Se connecter

Cinq montres Omega Speedmaster modernes dignes de ce nom

Robert-Jan Broer
19.09.2017
Five Special Speedmaster models
Cinq montres Omega Speedmaster modernes dignes de ce nom

 

Pour les puristes et non-puristes

L’Omega Speedmaster a célébré son 60e anniversaire en 2017. En plus d’avoir été sur la Lune en 1969, cette montre fait toujours partie de l’équipement officiel des astronautes de la NASA. Elle n’est bien entendu pas devenue la montre de choix de la NASA par hasard, mais après avoir battu à plate couture tous ses concurrents lors d’une batterie de tests menés par des ingénieurs de la NASA, qui ont par exemple vérifié que chaque montre était bien capable de résister aux contraintes et conditions extrêmes de l’espace.

Omega a continué de produire la Speedmaster « Moonwatch » avec un mouvement Lemania, même si leurs autres montres sont désormais dotées de calibres de manufacture portant la certification « Master Chronometer ». L’avantage est que la Speedmaster Professional demeure l’une des montres Omega les plus accessibles et les plus abordables.

Toutefois, pour ceux qui souhaiteraient profiter du design culte de la Moonwatch mais voudraient aussi un calibre de manufacture, un boîtier de 44,25 mm, un verre saphir et la date, par exemple, Omega a créé un certain nombre de versions modernes de la Speedmaster (par ex. Dark Side of the Moon, Racing, Moonphase Master Chronometer).

 

Éditions limitées

 

À l’occasion du 60e anniversaire, Omega a décidé de lancer une édition limitée de la Speedmaster ressemblant de près à la première montre de 1957. Cette montre est lancée en série limitée composée de 3557 pièces. Les puristes pourraient se plaindre du grand nombre de modèles en série limitée que les fabricants lancent chaque année mais il n’en demeure pas moins que la demande pour ces modèles est très importante. Ces montres Speedmaster en série limitée ont de bonnes chances de prendre beaucoup de valeur avec le temps.

Certains modèles ont vraiment fait un tabac dès leur lancement. Cela fut le cas de la 2015 Speedmaster Silver Snoopy Award qui était limitée à 1970 pièces (1970 étant l’année de la mission Apollo 13 à laquelle la montre Snoopy Award rend hommage). Les prix de ces montres se sont envolés jusqu’à 20 000 euros, même si leur prix catalogue était de 6000 euros.

D’autres éditions limitées de Speedmaster n’ont pas rencontré autant de succès : la Speedmaster Moon to Mars en édition limitée ou la montre Apollo 17 40e anniversaire, par exemple. Ceci dit, la première Speedmaster Snoopy Award de 2003 n’a pas non plus été un grand succès les premières années. Mais une fois vendues (5441 pièces), les gens ont soudainement regretté de ne pas en avoir acheté une et les prix ont depuis presque triplé par rapport à leur prix de vente de 2003.

 

Nombre élevé, demande forte

Omega Speedmaster Speedy Tuesday
Omega Speedmaster Speedy Tuesday

 

Peut-on encore parler d’édition limitée pour une production de 2000 exemplaires ? La question est tout à fait légitime, mais il ne faut pas oublier que beaucoup d’entre elles se vendent assez rapidement. En début d’année, la totalité de l’édition limitée de la Speedmaster « Speedy Tuesday » (un clin d’œil à une communauté de collectionneurs de Speedmaster) s’est par exemple vendue en seulement 4 heures 30. Les 2012 pièces (2012 étant l’année de création de la communauté Speedy Tuesday) n’ont malheureusement pas suffi à satisfaire tous les collectionneurs et 7500 personnes sont toujours sur liste d’attente.

Le nombre de montres en édition limitée peut certes sembler élevé, mais la demande l’est tout autant. Si l’on part du principe que la production totale d’Omega représente 700 000 montres par an, cela signifie que 1970 Speedmaster Silver Snoopy Award représentent à peine 0,29 % de la production annuelle.

 

Cinq montres Omega Speedmaster modernes

Nous avons sélectionné cinq montres Speedmaster modernes que nous avons jugées intéressantes. Il ne s’agit évidemment pas seulement d’éditions limitées, mais de modèles qui nous ont aussi impressionnés. Avouons-le, la Speedmaster ne s’adresse pas qu’aux collectionneurs, elle est également parfaite comme montre-bracelet.

 

Speedmaster Moonphase Co-Axial Master Chronometer

 

Cette Speedmaster est un concentré des dernières technologies d’Omega. Le modèle Moonphase mesure 44,25 mm de diamètre et existe sous plusieurs formes (acier, bicolore, or ou platine). Nous avons une préférence pour le modèle en acier inoxydable avec cadran bleu ou noir, qui possède non seulement une belle phase de lune et un calendrier, mais également des petits détails tels que les traces de pas des premiers astronautes sur la surface de la Lune.

Cette Speedmaster Moonphase Co-Axial Master Chronometer est animée par le calibre 9904 d’Omega. Ce mouvement repose essentiellement sur leur calibre 9300 mais il dispose des complications supplémentaires phases de lune et calendrier. Il est, en outre, certifié « Master Chronometer ». La certification « Master Chronometer » est beaucoup plus difficile à obtenir qu’un chronomètre « normal ». En plus d’offrir une meilleure précision, il a été aussi testé et certifié pour résister aux champs magnétiques de 15 000 gauss. Cette montre pourrait facilement devenir votre garde-temps favori au quotidien.

 

Speedmaster Apollo 17 en or

Omega Speedmaster Apollo XVII
Omega Speedmaster Apollo XVII, Photo : Bert Buijsrogge

 

Si vous avez plutôt envie de vous prendre pour Midas, sachez qu’une Speedmaster Professional en or est également disponible. Ce modèle unique a été présenté à Baselworld 2017 et s’inspire de la dernière mission habitée de la NASA vers la Lune, en 1972. Un des astronautes de cette mission Apollo 17, Eugene Cernan, est décédé en janvier 2017. Le dos du boîtier de cette édition en or limitée à seulement 272 pièces est orné d’une gravure « A Tribute to Gene Cernan », ambassadeur de longue date d’Omega.

Cette Speedmaster de 42 mm de diamètre dispose des mêmes spécifications que la Moonwatch standard en acier inoxydable mais elle exhibe quelques éléments uniques supplémentaires. Le patch en or de la mission Apollo 17 situé sur le guichet à neuf heures est l’un de ces éléments. Le même patch de la mission en or se trouve au dos du boîtier. Le cadran bleu est assorti, quant à lui, à la lunette en céramique bleue.

À l’intérieur de la montre se loge le calibre 1861 d’Omega qui est basé sur le mouvement chronographe Lemania. En fait, Omega utilise ce même calibre dans les modèles Speedmaster Professional « Moonwatch » (avec quelques exceptions) depuis 1968. Compte tenu du fait que la production est limitée à 272 pièces et que cette montre est en or 18 carats, elle sera sans aucun doute un modèle très recherché dans le futur.

 

Speedmaster Tintin

 

Initialement présentée sous le nom de Speedmaster Professional Racing en 2013, cette montre signée Omega semble être un hommage au héros de bande dessinée avec son cadran rappelant le motif de la fusée du célèbre album « Objectif Lune ». Les ayant-droits de Hergé ayant toutefois refusé toute collaboration avec Omega, la montre fut officieusement surnommée la « Speedmaster Tintin ».

La montre a été produite pendant une courte période de temps seulement et on estime que 3000 pièces environ ont été fabriquées. Il y a une demande considérable pour la Speedmaster Tintin parmi les collectionneurs, surtout parmi ceux qui aiment les BD de Tintin. Elle pourrait devenir à l’avenir une très belle pièce de collection.

Outre les carreaux rouge et blanc sur le cadran, le dos du boîtier diffère aussi légèrement de la montre Speedmaster Professional Moonwatch standard. Les inscriptions gravées « Flight-Qualified By NASA For All Manned Space Missions » et « The First Watch Worn On The Moon » sont recouvertes de laque rouge. Cette montre était présentée dans un écrin en cuir rouge (premières versions) ainsi que dans un écrin en bois somptueux. Le type de coffret ne devrait pas faire beaucoup de différence en termes de valeur. La Speedmaster Tintin est animée par le calibre 1861 d’Omega.

 

Speedmaster Apollo 11 45e anniversaire

 

Tous les 5 ans, Omega lance une édition limitée de la Speedmaster en hommage à l’alunissage d’Apollo XI. La montre Omega Speedmaster est en effet connue sous le nom de « Moonwatch » depuis cette mission car le garde-temps était au poignet des trois astronautes : Michael Collins, Edwin « Buzz » Aldrin et Neil Amstrong. La légende raconte qu’Amstrong a laissé sa Speedmaster à bord du module lunaire car l’horloge de bord Bulova était en panne. Si c’était effectivement le cas, la première montre sur la Lune était la Speedmaster de Buzz Aldrin.

En 2014, Omega a célébré le 45e anniversaire de l’alunissage avec cette Speedmaster très particulière entièrement en titane (une première pour une Moonwatch) et munie d’une lunette en or Sedna – probablement l’une des Speedmaster Moonwatch les plus originales. L’or Sedna est un alliage d’or rose 18 carats propre à Omega, conçu pour conserver sa couleur et ne pas jaunir avec le temps comme c’est le cas pour l’or rose ordinaire. À l’intérieur de cette montre se trouve le classique calibre 1861 à remontage manuel.

Le cadran est une pièce unique réalisée par les techniques de découpe au laser et recouverte ensuite de PVD noir. Limitée à 1969 pièces, cette édition était vendue 6000 euros environ. Les prix ont augmenté depuis mais vous devriez pouvoir en trouver une si vous êtes enclin à payer plus.

 

Speedmaster Silver Snoopy Award

 

On peut dire qu’il existe deux éditions limitées au succès presque garanti : les montres Apollo 11 et Apollo 13. La mission Apollo 13 en 1970 a failli mal se finir mais le problème a pu être résolu grâce à l’intelligence des ingénieurs de la NASA au sol et des astronautes eux-mêmes. La mission Apollo 13 est souvent utilisée à titre d’exemple de résolution de problèmes informatiques.

La Speedmaster a également joué un rôle important dans le retour en toute sécurité des astronautes d’Apollo 13. Sur le chemin du retour, les fusées de la navette devaient en effet être suralimentées pendant exactement 14 secondes afin de pénétrer dans l’atmosphère à un angle correct, et la moindre erreur aurait eu des conséquences catastrophiques. La fonction chronographe de la Speedmaster a été utilisée pour chronométrer la durée exacte de cette suralimentation. En octobre 1970, Omega a reçu la plus haute distinction de la NASA, le Silver Snoopy Award, pour sa contribution cruciale au retour en toute sécurité. Ce prix est habituellement attribué aux fournisseurs et au personnel de la NASA accomplissant des tâches extraordinaires. Vous savez désormais pourquoi Snoopy se trouve au dos du boîtier de cette Speedmaster.

Dans le cadre du 45e anniversaire de la mission Apollo 13, Omega a lancé la Speedmaster Silver Snoopy Award en 2015. Elle s’est vendue en seulement quelques heures. Seules 1970 pièces avaient été produites. Le prix de vente était alors de 6000 euros mais les prix ont pratiquement triplé avec le temps. Si vous voulez en acquérir une, soyez prêt à débourser entre 13 000 et 16 000 euros pour un set complet. Comme il a été fait mention dans l’introduction de cet article, Omega possédait déjà une montre Speedmaster Snoopy lancée en 2003, faisant de celle-ci la seconde Speedmaster Snoopy.

 

De si nombreuses versions

Il existe tellement de versions de montres Speedmaster qu’on peut avoir un peu de mal à s’y retrouver. Pour simplifier les choses, la Speedmaster Professional à remontage mécanique s’appuie sur la première Speedmaster de 1957, elle est considérée comme la « Moonwatch ». Ces montres sont équipées d’un mouvement Lemania et leurs boîtiers font 42 mm de diamètre.

Omega en a fait des versions plus petites et plus grandes, équipées toutefois de mouvements automatiques et même quelques versions numériques (X-33), toutes inspirées du design original de la Moonwatch. La Speedmaster possède une incroyable base de fans, elle est probablement la montre Omega comptant le plus de collectionneurs. Il en existe tant de variantes, modernes et vintage, que leur collection devient l’œuvre d’une vie – et c’est sans compter les pièces rares qui continuent d’être découvertes.

 

Lire la suite

L’histoire d’une icône : Omega Speedmaster

Conseil vintage : Omega Speedmaster deuxième édition – la Mark II

Voilà pourquoi je rêve de porter un jour l’Omega Seamaster Deville


Robert-Jan Broer
De Robert-Jan Broer
19.09.2017
Voir tous les articles

Zoom sur