05/01/2021
 5 minutes

Goodbye Moonwatch – welcome New Moon

Par Sebastian Swart
Goodbye Moonwatch – welcome New Moon

Goodbye Moonwatch – welcome New Moon

Des bruits couraient depuis plusieurs mois, c’est désormais officiel : après 50 ans de bons et loyaux services, Omega suspend la production de sa Speedmaster Professional Moonwatch (dernière référence 311.30.42.30.01.005) dans sa version classique. Le modèle doté d’une glace saphir (311.30.42.30.01.006) appartient également au passé. Le chronographe le plus célèbre au monde, sans nul doute, laisse sa place à la New Moon. Si au premier coup d’œil les modifications semblent dérisoires, à y regarder de plus près on remarque tout un tas de petits détails qui rappellent parfois d’anciennes Moonwatch. Le changement le plus notable intervient à l’intérieur de la montre où le nouveau calibre 3861 Co-Axial Master Chronometer donne la cadence à la New Moon.

Omega Professional Moonwatch : bref retour en arrière

« C’est un petit pas pour l’Homme, un grand pas pour l’humanité. » Ainsi résonnèrent les mots de l’astronaute américain Neil Armstrong lorsqu’il posa le tout premier pied sur la Lune le 21 juillet 1969. Tandis que l’Omega Speedmaster d’Armstrong l’attendait à bord de la navette Apollo 11, Buzz Aldrin portait bien la sienne au poignet quand il fit ses premiers pas sur la surface de la Lune quelques minutes plus tard.

Première montre portée sur la Lune et indéniablement liée à cet événement historique, la Speedmaster Professional porte depuis ce jour l’appellation Moonwatch. À l’origine, Omega a conçu ce chronographe pour la course automobile. Grâce à ses nombreuses caractéristiques et au terme de plusieurs tests effectués par la NASA, le garde-temps est sélectionné pour participer à des missions spatiales.

Depuis plusieurs décennies, Omega met en valeur le lien qu’entretient sa montre avec cet épisode crucial dans l’histoire spatiale. Ce que les amateurs de la Moonwatch apprécient par dessus-tout, c’est qu’elle n’a presque pas changé en 50 ans. Les changements majeurs étaient mal perçus et c’est ainsi que la montre demeura quasiment la même au fil des décennies. Omega a utilisé l’ébauche Lemania 2310 ou Lemania 1873 pour ses calibres à remontage manuel 321, 861 et 1861, dernier utilisé dans la Moonwatch. Parmi les autres fonctionnalités, le verre hésalite et le fond vissé en acier inoxydable. Les matériaux et les dimensions sont demeurés les mêmes. La montre dotée d’un boîtier acier mesure 42 mm de diamètre.

Omega Speedmaster avec verre hésalite, réf. 311.30.42.30.01.005 (face avant)
Omega Speedmaster avec verre hésalite, réf. 311.30.42.30.01.005 (face avant)
Omega Speedmaster avec verre hésalite, réf. 311.30.42.30.01.005 (face arrière)
Omega Speedmaster avec verre hésalite, réf. 311.30.42.30.01.005 (face arrière)

Nouveauté 2021 : la New Moon dotée du calibre 3861

L’année 2021 annonce une nouvelle ère pour la Speedmaster. Les nouveaux modèles appelés New Moon sont disponibles au choix avec verre hésalite (réf. 310.30.42.50.01.001) ou glace saphir (310.30.42.50.01.002). Pour la première référence, Omega propose également un bracelet en textile noir. Pour la version avec glace saphir, vous pouvez aussi opter pour un bracelet en cuir noir. Ainsi, la New Moon se décline en quatre versions différentes. Quelles sont les autres caractéristiques de ces modèles ?

Sieh dir diesen Beitrag auf Instagram an

Ein Beitrag geteilt von OMEGA (@omega)

Le calibre

Le calibre Omega 3861 Co-Axial Master Chronograph évoqué en ouverture se base sur le calibre 861. Les modifications sont importantes. Derrière ces années de développement, l’objectif d’Omega était de faire tester et certifier le calibre à remontage manuel de Master Chronometer par l’Institut fédéral de métrologie (METAS). L’accent était alors mis sur sa grande précision et sa résistance élevée aux champs magnétiques. Le mouvement est ainsi doté de l’échappement Co-Axial d’Omega avec spiral en silicium reconnu pour sa grande précision et sa résistance aux champs magnétiques jusqu’à 15 000 gauss. La réserve de marche comptabilise deux heures de plus que le 861 pour atteindre 50 heures. La fréquence du balancier demeure inchangée avec ses 21 600 alternances par heure (A/h).

Boîtier, cadran et logo Omega

Le boîtier de la New Moon demeure presque inchangé. Toujours en acier inoxydable, il mesure encore 42 mm de diamètre. L’échelle tachymétrique a subi une légère, mais notable, modification. En hommage à la Moonwatch telle qu’elle a été construite avant 1970, Omega mise sur le célèbre agencement « Dot over 90 » de sa lunette. Sur cette version, également appelée DON, le point est situé au-dessus du chiffre 90. Pour les versions construites après 1970, ce point est déplacé à la droite du chiffre 90. Cette particularité fera sans nul doute le bonheur des vrais fans de la Speedmaster. Comme sur les anciens modèles, le fond vissé de la version avec verre hésalite est en acier inoxydable, tandis que le fond du modèle avec glace saphir est doté d’un fond lui aussi en verre saphir qui permet d’admirer le calibre 3861 à l’ouvrage.

Pour la composition de son cadran, Omega a recours au célèbre « Step Dial ». À l’inverse du « Flat Dial » des versions précédentes, le nouveau cadran possède des compteurs clairement gradués. Omega a notamment utilisé cette composition pour la référence 145.022 présentée en 1968. Effet positif du Step Dial, sa grande polyvalence qui rend son cadran plus présent. 

Petit détail sur le cadran, mais différence majeure pour tout acheteur potentiel d’une Moonwatch : Omega opte pour un logo en applique sur sa version avec glace saphir, tandis qu’il est « simplement » imprimé sur le modèle avec verre hésalite. Il va sans dire que le fabricant souhaite ici souligner le caractère montre-outil de l’une et mettre en avant l’élégance de l’autre version. Cela se répercute également dans le choix des bracelets acier.

Les bracelets

Parmi les modifications majeures, les bracelets acier de la New Moon. Omega opte pour deux versions différentes, l’une pour le modèle avec verre hésalite, la seconde pour celui avec glace saphir. Pour la première variante, la surface du bracelet a été entièrement satinée. Le bracelet de la New Moon avec glace saphir a été – comme sur le modèle précédent – satiné et poli. Les côtés des maillons des deux versions sont polis.

Nouveauté sur les deux modèles, l’attache a été raccourcie pour passer de 20 à 15 mm. Le bracelet textile de la version avec verre hésalite affiche également une attache de 15 mm, tandis que celle du bracelet en cuir de la variante avec glace saphir mesure 16 mm.

Les prix

Les prix de la New Moon sont en augmentation par rapport aux modèles précédents :

Réf. 310.30.42.50.01.001

Verre hésalite, bracelet acier                                6 100 EUR

Réf. 310.32.42.50.01.001

Verre hésalite, bracelet textile                              5 800 EUR

Réf. 310.30.42.50.01.002

Glace saphir, bracelet acier                                 7 000 EUR

Réf. 310.32.42.50.01.002

Glace saphir, bracelet en cuir                               6 700 EUR

En bref

Omega dit au revoir à la Moonwatch dans sa version classique et présente au monde un modèle résolument différent qui conserve néanmoins quelques similarités. Pour cette montre vieille de 50 ans, les modifications peuvent sembler révolutionnaires mais, par de petites touches familières, l’esprit du garde-temps est intact. Citons par exemple sa lunette DON et le cadran Step Dial qui raviront les puristes et admirateurs de la Moonwatch. Avec le nouveau calibre 3861, la New Moon se voit dotée d’un mouvement Co-Axial contemporain qui, grâce à ou malgré ses caractéristiques modernes ne colle pas tout à fait avec l’image traditionnelle de cette montre. Omega souligne là son envie d’allier passé et présent, une aspiration bel et bien atteinte. Deux questions restent en suspens : quelle va être la réaction du marché face à l’arrivée de ces deux nouveaux modèles et quelle sera son influence sur les prix des anciennes versions ? Seul l’avenir nous le dira !

Lire la suite


À propos de l'auteur

Sebastian Swart

Je suis un utilisateur privé de Chrono24 depuis de nombreuses années : je l'utilise pour acheter et vendre, mais aussi pour faire des recherches. Les montres m'ont …

À propos de l'auteur

Zoom sur

Rolex GMT Master II Pepsi 126710BLRO, Image: Bert Buijsrogge
Conseils pour choisir sa montre
 6 minutes

Les montres représentent-elles un bon investissement ?

Par Jorg Weppelink
Nouvelle venue dans la famille Prospex : la toute dernière série Seiko Prospex LX
Modèles
 5 minutes

Nouvelle venue dans la famille Prospex : la toute dernière série Seiko Prospex LX

Par Jorg Weppelink
Les meilleures montres à moins de 1500 €
Guide des acheteurs
 5 minutes

Les meilleures montres à moins de 1500 €

Par Tom Mulraney
Rolex GMT Master II Pepsi 126710BLRO, Image: Bert Buijsrogge
Conseils pour choisir sa montre
 6 minutes

Les montres représentent-elles un bon investissement ?

Par Jorg Weppelink
Les meilleures montres à moins de 1500 €
Guide des acheteurs
 5 minutes

Les meilleures montres à moins de 1500 €

Par Tom Mulraney

Derniers articles

5 catégories, 1 budget : trouver la montre idéale à moins de 4 000 €
25/01/2021
Guide des acheteurs
 6 minutes

5 catégories, 1 budget : trouver la montre idéale à moins de 4 000 €

Par Adrian Barker
Le bronze, un matériau robuste aux allures vintage
22/01/2021
Conseils pour choisir sa montre
 5 minutes

Le bronze, un matériau robuste aux allures vintage

Par Jorg Weppelink
Notre sélection de la semaine : TAG Heuer, Hamilton et Grand Seiko
20/01/2021
Guide des acheteurs
 3 minutes

Notre sélection de la semaine : TAG Heuer, Hamilton et Grand Seiko

Par Balazs Ferenczi