Histoire de l’horlogerie : les montres Cartier de légende

Christopher Beccan
08.03.2019
Histoire de l’horlogerie : les montres Cartier de légende

 

Cartier est probablement le nom le plus largement associé à la joaillerie. Ne vous y méprenez pas : si Cartier est l’un des joailliers les plus réputés au monde, il ne faut pas omettre son rôle de pionnier en matière de montres-bracelets. En 1847, Louis Cartier hérite de l’atelier parisien de son mentor, le reste appartient à l’histoire. En sa qualité d’horloger, Cartier a largement contribué à la popularité des montres-bracelets. Avant cela, les montres de poche étaient largement privilégiées pour indiquer l’heure. Si d’autres entreprises les fabriquaient, Cartier est la première marque à commercialiser les montres-bracelets et à les rendre incontournables. Cet article s’intéresse aux pièces les plus iconiques, et à un modèle qui, selon nous, dispose de toutes les caractéristiques pour devenir un futur grand classique.

Santos-Dumont

 

La Santos est la première montre-bracelet pratique, pensée et conçue par Louis Cartier. L’aviateur et ami de Cartier, Alberto Santos-Dumont, le contacte pour discuter de la création d’une montre pouvant être lue en vol. Louis Cartier retourne à ses tables de dessin et s’attelle à trouver une solution. En 1904, Santos-Dumont prend son envol, une montre attachée à son poignet. Il ne s’agissait pas d’une montre de poche adaptée à un port au poignet, mais d’une véritable montre-bracelet. Le design est simple : il s’agit d’une montre carrée aux bords arrondis et barrettes intégrées. En 1911, Louis Cartier décide de commercialiser la Santos-Dumont. Plus d’un siècle plus tard, l’engouement pour la Santos au design largement inchangé demeure.

 

Tank

 

Après le succès de la Santos, Louis Cartier poursuit sa quête avec la création d’une seconde montre-bracelet. En 1917, tous les regards sont orientés vers la Cartier Tank. La légende raconte que Louis Cartier a dessiné la Tank pendant la Seconde Guerre mondiale et qu’elle s’inspire d’un tank Renault, d’où le nom de la collection. La Cartier Tank existe sous les formes carrée ou rectangulaire, chacune munie d’un bracelet intégré. Elle se décline en plusieurs versions, portant les noms Cintrée, Basculante, Solo, Française ou Anglaise. Elles partagent toutes le design emblématique de la Tank qui, à l’image de la Santos, demeure inchangé à ce jour.

 

Tortue Mono Poussoir

 

Les deux montres-bracelets mentionnées précédemment ont un point commun : il s’agit de montres intemporelles, sans complication. Mais Cartier ne s’arrête pas là. En 1928, la marque introduit la Tortue Mono-Poussoir. À la différence des Santos et Tank, le boîtier de ce garde-temps est en forme de tonneau, d’où sa ressemblance avec la tortue et le nom donné à la montre. Les premiers exemplaires sont équipés d’un mouvement conçu par Cartier en partenariat avec Edmond Jaeger (Jaeger-LeCoultre). Ils signent un contrat en 1907, cédant à Cartier le droit exclusif d’utiliser tous les mouvements compliqués de Jaeger. Ceci démontre à nouveau l’éternelle longueur d’avance de Cartier sur son époque.

Tout à fait dans l’esprit du design Cartier, la Tortue affiche deux compteurs et un seul poussoir, donnant au chronographe des allures plus classiques et élégantes. Si la Tortue n’est pas aussi emblématique dans le catalogue de Cartier que la Santos et la Tank, elle réapparaît néamoins dans les années 1990 sous le nom de CPCP (Collection Privée, Cartier Paris), une série uniquement éditée sur 10 ans. Parmi les toutes premières pièces de cette série, la Tortue Mono-Poussoir.

 

Drive

 

La Drive est probablement le seul garde-temps Cartier moderne qui s’adresse directement aux hommes. Si Cartier a produit de nombreuses montres de sport masculines dernièrement, elles ne semblaient pas vraiment correspondre à la philosophie Cartier. Comme chacun sait, Cartier est reconnue pour ses garde-temps élégants, et nous sommes persuadés que la Cartier Drive, présentée en 2016, a tout d’un futur grand classique. Pourquoi ? Son boîtier de 40 mm en forme de coussin affiche des allures aussi raffinées que masculines, tout en restant élégant et fin, avec une touche sportive. Le cadran guilloché est un véritable plaisir pour les yeux. Comme la couronne octogonale, il s’inspire des grilles de radiateur des voitures vintage, d’où le nom Drive de Cartier. À la différence des autres modèles mentionnés, elle est équipée d’un calibre de manufacture Cartier, témoin du chemin parcouru par la marque depuis sa création. La Drive de Cartier est l’une des montres-bracelets les plus modernes produites par Cartier ces dernières années. Malgré sa récente introduction, son design est intemporel. Autant de raisons qui érigeront, nous en sommes persuadés, le modèle au rang de grand classique dans les prochaines années.

 

En résumé

Cartier est bien plus qu’un simple joaillier ou qu’une manufacture de montres. Au cours du siècle passé, la marque a véritablement redéfini la façon de porter une montre en proposant des designs emblématiques et des concepts avant-gardistes. Les modèles sont si bien pensés que les montres-bracelets deviennent de véritables icônes, portées par les personnalités les plus influentes de l’histoire.

 

Lire la suite: 

Personnalités de l’industrie horlogère : Kari Voutilainen

Nouveauté Cartier : la montre Cartier Tonneau vient rendre un bel hommage au passé

Les jolies choses se font désirer


Christopher Beccan
De Christopher Beccan
08.03.2019
Voir tous les articles

Zoom sur

Vous avez des questions ?
N'hésitez pas à nous contacter.

+49 721 96693-900

Contact