19/06/2018
 4 minutes

Le face-à-face : Audemars Piguet Royal Oak / Hublot Big Bang

Par Robert-Jan Broer
Audemars Piguet Royal Oak Offshore vs Hublot Big Bang

Tandis que l’Audemars Piguet Royal Oak a été introduite en 1972, la Royal Oak Offshore plus audacieuse a vu le jour 21 ans plus tard, en 1993. L’Offshore de 42 mm a été dessinée par Emmanuel Gueit. On raconte que Stephen Urquhart, alors manager chez Audemars Piguet puis CEO chez Omega, a demandé à Gueit de lui proposer quelque chose de spécial pour le 20e anniversaire de la Royal Oak.

Le design osé et imposant de la Royal Oak Offshore n’a pas fait l’unanimité, mais elle a tout de même été présentée en 1993. Si de nombreux fans de la Royal Oak ont été horrifiés par la nouvelle esthétique extrême, elle a amené un tout nouveau public à AP. Elle a attiré des gens désireux d’afficher un garde-temps plus extravagant que la modeste Royal Oak, peut-être encore un peu trop ancrée dans les années 1970.

 

Similaire mais différente

En 2004, on peut dire que Hublot s’inscrit dans la même lignée que la Royal Oak. À mesure que la renommée et la réputation de la large montre sportive produite au Brassus grandit, il était difficile pour la manufacture de répondre à la demande. Hublot saisit l’opportunité et décide qu’il est temps de pimenter ses collections en introduisant la Big Bang, 11 ans après qu’ AP a débuté avec la Royal Oak. Et ce fut un véritable big bang. Clairement inspirée de la Royal Oak de Genta et de l’Offshore de Gueit, la Big Bang a fait beaucoup de bruit.

Hublot donne une toute autre dimension au design et aux matériaux en utilisant des couleurs flashy, des matériaux inhabituels, et en s’assurant que chaque modèle ne soit disponible qu’en édition limitée. Le succès est au rendez-vous. La Hublot Big Bang devient la pièce favorite des « nouveaux riches » comme les joueurs de football, les rappeurs et le courtier immobilier du coin ayant fait fortune récemment.

Audemars Piguet Royal Oak Offshore Safari
Audemars Piguet Royal Oak Offshore Safari, Photo : Bert Buijsrogge

Ceci dit, Hublot et Audemars Piguet semblent rencontrer un franc succès avec leurs collections respectives. On peut même parler de gagne-pain. Il est intéressant de relever que la Royal Oak Offshore a redoublé d’audace depuis la sortie de la Big Bang. D’une certaine façon, elles semblent se pousser l’une l’autre. Si les fans de Hublot affirment que la Royal Oak est un tantinet ennuyeuse, les partisans d’Audemars Piguet déplorent le fait que la Hublot soit une montre tendance.

En résumé, la Royal Oak Offshore et la Big Bang sont des rivales à l’image des marques BMW et Audi ou Apple et Microsoft : on aime l’une en détestant l’autre, ou on déteste les deux.

Hublot Big Bang Unico Red Magic
Hublot Big Bang Unico Red Magic, Photo : Bert Buijsrogge

Quoi qu’il en soit, Audemars Piguet a clairement fait preuve d’audace avec ses modèles Royal Oak Offshore ces dernières années. En même temps, Hublot a démontré tout son savoir-faire horloger avec le mouvement Unico et le recours à des matériaux intéressants.

Les deux marques produisent des montres affichant une large gamme de complications, comme le chronographe, le calendrier perpétuel ou le tourbillon. Les chronographes demeurent les modèles les plus demandés. Il est intéressant de constater que de nombreux chronographes Royal Oak Offshore en 42 mm de diamètre semblent plus impressionnants que le chronographe Big Bang en 44 mm.

Arrêtons-nous précisément sur ces modèles.

 

Royal Oak Offshore Chronograph 42

La Royal Oak Offshore est disponible en acier inoxydable ou en or, avec ou sans diamants. Elle existe également en version chronographe avec des compteurs à 6, 9 et 12 heures, et un guichet de la date à 3 heures. La Royal Oak Offshore affiche une loupe Cyclope inversée, plus proche du guichet de la date sur le mouvement de base. Le module du chronographe a été ajouté au-dessus.

Au moment où nous publions cet article, Audemars Piguet a fait part de son intention de développer un mouvement chronographe en interne pour les montres Royal Oak Offshore – à la plus grande confusion des collectionneurs et fans de la marque. En théorie, cela ne devrait pas être trop difficile pour une marque comme Audemars Piguet de développer un mouvement chronographe dédié à cette montre. Audemars Piguet souhaite préserver le fort taux de demande de ses montres en limitant (oui, vous avez bien lu) la production à 40 000 pièces par an.

 

Big Bang Chronograph 44

Hublot Big Bang
Hublot Big Bang

La Big Bang Chronograph existe également dans une vaste sélection de matériaux et de couleurs, même s’il s’agit de la version la plus édulcorée des deux modèles. Elle affiche un cadran bleu marine ou noir, un bracelet assorti en caoutchouc ou en cuir d’alligator. Il existe également des versions en or serties de diamants. La Hublot Big Bang 44 affiche un chronographe plus sobre, avec des compteurs à 3, 6 et 9 heures.

Cette montre n’est pas pourvue du mouvement de manufacture Unico, elle est animée par le calibre HUB4100, basé sur l’ETA 2892-A2, surmonté d’un module de chronographe. Tandis qu’Audemars Piguet équipe ponctuellement sa Offshore Chronographe en 42 mm d’une lunette en céramique, Hublot propose un modèle entièrement en céramique avec un cadran en fibre de carbone et un bracelet en caoutchouc.

Concluons sur le fait que ces deux modèles d’Audemars Piguet et de Hublot affichent de nombreuses similarités. Si ces montres sont à votre goût, c’est votre jour de chance, car vous aurez l’embarras du choix parmi la large gamme de modèles proposés par ces deux marques. Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix : il suffit simplement d’opter pour la marque et la montre qui vous parlent le plus. Audemars Piguet est davantage connue pour son savoir-faire de haute horlogerie et ses mécanismes de pointe. De l’autre côté, Hublot s’assure que votre montre ne passe pas inaperçue. La réponse à la question « Qui était là en premier ? » n’intéresse finalement que les puristes.

Lire la suite

Hublot ou l’art de se créer une image

Montres de légende : Audemars Piguet Royal Oak


À propos de l'auteur

Robert-Jan Broer

Robert-Jan a fondé le magazine Fratello en 2004, consacré aux montres. Sa passion horlogère est bien plus ancienne. Pour se payer sa première montre mécanique - une …

À propos de l'auteur

Zoom sur

Derniers articles

Rolex-Explorer-Alternativen-2-1
18/01/2022
Conseils pour choisir sa montre
 6 minutes

5 montres qui sont meilleures (et moins chères) que la Rolex Explorer

Par Jorg Weppelink
03-Seiko-v01-Magazin-2-1
17/01/2022
Guide des acheteurs
 2 minutes

Seiko : la montre d’entrée de gamme plus abordable ?

Par Thomas Hendricks
Trio-of-Steel-Sports-Watches-2-1
14/01/2022
Modèles
 6 minutes

La nouvelle trilogie de montres sportives de luxe contemporaines

Par Jorg Weppelink