03/05/2023
 7 minutes

Faut-il conserver ou revendre les montres que l’on porte plus ?

Par Chrono24
Rolex-2-1

Vendre ou ne pas vendre, telle est la question. Et elle est loin de faire l’unanimité : faut-il se séparer de ses montres-bracelets de valeur ? Les raisons pour la vente sont nombreuses. Il se peut que l’on souhaite investir le produit de la vente de sa vieille montre dans un modèle de meilleure qualité. Il se peut aussi que l’on ait besoin de l’argent ailleurs (après tout, les montres ne se mangent pas). Il n’est pas rare non plus qu’une montre autrefois ardemment désirée ait perdu de son attrait et qu’elle finisse sa vie dans un coffret aux côtés d’autres stars déchues.

Cependant, de nombreux collectionneurs passionnés se sentiraient fort démunis s’ils devaient se séparer d’un seul de leurs garde-temps. La question est donc épineuse : faut-il vendre les montres que l’on ne porte plus ?

Nos auteurs, Sebastian Swart et Pascal Gehrlein, se sont penchés sur les arguments des deux parties.

Que faire d’une montre que vous ne portez plus que rarement ?

Sebastian : « Je me défais très volontiers des montres que je ne porte plus. »

Je me considère plutôt comme un chasseur-joueur. On dit en anglais que « the chase is better than the catch« , et je trouve que c’est tout à fait vrai : j’ai davantage de plaisir à chercher une montre qu’à la posséder. Si une montre, quelle que soit sa catégorie de prix, cesse de me plaire et reste trop longtemps dans son coffret, son sort est scellé. Je la mets en vente sur une des plateformes que l’on connaît.

Les raisons de se séparer d’une montre ne manquent donc pas. Penchons-nous sur quelques-unes d’entre elles.

1. Vendre est tout aussi ordinaire qu’acheter

Lorsque l’on se lance à corps perdu dans un nouveau passe-temps, il n’est pas rare au début de procéder selon la méthode essai-erreur. Je m’explique : pour découvrir le monde de l’horlogerie, l’on commence par acheter, essayer, pour finalement revendre. C’est ainsi que l’on s’approprie le sujet des montres de luxe. Il en va de même pour de nombreux autres loisirs, mais on imagine mal un amateur conserver dans son garage toutes les voitures qu’il a jamais conduites. N’est-ce pas ?

Quelle est l’importance de l’histoire portée par une montre ?

2. Le péché de gourmandise – ou pourquoi il faut souvent se séparer de montres achetées sur un coup de tête.

Vous n’avez pas su résister ? La plupart d’entre vous s’y reconnaîtront : une marque présente un nouveau modèle qui coche toutes les cases de la montre de rêve. Même les amateurs de montres les plus avertis sont souvent trop prompts à mettre dans leur panier ce qu’ils croient être le garde-temps parfait et à cliquer sur le bouton « Acheter ». Un écueil dans lequel on ne tombe pas si vite en boutique, mais toutes les belles montres ne vous attendent pas dans la vitrine du concessionnaire du coin. La joie n’est parfois que de courte durée, une certaine désillusion survient après quelques mois et le charme du bijou convoité fond comme neige au soleil. N’oubliez pas que les montres sont faites pour être portées et pour être aimées : il est donc grand temps de se séparer de ce modèle…

3. Si vous avez trop de montres, mieux vaut vous en débarrasser.

Si vous possédez de nombreuses montres que vous ne portez pas, leur achat était déjà de l’ordre du superflu. Heureusement, nos budgets fixent généralement des limites assez claires. Sans cette restriction, nous achèterions probablement à la pelle, nos collections s’élargiraient de manière exponentielle, nous croulerions sous le poids de nos garde-temps. Autant faire une pause pour jauger de nos besoins. De nombreux collectionneurs ont des règles assez strictes à cet égard.

Si vous possédez plus de dix montres, un inventaire s’impose, surtout si certains modèles dorment depuis longtemps sans avoir été portés. Personnellement, je ne dépasse pas cinq montres.

Collection : où commence la démesure ?

4. Une nouvelle montre suscite votre convoitise

« Après de longues années de bons et loyaux services, je me défais de ma chère <nom d’un modèle quelconque> car j’ai jeté mon dévolu sur une nouvelle montre ! » À peu de choses près, ce genre de propos doit vous être familier si vous avez déjà un tant soit peu écumé notre plateforme. Et oui, souvent, les amateurs investissent le produit d’une vente dans un nouveau projet, la montre suivante. C’est évidemment une démarche impensable pour tous ceux qui voient dans leurs montres une valeur sentimentale. Mais pour les pragmatiques, c’est une opération tout à fait raisonnable. Pourquoi posséder cinq montres, disons, moyennes quand l’on peut avoir une montre haut de gamme ? C’est une manière de financer un nouveau projet.

A Lange & Söhne Saxonia Thin
A. Lange & Söhne Saxonia Thin

5. Le prix grimpe ? Empochez la plus-value !

Tandis que les motifs pour vendre énumérés ci-dessus mettent plutôt l’accent sur la dimension sentimentale que peuvent revêtir les montres, la recherche du profit est également une motivation qui sous-tend la revente de garde-temps. Au cours des dernières années, les montres sont en outre devenues des objets de capitalisation. Encouragée par la politique de taux d’intérêt bas des banques centrales, la tendance à la spéculation concerne principalement les biens disponibles en quantité limitée, tels que les voitures de collection, l’immobilier ou encore… les montres.

En prenant l’exemple de quelques modèles de marques célèbres comme Rolex, Patek Philippe ou Audemars Piguet, on a pu observer ces dernières années l’effet de la demande sur l’évolution des prix sur le marché horloger. Ce n’est que ces derniers mois que la situation, pour le moins en surchauffe, s’est quelque peu apaisée et que les prix ont été revus à la baisse. Bien entendu, cela pose la question du timing : quel est le bon moment pour acheter ou vendre une montre ?

Ce type de transactions est évidemment légal, mais les avis divergent à ce sujet. Quoi qu’il en soit, le marché horloger devrait conserver sa dimension spéculative, à l’instar de la collection de voitures rares ou de timbres.

Elle a connu une augmentation de valeur extrême dans le passé : la Rolex Oyster Perpetual bleu turquoise

Pascal : « Les montres nous accompagnent de longues années. »

La prochaine décharge de dopamine n’est qu’à un clic : nous avons pris l’habitude de nous débarrasser rapidement des choses qui nous ennuient ou que nous n’utilisons plus aussi souvent qu’avant. Il est devenu possible se « débarrasser » d’un objet en le revendant en quelques minutes. Nous passons d’une expérience d’achat à une autre. Nous ne parvenons donc pas à donner une signification profonde aux choses, quand bien même plusieurs bonnes raisons en avaient motivé l’acquisition.

Pourtant, les montres sont faites pour nous accompagner pendant longtemps. Quelle autre technologie est aujourd’hui conçue pour durer toute une vie ?

C’est pourquoi je prône de garder dans nos collections même les montres que nous ne portons plus que rarement. Non pas par instinct de thésaurisation, bien au contraire, mais pour réapprendre à voir la valeur des objets que nous possédons : nous achetons nos montres pour des raisons particulières, dont je vous saurais gré de vous rappeler avant d’être tenté de les revendre.

Rolex 1603
Rolex 1603

Plusieurs bonnes raisons peuvent justifier le fait de garder une montre au poignet. Voici celles que je vois :

1. C’est une montre que nous avons achetée pour une occasion particulière.

Une montre que l’on a acquise à la sueur de son front est plus qu’un objet de luxe – je ne dis pas qu’il faut pour autant matérialiser tout ce qui fait notre fierté dans des montres de luxe. Cependant, l’émotion qui y est associée est unique et ne pourra pas être transférée sur une montre. C’est un sentiment qu’il faut cultiver, surtout en période de doute. Peu d’objets s’y prêtent aussi bien qu’une montre mécanique de luxe, dont l’essence même est de résister à l’épreuve du temps, de raconter des histoires.

Audemars Piguet Royal Oak 37mm
Audemars Piguet Royal Oak 37 mm
 

2. Les montres sont un investissement judicieux

Trêve de sentimentalisme – et au risque de m’attirer les foudres de certains – les montres peuvent également être un très bon placement financier. La valeur d’une montre ne se mesure pas uniquement au nombre de jours où on la porte à son poignet. Il y a quelques années, lorsque j’ai eu la chance d’acheter une montre aujourd’hui très populaire à un prix inférieur au prix catalogue, je me rendais bien compte que je ne la porterais pas tous les jours. Trop chic, trop classe. Selon la logique « If you don’t wear them, share them » (littéralement : si tu ne les portes pas, vends-les), j’aurais dû la revendre. Mais la tendance haussière de la valeur de cette montre me procure une certaine sécurité. Par ailleurs, je me réjouis que mes recherches intensives et l’ambition qui a présidé à l’achat de cette montre aient été récompensées.

Rolex Submariner 14060
Rolex Submariner 14060

3. Les bonnes choses prennent du temps

La dernière raison que j’aimerais invoquer est que je pense que nous aurions à gagner à donner du temps aux objets que nous possédons. On a tôt fait de revendre sur un coup de tête, alors que considéré sur le long terme, ce n’est pas forcément la meilleure idée. J’ai moi-même fait l’erreur de revendre trop rapidement et à trop bas prix une montre que j’avais achetée pour son histoire et son style, parce qu’en comparaison à d’autres garde-temps, je ne la portais plus assez souvent. Je regrette amèrement cette vente aujourd’hui, non pas parce que j’aurais pu maximiser la plus-value en revendant plus tard, mais parce que mon style, mon mode vie, seraient davantage en phase avec cette montre aujourd’hui qu’ils ne l’étaient à l’époque. Si j’avais écouté mon instinct et fait preuve d’un peu plus de patience, cette montre et moi-même serions aujourd’hui en parfaite osmose. Aussi : laissons le temps au temps !


À propos de l'auteur

Chrono24

L'équipe du Magazine de Chrono24 se compose d'employés de Chrono24, d'auteurs indépendants et d'auteurs invités. Leur point commun ? La passion des montres de luxe…

À propos de l'auteur

Derniers articles

Lange-Saxonia-Thin-2-1
17/06/2024
Guide horloger
 4 minutes

3 montres super légères pour tous les jours

Par Sebastian Swart
One-Brand-Collection-vs-Broad-Collection-2-1
13/06/2024
Guide horloger
 3 minutes

Collection monomarque vs multimarque

Par Donato Emilio Andrioli
2-1
11/06/2024
Guide horloger
 6 minutes

Les meilleures montres à moins de 3 000 €

Par Chrono24