26/10/2022
 5 minutes

Guide d’achat de Chrono24 pour l’Omega Seamaster 300

Par René Herold
EN-Buyers-Guide-Omega-Seamaster-300_2-1

Omega a dévoilé la Seamaster 300 pour la première fois en 1957, sous la référence CK2913. Le lancement de ce garde-temps était une réponse à la Blancpain Fifty Fathoms ou la Rolex Submariner, des montres avec lesquelles les marques concurrentes rencontraient déjà un certain succès depuis quelques années. Bien qu’Omega ait attendu pour développer sa montre-outil moderne pour plongeurs, le succès fut au rendez-vous pour la Seamaster 300.

 

Le design marquant du cadran, qui se distinguait nettement de celui de ses concurrents, a sans aucun doute joué un rôle important. Des index des heures triangulaires et luminescents ornent toujours le cadran et sont accompagnés de chiffres à 3, 6, 9 et 12 heures ainsi que d’une aiguille des heures munie d’une large pointe en forme de flèche, la fameuse « Broad Arrow ». 

Malgré son nom, la montre ne possédait officiellement au départ qu’une étanchéité à 200 m (20 bar). Les ingénieurs d’Omega ont expliqué cet écart par le fait qu’ils n’avaient pas les moyens de tester la montre à des profondeurs plus importantes, mais étaient absolument certains que la Seamaster 300 résisterait à des profondeurs supérieures à 200 mètres. Des tests ultérieurs l’ont confirmé et la montre est affiche encore aujourd’hui une étanchéité à 300 m (30 bar).

La Seamaster 300 fait partie du catalogue Omega depuis désormais 65 ans et la manufacture horlogère biennoise a lancé de nombreuses variantes de cette montre de plongée. Dans cet article, jetons un coup d’œil aux modèles les plus populaires et à leurs particularités. 

La référence 233.30.41.21.01.001, certifiée Master Chronometer et en acier inoxydable 

L’Omega Seamaster 300 la plus populaire sur Chrono24 (et de loin) porte le numéro de référence 233.30.41.21.01.001. Le design de la montre en acier inoxydable s’inspire fortement de celui du modèle original de 1957 : le cadran noir mat est orné des repères triangulaires typiques des heures, qui sont légèrement creux et remplis de SuperLuminova vintage, une matière qui s’illumine en bleu dans l’obscurité. Les chiffres à 3, 6, 9 et 12 heures sont blancs comme sur le modèle historique et Omega a également repris l’aiguille Broad Arrow du modèle original. Pour l’aiguille des secondes, les designers ont opté pour une version avec une fine pointe en forme de flèche affinée, que l’on retrouve par exemple sur la célèbre Omega Speedmaster Moonwatch.

Malgré son look rétro, la 233.30.41.21.01.001 est une montre ultramoderne : l’insert de la lunette n’est par exemple plus en aluminium mais en céramique résistante aux rayures, et son diamètre est passé à 41 mm. La plus grande différence réside toutefois dans le calibre Master Chronometer 8400, équipé de l’échappement Co-Axial d’Omega et résistant à des champs magnétiques allant jusqu’à 15 000 gauss grâce à un spiral de balancier en silicium. Deux barillets assurent en outre une réserve de marche de 60 heures.

La Seamaster 300 référence 233.30.41.21.01.001 sur bracelet acier ou cuir est disponible sur Chrono24 à partir d’environ 5 300 €, soit une économie de 700 € par rapport au prix de vente officiel de 6 000 €. Si l’acier inoxydable n’est pas votre tasse de thé, Omega vous propose également une série de modèles Seamaster 300 techniquement identiques en titane, en or rouge ou en or jaune. Des montres bicolores font également partie de la gamme : prévoyez ici entre 6 400 € et 26 800 € pour une telle variante, en fonction du modèle.

L’Omega Seamaster 300 réf. 233.30.41.21.01.001, le best-seller sur Chrono24

La Seamaster 300 Spectre, la montre de 007

La Seamaster 300 Spectre (233.32.41.21.01.001) est une variante de la Seamaster 300 particulièrement appréciée des fans du célèbre agent secret James Bond. Lancée en 2015 pour le film Spectre de 007, elle a été produite à 7 007 exemplaires et est techniquement identique à la version standard déjà décrite.

Les différences se situent dans les détails : la magnifique lunette comporte par exemple une échelle de 12 heures au lieu des habituels repères de plongée. La lunette de la Seamaster 300 Spectre peut ainsi être utilisée pour afficher un second fuseau horaire. 

Le chiffre 12 du cadran a également été remplacé par le logo Omega ainsi que l’inscription Seamaster, et l’aiguille des secondes est désormais munie d’une pointe dite Lollipop.

L’Omega Seamaster 300 Spectre avec lunette GMT et aiguille Lollipop

La Seamaster 300 Spectre coûte environ 10 400 €. En raison de sa rareté, ce modèle possède un excellent potentiel d’investissement : sa valeur a augmenté de près de 25 % entre septembre 2021 et septembre 2022.

Modèles vintage de l’Omega Seamaster 300

Les modèles vintage de la Seamaster 300 rencontrent les faveurs des collectionneurs. Les montres de la première et de la deuxième génération, c’est-à-dire les séries CK2913 et leurs successeurs portant la référence 14755, sont tout particulièrement convoitées. La troisième génération, qui porte le numéro de référence 165.014, rencontre également un grand succès.

Ces trois variantes de la Seamaster 300 font partie des modèles dits Thin Bezel car leur lunette est nettement plus étroite que celle des montres des générations ultérieures. Leur design est relativement similaire, même si Omega a décliné chacune de ces références dans différentes variantes au fil du temps. La plupart des différences se limitent aux inscriptions sur le cadran, à l’agencement des chiffres et aux jeux d’aiguilles. Ces différences sautent surtout aux yeux dans les versions ultérieures de la 165.014, pour lesquelles Omega a troqué les aiguilles dauphines à pointe en forme de flèche pour des aiguilles en forme de bâton.

La Seamaster 300 CK2913, la montre de plongée classique d’OmegaCes références se distinguent toutefois par le mouvement utilisé : la CK2913 est ainsi équipée du Calibre 500 ou 501, tandis que la 14755 est équipée du Calibre 550 ou 552 alors que la 165.014 était exclusivement munie du Calibre 552.

Le moyen le plus économique d’obtenir une Seamaster 300 vintage est de se procurer la référence 14755, que vous pouvez acheter en bon état sur Chrono24 à partir d’environ 8 500 €. Pour une référence 165.014 en bon état, prévoyez environ 1 000 € de plus. Une CK2913 vous demandera quant à elle un investissement d’environ 15 000 €.

Vous pouvez également opter pour la Seamaster 300 La Trilogie de 1957, lancée par Omega en 2017 à l’occasion du 60e anniversaire de la Seamaster 300. Presque identique à l’original de 1957 sur le plan esthétique, elle recèle toutefois un calibre Master Chronometer 8806 ultramoderne avec échappement Co-Axial et spiral en silicium. Cette montre limitée à 3 557 exemplaires coûte environ 7 200 € sur Chrono24.


À propos de l'auteur

René Herold

Je m'appelle René Herold et j'ai découvert Chrono24 en répondant à une offre d'emploi. En réalité, avant de travailler chez Chrono24, les montres ne faisaient pas …

À propos de l'auteur