Se connecterSe connecter
568 montres pour "

Tudor Heritage Black Bay

"
Marque
Modèle
Prix
Diamètre
Année
Lieu
Plus
Votre sélection

Votre sélection

Votre sélection

Votre recherche n'a donné aucun résultat.
Votre sélection

Votre recherche n'a donné aucun résultat.
Votre sélection

Votre recherche n'a donné aucun résultat.
Données générales
Type de montre
Référence
Plus ...
Neuve/Occasion
Disponibilité
Sexe
État
Contenu livré
Caractéristiques & fonctions
Mouvement
Boîtier
Plus ...
Cadran
Plus ...
Verre
Complications
Hauteur
Plus ...
Matériel lunette
Plus ...
Chiffres du cadran
Étanche
Plus ...
Autres
Plus ...
Bracelet
Matière du bracelet
Plus ...
Largeur entrecorne
Couleur du bracelet
Plus ...
Matériel de verrouillage
Annuler

Trier par

Tudor Heritage Black Bay Ref. 79230B Tudor Heritage Black Bay Ref. 79230B
2.645 

Tudor Heritage Black Bay : la montre de plongée rétro

La Tudor Heritage Black Bay rend hommage aux premières montres de plongée de la manufacture. Ce garde-temps au design vintage est équipé d'un calibre de grande performance. Disponible en trois coloris, la montre est étanche à 200 m.

En 2012, Tudor présente la Black Bay issue de la collection Heritage. Cette montre s'inscrit parfaitement dans la philosophie de l'entreprise puisqu'elle associe fiabilité et esthétique à prix attractif. Lorsque le fondateur de Rolex, Hans Wilsdorf, crée la société Montres Tudor S. A. en 1946, il se fixe un objectif : rendre la qualité Rolex accessible à tous. Depuis sa création, Tudor se nourrit de l'expérience et du savoir-faire de sa grande sœur. La Black Bay illustre bien cela. Son design rappelle la Tudor Oyster Prince Submariner, montre de plongée de 1954. Cette première version était équipée du boîtier Oyster de la Rolex Submariner. En revanche, elle n'était pas animée d'un calibre conçu par Rolex mais de l'automatique 390 qui s'inspire d'un mouvement conçu par la manufacture suisse Fleurier.
Depuis 2016, la Black Bay est équipée du calibre de manufacture MT5602 - premier mouvement mécanique développé, fabriqué et assemblé en interne. Les fines barrettes, le verre bombé et le cadran sont néanmoins des caractéristiques que les premières montres de plongée possédaient déjà. Mais cette montre est bien plus qu'une reproduction. Elle fait le lien entre passé, présent et futur. Un an après sa présentation, la Black Bay remporte le Grand Prix d'Horlogerie de Genève dans la catégorie "Revival", une récompense prestigieuse décernée par la Fédération de l'industrie horlogère suisse FH.
Cette grande montre rétro mesure 41 mm de diamètre et offre trois coloris de lunette : rouge, noir ou bleu. Le cadran quant à lui reste noir. Grâce aux aiguilles et aux chiffres clairs et luminescents, la montre se lit parfaitement dans l'obscurité. Sur la lunette, le zéro de la version noire est représenté par un triangle rouge - référence à la Tudor Submariner de 1958, munie d'une grande couronne. On retrouve également cette fameuse "Big Crown" sur les modèles rouge et bleu. Pour le bracelet, le choix se fait entre l'acier inoxydable, le textile et le cuir vieilli. Cette dernière variante met particulièrement la montre en valeur. Si vous êtes à la recherche d'une montre plus étanche, vous serez comblé par la Tudor Pelagos qui résiste à une pression de 500 m. Cette montre en titane est équipée d'un des premiers calibres de la manufacture. Le mouvement automatique MT5612 dispose d'une réserve de marche de 70 heures et de l'affichage de la date à 3 heures. Il certifié par le Contrôle officiel suisse des chronomètres (COSC).

Une alternative : la Divers Sixty-Five d'Oris

Le fabricant suisse Oris propose un modèle similaire à la Black Bay : la Divers Sixty-Five. Comme son nom l'indique, cette montre de plongée affiche un design sixties, combinant éléments rétro et techniques horlogères du XXIe siècle. Son boîtier de 40 mm de diamètre est en acier inoxydable. Le verre saphir est bombé et inrayable. Dans les années 1960, les glaces des montres étaient en plexiglas, sensible aux rayures. Le verre saphir de la Sixty-Five est doté d'un traitement antireflet, qui réduit la réflexion et augmente la lisibilité de la montre. Le fond du boîtier en acier inoxydable est vissé. À la différence de la Black Bay, la montre Oris résiste à une pression de 10 bar - soit 100 m. Elle se prête ainsi parfaitement à la nage et au snorkeling.
La Sixty-Five est animée du calibre Oris 733, basé sur le SW 200-1 conçu par Sellita. Ce mouvement automatique dispose d'un stop-seconde permettant un réglage précis de la montre, d'une réserve de marche de 38 heures et de la correction rapide de la date, dont le guichet se situe à 6 heures. Le balancier oscille à 28 800 alternances par heure. Quant au SW 200-1, il s'inspire du calibre 2824-2 conçu par ETA.
On remarque tout de suite le cadran noir ou gris-bleu de la Sixty-Five. Les chiffres 3, 6, 9 et 12 sont entourés d'un carré beige. Les index et les aiguilles - beige également - sont recouverts de Superluminova. Leur couleur rappelle les matières luminescentes radioactives utilisées à l'époque, celles employées actuellement ne contiennent bien entendu plus de radium. À l’extrémité, la trotteuse est elle aussi dotée d'un point luminescent. Dans sa version gris-bleu, le tour du cadran est bleu ciel. Le bracelet existe en trois matières : textile, caoutchouc ou acier inoxydable.

Heritage Black Bay : garante de la tradition Tudor

Un design rétro, une technologie robuste et fiable, un prix abordable : la Black Bay s'inscrit parfaitement dans la lignée voulue par Wilsdorf. Grâce à sa lunette tournante unidirectionnelle et à son étanchéité à 200 m, le garde-temps possède toutes les caractéristiques d'une montre de plongée. Idéale comme accessoire de mode au bureau, la Black Bay s'adapte à toutes les situations, en toute simplicité.