Cinq montres qu’un passionné de montres suggérerait d’acheter

Jonathan Arnold
11.10.2018
Cinq montres qu’un passionné de montres suggérerait d'acheter

 

« Je dispose de tel budget, quelle montre me recommandes-tu ? ». Tout passionné de montres a déjà entendu au moins une fois cette question (ou toute autre question du même acabit), posée par un ami novice en la matière – en l’occurrence, vous-même. En fonction de la relation que ce passionné d’horlogerie entretetient avec vous, la réponse risque d’être teintée d’une pointe de dédain… Après tout, quels que soient les conseils qu’il vous prodiguera, il s’imagine que vous finirez probablement par acheter une Rolex Submariner ou une Omega Speedmaster comme tout le monde.

Il n’y a rien de mal à cela, bien entendu. Ces deux modèles représentent un choix solide et ont fait leurs preuves. Et si vous décidiez d’aller à contre-courant ? Si vous souhaitiez vraiment que votre ami passionné de montres vous aide à trouver un garde-temps génial que vous ne verrez pas à tous les poignets à au restaurant ou sur le terrain de golf ? Aucune inquiétude, nous vous avons concocté une liste de cinq montres qu’un fan de montres recommanderait vraiment à un ami (oui, vraiment).

 

Tudor Black Bay Fifty-Eight

 

Sortie en 2018, la Tudor Black Bay Fifty-Eight s’inspire beaucoup du passé, plus précisément de l’année 1958, qui marque le lancement de la première montre de plongée Tudor sous la référence 7924. Étanche à 200 m (656 pieds) et munie d’un boîtier de 39 mm, un diamètre plutôt imposant pour l’époque, la référence 7924 est mieux connue des collectionneurs sous le nom de « Big Crown ».

Pas besoin d’être un connaisseur averti pour remarquer l’influence de la « Big Crown » sur le design de la nouvelle Black Bay Fifty-Eight, qui est dotée du même boîtier en acier de 39 mm de diamètre à la finition polie et satinée. Son cadran noir facile à lire est orné d’accents dorés appliqués sur les index des heures ainsi que sur les aiguilles « snowflake » (flocon de neige) caractéristiques de la marque. Communément appelé « cadran doré », ce type de cadran était très populaire dans les années 1950 et 1960. Le cadran est entouré d’une lunette unidirectionnelle en acier inoxydable avec une graduation des minutes (60 minutes) en aluminium anodisé noir mat et aux finitions dorées.

À l’intérieur se trouve le nouveau calibre automatique Tudor MT5402, spécialement conçu pour les montres de taille moyenne signées Tudor. Ce mouvement de chronomètre certifié COSC affiche uniquement l’heure et possède une réserve de marche de 70 heures après avoir été complètement remonté. Étanche à 200 m (656 pieds), la Tudor Black Bay Fifty-Eight est disponible au choix avec un bracelet en acier riveté à la finition polie et satinée, un bracelet en cuir brun muni d’un fermoir déployant et d’un cran de sécurité, ou un bracelet en tissu noir orné d’un galon doré et d’une boucle.

 

NOMOS Orion Neomatik 41

 

La plupart des gens ont entendu parler de NOMOS, le fabricant allemand quelque peu excentrique à l’origine de garde-temps d’un raffinement exceptionnel. La marque occupe une place de choix : elle est suffisamment connue pour que ses produits soient reconnaissables au premier coup d’œil, mais suffisamment en retrait pour que vous puissiez vous sentir comme un initié lorsque vous portez l’une de ces montres.

L’Orion Neomatik 41 de la marque est la quintessence de la montre du quotidien. Son boîtier en acier poli mesure 40,5 mm de diamètre pour 9,35 mm d’épaisseur et viendra compléter à merveille toutes vos tenues. Bien qu’il s’agisse de l’un des plus grands modèles de NOMOS, la marque a résisté à l’envie de remplir l’espace supplémentaire disponible dans le cadran avec des indications superflues. L’Orion Neomatik 41 conserve ainsi le style minimaliste pour lequel la marque NOMOS est connue et appréciée. Sur le cadran galvanisé blanc argenté, les heures sont représentées par des index dorés poinçonnés. Des aiguilles bleues trempées indiquent les heures et les minutes, accompagnées d’une trotteuse sur le cadran auxiliaire situé légèrement en retrait au-dessus des 6 heures. Un guichet de la date est positionné à 3 heures.

 

Omega Railmaster

 

En 2017, Omega a créé le buzz en dévoilant la trilogie Omega de 1957 en édition limitée. Cette collection a été lancée à l’occasion du 60e anniversaire de la Seamaster, de la Speedmaster et du Railmaster. Alors que tous les regards se portaient sur la trilogie, la collection Railmaster Master Chronometer d’Omega a fait ses débuts timidement au Baselworld 2017. Plus d’un an après, beaucoup ignorent toujours l’existence de cette montre pratique offrant un excellent rapport qualité-prix.

Conçue comme une montre-bracelet très fonctionnelle et facile à lire, l’Omega Railmaster est munie d’un boîtier en acier inoxydable de 40 mm de diamètre. L’ensemble est satiné pour une finition parfaite digne d’une montre-outil, et son design global est empreint d’une touche industrielle indéniable. Le cadran en acier est orné d’un motif vertical brossé, tandis que la minuterie et les marqueurs en pointe sont tous deux peints afin d’apporter un côté vintage relativement discret. En bref, il s’agit d’une superbe montre qui va directement à l’essentiel.

Le mouvement est quant à lui tout sauf ordinaire. Dissimulé derrière un fond de boîtier fermé se trouve le calibre 8806, un mouvement automatique de manufacture possédant un échappement Co-Axial, une réserve de marche de 55 heures, ainsi que des pièces en silicone. Il est certifié Master Chronometer, résiste aux champs magnétiques jusqu’à 15 000 gauss et est accompagné d’une garantie de 4 ans.

 

Grand Seiko  Hi-Beat 36,000 GMT

 

De toutes les montres sur notre liste, la Grand Seiko Hi-Beat 36000 GMT est probablement la plus intéressante aux yeux d’un amateur de montres. Il s’agit également du modèle le plus fonctionnel et le mieux réalisé, même si certains ne sont pas forcément d’accord avec cette affirmation. Si la maison Grand Seiko ne vous est pas familière, sachez que celle-ci est connue pour ses boîtiers à la construction légendaire et pour ses cadrans aux finitions tout aussi incroyables, le tout pour un rapport qualité-prix exceptionnel.

Ultra confortable, le boîtier de 40 mm x 14 mm en acier inoxydable ornant ce garde-temps sait se faire discret, mais récompensera également ceux qui prendront le temps d’examiner ses détails fins de plus près. Le cadran est toutefois la véritable pièce maîtresse de cette montre. Les cadrans Grand Seiko sont réputés pour leur finition de qualité supérieure, et ce modèle n’y fait pas exception : nous sommes en admiration absolue devant le travail d’orfèvre réalisé à la main sur les index des heures en forme de bâton. L’heure locale est affichée au centre et l’aiguille GMT supplémentaire permet de consulter un autre fuseau horaire.

La Grand Seiko Hi-Beat 36000 GMT est équipée du calibre 9S86, un mouvement interne « hi-beat » qui fonctionne à 5 hz et donne son nom à la montre. Ce mouvement automatique dispose d’une réserve de marche de 55 heures et fait preuve d’une haute précision de -3 à +5 secondes par jour.

 

Cartier Drive de Cartier Extra Flat

Cartier Drive Ultra Thin
Cartier Drive de Cartier Extra FlatPhoto : Bert Buijsrogge

 

La Drive de Cartier Extra-Plate est sans doute l’une des montres pour hommes les plus intéressantes créées par Cartier au cours des dernières années. Son design simple mais époustouflant dégage énormément de style et de sophistication, à l’image de l’original Cartier Tank sorti il y a 100 ans. Cette montre s’est – sans surprise – avérée être un énorme succès pour Cartier et est aussi bien recherchée par les amateurs sérieux que par les fashionistas.

Cartier a toujours été connu pour ses boîtiers aux formes magnifiques, et celui de la Drive de Cartier Extra-Plate ne déroge pas à la règle : sa forme à mi-chemin entre un carré et un coussin est soulignée par des surfaces planes entièrement polies, tandis que la bande de boîtier mince ainsi que l’arrière du boîtier sont ornés d’un brossage horizontal. Parfaitement proportionné, le boîtier mesure 38 mm de long sur 39 mm de large et seulement 6,6 mm d’épaisseur. Ces dimensions compactes sont rendues possibles grâce à l’utilisation du mouvement Cartier 430 MC ultra-fin, qui s’inspire largement du mouvement manuel Piaget 430P que l’on retrouve généralement dans des montres beaucoup plus chères.

Un cadran blanc argenté avec une subtile finition satinée soleil vient apporter la touche finale à cette montre. Des grands chiffres romains pour les index des heures aux aiguilles des heures et des minutes en acier trempé en passant par la graduation des minutes intérieure, tous les détails typiques de Cartier répondent à l’appel. La couronne octogonale est également sertie du saphir cabochon facetté caractéristique de Cartier.

 

Lire la suite

10 choses dont vous n’aviez sûrement aucune idée concernant Seiko

Pourquoi nous aimons les montres mécaniques

Nouveaux modèles Tudor au Baselworld 2018


Jonathan Arnold
De Jonathan Arnold
11.10.2018
Voir tous les articles

Zoom sur

Vous avez des questions ?
N'hésitez pas à nous contacter.

+1 646-887-3560

Contact