brillante : son objectif est de proposer de bonnes montres à un prix raisonnable, dans un design à l’épreuve du quotidien et sans éternelle liste d’attente – tout cela en restant fidèle à sa patte. Toutes les montres sont animées par les mouvements 90S5 de Miyota, réputés pour leur qualité et leur précision. Pourtant, hormis le mouvement, ces montres se distinguent assez peu des autres pièces du talentueux Hajime Asaoka. Chaque création porte l’empreinte de son ADN et de sa passion. Hajime Asaoka illustre non seulement de manière éclatante comment fabriquer des montres, mais aussi comment rendre l’horlogerie haut de gamme accessible à un public plus large.

Kurono Tokyo Bunkyo by Hajime Asaoka mit lachsfarbenem Zifferblatt
Kurono Tokyo Bunkyo by Hajime Asaoka – avec cadran saumon

4. Unimatic

Unimatic a réussi, depuis sa création en 2015, à séduire aussi bien les amateurs de montres que de mode, un succès qui repose sur le concept des fondateurs de la marque, Giovanni Moro et Simone Nunziato, tous deux designers industriels. Chez Unimatic, minimalisme est le maître-mot et leur premier modèle, la Modello Uno, est une montre de plongée sans fioritures. Les désignations des modèles sont aussi sobres que leur design est épuré : ont suivi Modello Duo, une montre militaire, et Modello Tre, un chronographe à quartz. Le Modello Quattro ? Un chef-d’œuvre à la croisée des genres : une montre militaire ? Une montre de plongée ? Un Saint-Graal en puissance ? Ultramoderne, minimaliste et à part, cette marque de montres milanaise livre la fusion parfaite entre l’art horloger et la mode.

5. anOrdain

Qui a dit que les cadrans en émail étaient l’apanage des montres de luxe haut de gamme ? anOrdain nous prouve le contraire. Située dans la ville industrielle écossaise de Glasgow, cette jeune marque pose un nouveau regard sur l’artisanat d’art de l’émaillage. Avec une grande expertise et un grand savoir-faire, les émailleurs fabriquent des cadrans au charme vintage qu’ils inscrivent avec brio dans notre époque. Les diamètres plutôt petits des montres, qui vont de 35 à 41 mm, sont également en adéquation avec le style rétro. Pour l’instant, la gamme se limite à deux modèles, proposés dans des couleurs et des tailles différentes. Vous ne courrez donc pas le risque de vous perdre dans un catalogue à l’offre pléthorique, mais il y a de quoi être subjugué par l’élégance et la finesse des montres proposées.


À propos de l'auteur

Barbara Korp

Le jour où j'ai enfin découvert que les montres étaient bien plus que de simples bijoux, je suis tombée en extase devant la beauté de leur mécanisme. Malheureusement, cette découverte a été suivie d'une déception presque immédiate, car la plupart des montres étaient bien trop grandes pour moi. Mais je ne me suis pas découragée, bien au contraire, puisque je suis maintenant spécialisée dans ce domaine.

À propos de l'auteur

Derniers articles

Arnold-and-Son-2-1
09/07/2024
Introduction basique sur les montres
 4 minutes

Finition soleillées et autres : aperçu des décors les plus populaires

Par Barbara Korp
Nomos-Tangenete-vs-Jungans-Max-Bill-2-1
04/07/2024
Introduction basique sur les montres
 4 minutes

NOMOS Tangente vs. Junghans Max Bill

Par Chrono24
Audemars-Piguet-Royal-Oak-Chronograph-Stainless-Steel-26240ST.OO.1320ST.04—COM003495-2-1
18/06/2024
Introduction basique sur les montres
 5 minutes

Le concept de « l’exit watch »

Par Aaron Voyles