20/09/2023
 4 minutes

Cap sur les verres de montres

Par Donato Emilio Andrioli
Rolex-2-1

Le verre est l’un des éléments les plus importants d’une montre. Il protège l’intérieur de la montre de l’eau, de la poussière et des particules de saleté en tout genre, et empêche ainsi votre garde-temps préféré de subir divers désagréments. Au fil du temps, les verres de montre sont également devenus un élément de design très apprécié. Je vous emmène faire un petit tour d’horizon des verres de montre et vous dévoile ce que vous devez savoir à leur sujet. Quels sont les différents types de verres de montre ? Quelles sont leurs principales caractéristiques ? Quel type de verre est privilégié par les marques de luxe telles que Rolex ou Omega ? Quel est le meilleur verre de montre ? Découvrons-le ensemble.

Tous les verres ne se valent pas, du moins pas dans le monde de l’horlogerie. Les trois types de verres de montre les plus importants et les plus courants sont le verre minéral, le verre synthétique et le cristal de saphir.

Le verre minéral

Dans le monde de l’horlogerie, le terme verre minéral est presque toujours synonyme de verre minéral trempé. L’addition d’oxydes tels que l’oxyde d’aluminium participe à la solidité du verre et le rend également bien plus résistant aux chocs qu’un verre classique. Les verres minéraux trempés équipent souvent les montres d’entrée de gamme à bas prix. Seiko a même mis au point son propre verre, le verre Hardlex. Particulièrement résistant aux rayures grâce à un traitement spécial, il n’est toutefois pas dispensé de l’inconvénient majeur affectant tous les verres minéraux : une fois rayé ou endommagé, il est quasiment impossible de le polir ou de le traiter. Il ne vous reste alors que deux solutions, à savoir ignorer ce petit défaut ou procéder au remplacement du verre.

Mineralgläser werden gerne bei Einsteiger-Uhrenmarken eingesetzt. Seiko bietet mit ihrem Hardlexglas eine besonders kratzresistente Variante des Mineralglases.
Les verres minéraux sont souvent utilisés par les marques horlogères d’entrée de gamme. Avec son verre Hardlex, Seiko propose une variante de verre minéral particulièrement résistante aux rayures.

Le verre synthétique

De nos jours, le verre synthétique est surtout connu sous le nom d’acrylique ou de plexiglas. Très en vogue sur les garde-temps désormais vintage des années 1950 à 1980, il fait son grand retour sur les montres actuelles surfant sur la tendance rétro. Une variante particulièrement intéressante du verre synthétique est le verre hésalite, qui rend par exemple l’Omega Speedmaster Professional reconnaissable entre mille et lui confère un charme particulier auquel les amateurs de montres ne pourront pas résister. Aujourd’hui encore, la légendaire Moonwatch reste déclinée avec un verre de saphir moderne ou avec un verre hésalite. Les verres synthétiques sont extrêmement légers, relativement résistants aux chocs et se polissent très facilement. Le polissage est ici une étape indispensable : en raison de leur faible densité, les verres en plastique sont en effet très sensibles aux rayures. Munissez-vous d’un produit disponible dans le commerce, par exemple polyWatch, et d’un chiffon doux pour polir rapidement un verre synthétique et lui redonner tout son éclat.

Die Omega Speedmaster Professional wird auch heute noch sowohl mit Saphir-, als auch mit dem ikonischen Hesalitglas angeboten.
L’Omega Speedmaster Professional reste proposée en deux déclinaisons : avec un verre de saphir ou l’emblématique verre hésalite.

Le cristal de saphir

Le verre de saphir est actuellement le verre de montre le plus dur et le plus haut de gamme sur le marché – pas étonnant qu’il soit devenu la coqueluche des montres de luxe signées Rolex, Omega et autres marques haut de gamme. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le verre de saphir n’est pas un véritable verre mais plutôt un cristal fabriqué de manière artificielle et ressemblant à un saphir de grande pureté. Même s’il peut se briser en cas de choc ou de chute, le verre de saphir possède une dureté de 2 000 Vickers : seul un diamant ou un outil recouvert de diamant est capable de faire face à une telle dureté. Pour vous donner un ordre d’idée, la dureté du verre minéral est de 800 à 950 Vickers et le verre hésalite de l’Omega Speedmaster Professional ne possède même qu’une dureté de 500 Vickers

Ein Saphirglas ist bei Luxusuhren heutzutage so gut wie unabdingbar.
Le verre de saphir est presque indissociable des montres de luxe.

Quel type de verre de montre est le meilleur ?

Chaque type de verre de montre possèdent ses avantages et ses inconvénients, impossible de vous donner une recommandation claire. Les verres minéraux sont en principe plus résistants aux rayures que les verres synthétiques, mais il est généralement impossible de corriger d’éventuels dommages. Les verres synthétiques se rayent rapidement, mais sont dotés d’un charme incroyable capable d’envoûter de nombreux amateurs de montres. Si vous aimez toutefois arborer une montre qui aura l’air neuve en toute circonstance, la nature de ces verres permet de les polir rapidement et facilement sans aucune connaissance particulière. Les verres de saphir sont de manière générale extrêmement résistants et pratiquement inrayables au quotidien, mais risquent de ne pas résister à un choc ou une chute. Ce cas de figure reste néanmoins extrêmement rare et ne devrait pas influencer votre décision. Même s’il n’est pas invincible et qu’il est parfois responsable de reflets inesthétiques sur le cadran, le verre de saphir est mon préféré et est actuellement le meilleur verre que le monde de l’horlogerie ait à offrir. Il n’est donc pas étonnant que ce verre de montre se retrouve sur l’immense majorité des montres de luxe modernes et qu’il se soit établi comme standard dans le secteur.
 

Vous souhaitez en savoir plus sur les autres composants d’une montre ? Je vous invite à consulter les articles suivants :

Lunette de montre : ce qu’il faut savoir


À propos de l'auteur

Donato Emilio Andrioli

Ma grande passion pour les montres est née lorsque j'ai acheté ma toute première montre mécanique, la Tudor Black Bay 41. Les icônes de longue date aux histoires exaltantes me fascinent tout particulièrement.

À propos de l'auteur

Derniers articles

Patek-Philippe-World-Time-2-1
29/04/2024
Montres et technique
 6 minutes

Patek Philippe : la maîtrise des complications

Par Tim Breining
FPJourne-Souveraine-2-1
12/03/2024
Montres et technique
 7 minutes

Trois des complications les plus rares : fonction, génie et absurdité

Par Tim Breining
Zenith-El-Primero-Chronograph-2-1
22/11/2023
Montres et technique
 5 minutes

Histoire et évolution du chronographe

Par Aaron Voyles