05/08/2022
 5 minutes

Ces trois montres peuvent-elles concurrencer la Seamaster ?

Par Donato Emilio Andrioli
Omega-Seamaster-2-1

La collection Omega Seamaster regorge de classiques emblématiques et de montres prestigieuses. Rien d’étonnant donc à ce que les modèles issus de la collection marine d’Omega soient souvent considérés comme de parfaites alternatives aux montres Rolex. En effet, l’Omega Seamaster Diver 300M et l’Omega Seamaster Aqua Terra sont non seulement meilleur marché, mais aussi supérieures à leurs homologues Rolex sur certains points. Mais alors, existe-t-il des alternatives à l’Omega Seamaster ? Peut-on vraiment trouver mieux et moins cher que les modèles-phares d’Omega ? Je vous présente trois montres susceptibles de concurrencer la collection Seamaster, voire de la surpasser à certains égards. 

Are there any cheaper alternatives to the Omega Seamaster?
Omega Seamaster : existe-t-il des modèles supérieurs et meilleur marché ?

La Tissot PRX Powermatic 80, une alternative bon marché à l’Omega Seamaster Aqua Terra pour moins de 1 000 € 

Vous aimez l’Omega Seamaster Aqua Terra ? Alors, vous apprécierez sûrement la Tissot PRX Powermatic 80. Contrairement à l’Omega Seamaster Aqua Terra, la Tissot PRX Powermatic 80 n’a rien à voir avec l’eau et la mer. Pourtant, ce modèle très populaire signé Tissot est la première alternative à l’Omega Seamaster Aqua Terra qui me vienne à l’esprit. Pourquoi ? Malgré son inspiration marine, l’icône d’Omega est avant tout une montre parfaitement polyvalente qui peut être portée au quotidien et en toutes occasions. Or, même si le modèle de Tissot ne peut pas vraiment rivaliser avec les performances techniques et le prestige de son homologue Omega, il s’agit d’une montre extrêmement fiable qui fait toujours bonne impression. La principale différence réside dans le fait que le modèle d’Omega coûte environ 5 000 €, contre bien moins de 1 000 € pour la Tissot. Et malgré son prix très abordable, c’est une montre tout à fait convenable. 

La Tissot PRX se démarque par son design singulier, qui n’est pas sans rappeler la Royal Oak d’Audemars Piguet, mais qui possède toutefois sa propre histoire. Son cadran aux finitions soignées est particulièrement esthétique avec sa texture gaufrée. Les logos et les index sont affûtés. Situé à 3 heures, le guichet de la date est même entouré d’un liseré d’acier, ce qui témoigne d’un amour du détail rarement observé dans cette gamme de prix. Son bracelet intégré est lui aussi de grande qualité et vous évitera de faire un choix cornélien entre le boîtier et le bracelet. Son mouvement automatique peut être considéré comme un calibre de manufacture, puisqu’il a été conçu exclusivement pour Tissot en collaboration avec ETA, qui appartient au même groupe. Précis et fiable, il offre une réserve de marche de 80 heures et est facile d’entretien. Une étanchéité à 100 m complète cet ensemble réussi. La Tissot PRX Powermatic 80 a un style complètement différent de celui de l’Omega Seamaster Aqua Terra. S’agissant d’une montre d’entrée de gamme, elle n’offre effectivement pas le même niveau de qualité que son homologue Omega, mais elle est tout aussi polyvalente et pourra également vous accompagner au quotidien et dans toutes les situations. 

Possibly the best watch under $1,000: The Tissot PRX Powermatic 80
La Tissot PRX Powermatic 80, probablement la meilleure montre à moins de 1 000 €

La Breitling Superocean Automatic 42, meilleure que l’Omega Seamaster Diver 300M ? 

Difficile de trouver une montre de plongée moderne qui supporte la comparaison avec l’Omega Seamaster Diver 300M. Grâce à sa singularité et à ses performances techniques exceptionnelles, le modèle culte d’Omega est actuellement l’une des montres de plongée les plus populaires au monde. La Tudor Black Bay serait une concurrente sérieuse, mais son design vintage m’a poussé à choisir Breitling cette fois-ci. Davantage réputée pour ses montres d’aviateur, la marque signe toutefois une montre de plongée remarquable et moderne avec la Breitling Superocean Automatic 42. Plus traditionnelle que l’Omega Seamaster Diver 300M, sa forme rappelle un peu celle de la Rolex Submariner. Comme chez Omega, j’ai une préférence pour la Breitling ornée d’un cadran blanc. La lunette bleu foncé confère à cette montre de plongée de 42 mm un look estival et frais qui ravira la plupart des amateurs de montres. Avec la Breitling, il faudra cependant renoncer au cadran en céramique singulier de l’Omega Seamaster et également faire quelques concessions sur le mouvement. 

En effet, si le mouvement automatique de la Breitling Superocean est fiable et doté d’une solide réserve de marche de 48 heures, il ne s’agit en réalité que d’un simple calibre ETA modifié. Toutefois, le modèle de Breitling est selon moi supérieur à celui d’Omega sur certains points : son bracelet en acier est beaucoup plus esthétique que celui de l’icône d’Omega. Par ailleurs, la lunette de la montre de plongée d’Omega est très critiquée. Je la trouve effectivement moins plaisante et moins agréable à utiliser. La lunette de la Breitling Superocean est en revanche plus réussie : elle est non seulement plus simple à utiliser, mais les chiffres et les index appliqués lui donnent un aspect encore plus raffiné. Elle se distingue également par son insert peu conventionnel constitué de caoutchouc de haute qualité. Parfaitement adaptée à l’esthétique de la plongée, la lunette de la Superocean est en outre d’excellente facture. Mais la montre de plongée de Breitling est aussi supérieure au modèle d’Omega en matière d’étanchéité, puisqu’elle est étanche à 500 m contre « seulement » 300 m pour l’icône d’Omega. Même si je considère que l’Omega Seamaster Diver 300M est globalement une meilleure montre, la Breitling Superocean lui est supérieure à certains égards, en plus d’être meilleur marché. Vous pourrez en effet vous offrir un exemplaire neuf pour moins de 3 500 €. Mais ne tardez pas trop si ce modèle vous plaît, car Breitling a récemment interrompu la production de cette montre de plongée remarquable. Le style de la nouvelle référence est complètement différent, beaucoup moins frais et sportif. 

The recently discontinued Breitling Superocean Automatic 42 with a white dial and blue bezel boasts a fresh and sporty look.
La version ornée d’un cadran blanc et d’une lunette bleue a un look frais et sportif, mais la production de la Breitling Superocean Automatic 42 vient d’être interrompue.

La Tudor Pelagos, probablement la meilleure alternative à l’Omega Seamaster Planet Ocean  

L’Omega Seamaster Planet Ocean est une version professionnelle de la Seamaster Diver que l’on pourrait comparer à la Rolex Sea-Dweller. Peu de modèles offrent un tel niveau de fonctionnalité et de professionnalisme. Il existe toutefois une montre légèrement plus abordable que l’Omega Seamaster Planet Ocean, mais qui n’a rien à lui envier. Bien que la Tudor Pelagos vive dans l’ombre de la très populaire Tudor Black Bay, il s’agit d’une excellente montre de plongée qui possède bien des atouts. Malgré quelques touches vintage, le design de la Tudor Pelagos a été entièrement modernisé, contrairement à bon nombre de modèles Tudor. Son cadran inspiré d’anciens garde-temps Tudor est certes moins raffiné, mais il offre des finitions de grande qualité. Doté d’une étanchéité à 500 m, ce modèle en titane est en outre idéal pour la plongée. 

Si le calibre de manufacture de la Tudor Pelagos n’est pas certifié par le METAS ni résistant aux champs magnétiques, il est tout de même dûment certifié par le COSC et sa réserve de marche de 80 heures est même légèrement supérieure à celle de son homologue Omega. Selon moi, la Tudor Pelagos est aussi globalement plus confortable. Avec 42 mm de diamètre, ce n’est certes pas une petite montre, mais je la trouve beaucoup moins imposante que le modèle d’Omega et ses 43,5 mm. Mais son plus gros point fort est sans conteste sa boucle extrêmement fonctionnelle brevetée par Tudor. En effet, il ne s’agit pas d’une simple extension de bracelet : la boucle s’ajuste d’elle-même au poignet en fonction de la température, offrant un confort exceptionnel au porteur de la montre. Cette remarquable fonctionnalité est particulièrement appréciée des amateurs de montres qui pratiquent la plongée. Soyons honnêtes, cette boucle n’est pas particulièrement esthétique, mais elle souligne parfaitement le caractère fonctionnel de ce modèle. Affichée à moins de 4 000 €, la Tudor Pelagos offre un excellent rapport qualité-prix et – chose particulièrement rare pour une montre de luxe de nos jours – elle s’accompagne d’un bracelet supplémentaire en caoutchouc assorti à la couleur du cadran qui vous permettra de renforcer son aspect sportif.

The Tudor Pelagos is a functional diver with an innovative clasp and offers great value for money.
La Tudor Pelagos : une montre de plongée fonctionnelle, dotée d’une boucle innovante d’un excellent rapport qualité-prix

À propos de l'auteur

Donato Emilio Andrioli

Ma grande passion pour les montres est née lorsque j'ai acheté ma toute première montre mécanique, la Tudor Black Bay 41. Les icônes de longue date aux histoires exaltantes me fascinent tout particulièrement.

À propos de l'auteur

Derniers articles

Omega-Swatch-MoonSwatch-Magazin-2-1
24/04/2023
Omega
 5 minutes

Les meilleurs modèles Speedmaster à moins de 5 000 €

Par Donato Emilio Andrioli
ONP-385-One-BrandC-Omega-2-1
19/04/2023
Omega
 6 minutes

Une collection de montres signées Omega

Par Thomas Hendricks