17/11/2021
 6 minutes

5 montres pour les petits poignets

Par Donato Emilio Andrioli
Tudor-Blackbay-Schmales-Handgelenk-2-1

Tudor-Blackbay

Vous avez les poignets fins ? J’ai de bonnes nouvelles pour vous. La tendance est à un retour à des montres un peu plus petites. Rolex, par exemple, nous prouve que même les diamètres de 36 mm sont de nouveau socialement acceptables. Pour son nouveau modèle Explorer, la marque à la couronne renonce au format très actuel de 39 mm et ne le propose qu’en 36 mm. Je vous présente ici 5 grandes montres pour les poignets fins et les fans de formats classiques. Même pas la peine de s’orienter vers des montres vintage, puisque les montres que je vais vous montrer sont presque toutes des références neuves.

La nº1 : Tudor Black Bay 36, une Rolex Oyster Perpetual à moitié prix

La Tudor Black Bay 36 est non seulement une excellente petite montre pour les poignets fins, mais aussi l’une des meilleures montres de sa gamme de prix. Pour à peine 2 500 €, il est possible de faire l’acquisition de la meilleure qualité et du savoir-faire Rolex, même si l’on a des petits poignets. Avec un boîtier d’un diamètre de 36 mm, cette montre a un style tout à fait à part. L’habile équilibre entre montre habillée et montre sportive a tout pour plaire. Elle n’est pas sans rappeler l’Rolex Oyster Perpetual ou la Rolex Explorer. Cependant, son cadran est assez inhabituel pour ce type de montre et ajoute une touche plus audacieuse et ludique que les deux Rolex mentionnées.

De belle facture, cette montre présente un degré de finition du même ordre que la Rolex Oyster Perpetual. Même si les petits détails qui viennent peaufiner un bracelet Rolex peuvent manquer à certains, vous ne retrouverez pas si vite une telle qualité dans cette gamme de prix. La « Big Crown » typique de Tudor avec sa rose gravée et les quelques hommages à d’anciennes Tudor sont des détails qui ajoutent au charme de cette montre, qui confèrent ce « petit quelque chose ». La Black Bay 36 est une montre pour toutes les occasions. Disponible actuellement dans trois variantes de couleurs, noire, bleue et argent, chacun devrait y trouver son compte.

Tudor Black Bay 36
Une montre idéale pour les petits poignets, et une des meilleures dans sa gamme de prix

La nº2 : l’Omega Speedmaster Co-Axial 38

Si vous aimez l’Omega Speedmaster Moonwatch Professional, il se peut que le diamètre de 42 mm soit un peu trop grand pour vos menus poignets. Heureusement, Omega propose une variante plus petite : la Speedmaster Co-Axial 38. Elle offre même trois avantages de poids comparée à la Moonwatch : elle est pourvue d’un mouvement à remontage automatique co-axial avec une réserve de marche de 52 heures, elle est étanche à 100 mètres et arbore un élégant guichet de la date à 6 heures, là où la Moonwatch classique est dotée d’un remontoir manuel, n’est étanche qu’à 50 mètres (ce qui la protège donc contre les éclaboussures, mais pas beaucoup plus) et n’a pas d’affichage de la date. Le design global du boîtier, du cadran et du bracelet ressemble fortement à l’original. Les totalisateurs et l’échelle tachymétrique sont un peu différents, le cadran n’est pas d’un noir mat, mais laqué. La variante 38 mm donne donc une impression plus moderne que la Professional Moonwatch, dont l’apparence a peu changé au fil des décennies. Disponible pour moins de 5 000 €, elle est même bien plus abordable que l’actuelle Moonwatch. Il ne lui manque que le statut d’icône, ce n’est pas la montre des premiers astronautes qui ont foulé la surface de la lune. Mais on ne peut pas tout avoir, n’est-ce pas ?

he Omega Speedmaster Co-Axial 38
L’Omega Speedmaster Co-Axial 38 offre quelques avantages incontestables par rapport à la légendaire Moonwatch.

La nº3 : Nomos Ludwig 35, une montre habillée toute en finesse

Les montres élégantes ont par définition de plus petites dimensions, et sont donc tout indiquées pour les poignets fins. Mais cette montre habillée m’a particulièrement plu : la Nomos Ludwig est d’une incroyable sobriété, finie avec grand soin et arbore un design Made in Germany des plus fins, à un prix incroyable. Que ce soit son cadran en émail blanc bordé de chiffres romains, la petite seconde à 6 heures ou son boîtier plat : tout est d’une harmonieuse finesse.

Comme les autres montres de Glashütte, cette montre est toute en discrétion. Avec un diamètre de 35 mm, les amateurs de montres aux petits poignets pourront assortir cette montre avec la quasi-totalité de leur garde-robe. La qualité exceptionnelle et le mouvement de manufacture « Made in Germany » ne se reflètent cependant pas dans le prix, puisque la Nomos Ludwig 35 coûte moins de 2 000 €. Dans le monde des montres de luxe, une véritable aubaine. Cette montre vous plaît ? Je vous recommande donc chaudement sa version avec fond transparent, qui vous donnera la possibilité d’admirer à loisir le splendide mouvement à l’œuvre et confère un caractère particulier à la Ludwig 35.

NOMOS Ludwig 35
La Nomos Ludwig 35 : une montre habillée élégante pour les poignets délicats.

La nº4 : Tudor Black Bay 58, machine à voyager dans le temps

Si vous avez déjà lu certains de mes articles, vous l’aurez certainement déjà remarqué : je suis fan inconditionnel de la Tudor Black Bay 58. Croyez-moi, j’ai bien essayé de ne pas encore la faire figurer dans un de mes listings. C’est un échec manifestement, mais tant mieux. Certes, la Tudor Black Bay 58 fait parler d’elle dans le monde de l’horlogerie pour l’intérêt et l’engouement qu’elle suscite chez les collectionneurs, mais cette montre de plongée est en premier lieu tout à fait adaptée aux poignets fins. 39 mm de diamètre et 47,5 mm de barrette à barrette : la Tudor Black Bay 58 avec les proportions parfaites pour une montre de plongée. Sur le plan qualitatif, la Tudor est irréprochable et joue dans la même ligue que la Black Bay 36 mentionnée au début de cet article. Je possède les deux dans ma collection, impossible de déceler une différence en termes de qualité. Cela ne vaut que pour le boîtier et le bracelet, car cette Tudor, contrairement à la Black Bay 36, possède une réserve de marche de 70 heures.

La Tudor Black Bay 58 est une machine à remonter le temps : le bracelet à rivets, le cadran aux éléments plaqués or clair et une lunette de plongée en aluminium avec un triangle rouge… Tout évoque une époque révolue. C’est à cette montre que ressemblaient les Submariner de Rolex et Tudor en 1958. Le vintage, très peu pour vous ? Pas de problème : la Black Bay 58 est désormais disponible dans des couleurs plus fraîches et dans d’autres matériaux. À mon avis, il n’y a guère de meilleure montre de plongée pour un prix bien inférieur à 5 000 €. Et pas seulement pour les personnes aux poignets fins.

The Tudor Black Bay 58
La Tudor Black Bay 58 : une montre de plongée qui sied parfaitement aux petits poignets

La nº5 : la Rolex Datejust 36

Il n’y a aucune contre-indication pour les personnes aux poignets fins à porter la montre la plus célèbre au monde. N’est-ce pas formidable ? Le mieux dans tout ça : pratiquement aucune autre montre ne vous offre autant de choix qu’une Rolex Datejust 36. Plutôt classique avec une lunette cannelée et un bracelet Jubilé ? Ou plutôt discret avec un bracelet Oyster et une lunette lisse ? Ou un peu des deux ? Avec la Rolex Datejust 36, tout est possible.

Rolex Datejust 36
La montre la plus célèbre au monde sied également aux fins poignets : la Rolex Datejust 36.

Si vous craignez que les prix actuels des Rolex ne grèvent votre budget montre : le choix est vaste et englobe d’innombrables variations de Datejust de différentes époques. En tant que néophyte, vous pouvez mettre la main sur une Rolex Datejust pour un prix allant jusqu’à 7 000 €, voire moins avec un peu de chance. Même si cette montre iconique a été soigneusement modifiée et améliorée au fil du temps, son caractère charismatique, lui, est demeuré inchangé. Vous pouvez donc vous orienter vers des modèles vintage l’esprit tranquille. Les caractéristiques clés telles que la lunette cannelée ou la loupe de date sont une valeur sûre que chacun reconnaît et qui font battre le cœur des collectionneurs de montres. En achetant une Rolex Datejust 36, vous obtenez une montre intemporelle, iconique et recherchée dans votre collection, qui est devenue particulièrement célèbre en version 36 mm.

Lira la suite:

Des montres qui en imposent : 4 modèles pour les poignets massifs

Rolex Datejust pour les novices : les meilleures références à moins de 7 000 €

Les 5 premières montres parfaites pour se lancer


À propos de l'auteur

Donato Emilio Andrioli

Ma grande passion pour les montres est née lorsque j'ai acheté ma toute première montre mécanique, la Tudor Black Bay 41. Les icônes de longue date aux histoires exaltantes me fascinent tout particulièrement.

À propos de l'auteur

Derniers articles

IWC-2-1
17/05/2024
Guide horloger
 4 minutes

IWC Schaffhausen : élégance intemporelle, précision suisse

Par Donato Emilio Andrioli
Rolex-vs-Cartier-2-1
15/05/2024
Guide horloger
 5 minutes

Cartier vs. Rolex : le joaillier peut-il battre la couronne ?

Par Jorg Weppelink
Sinn-2-1
08/05/2024
Guide horloger
 6 minutes

Notre avis sur la montre d’aviateur Sinn 103 St Ty Hd

Par Sebastian Swart