Se connecterSe connecter
1 754 montres pour "

A. Lange & Söhne

"
Marque
Modèle
Prix
Diamètre
Année
Lieu
Plus
Votre sélection

Votre sélection

Votre sélection

Votre recherche n'a donné aucun résultat.
Votre sélection

Votre recherche n'a donné aucun résultat.
Votre sélection

Votre recherche n'a donné aucun résultat.
Données générales
Type de montre
Référence
Plus ...
Neuve/Occasion
Disponibilité
Sexe
État
Plus ...
Contenu livré
Caractéristiques & fonctions
Mouvement
Boîtier
Plus ...
Cadran
Plus ...
Verre
Plus ...
Complications
Plus ...
Hauteur
Plus ...
Matériel lunette
Plus ...
Chiffres du cadran
Étanche
Plus ...
Autres
Plus ...
Bracelet
Matière du bracelet
Plus ...
Largeur entrecorne
Plus ...
Couleur du bracelet
Plus ...
Matériel de verrouillage
Plus ...
Annuler

Trier par

A. Lange & Söhne Lange 1 101.022 A. Lange & Söhne Lange 1 101.022 Prête à être expédiée 17.700  DE 40 2003

A. Lange & Söhne : l'art horloger par excellence

A. Lange & Söhne est la marque de référence de montres de luxe allemandes. Il y a plus d'un siècle, empereurs, rois et tsars comptaient parmi la clientèle de la manufacture horlogère sise à Glashütte. Lange c'est le prestige Made in Germany.

Points forts de A. Lange & Söhne

  • L'une des manufactures allemandes les plus renommées
  • Plus de 40 calibres de manufacture
  • Mouvements soigneusement décorés et réglage fin à col de cygne
  • Boîtiers exclusivement conçus à partir de matériaux nobles
  • La grande date brevetée comme principale caractéristique

A. Lange & Söhne : manufacture traditionnelle de Glashütte

Les montres de luxe du fabricant A. Lange & Söhne ont plus de 170 ans d'histoire. Ferdinand Adolph Lange fonde son entreprise de montres de gousset en 1845 dans la commune de Glashütte en Saxe allemande. Le maître horloger décide d'installer son industrie dans les monts Métallifères pour contribuer à résorber le chômage. Après la Seconde Guerre mondiale et le regroupement de tous les horlogers sous la forme du combinat Glashütter Uhrenbetriebe (GUB), A. Lange & Söhne perd son indépendance. Après la réunification de l'Allemagne en 1990, A. Lange & Söhne saisit l'opportunité de renaître de ses cendres. Walter Lange, arrière-petit fils de Ferdinand Adolph Lange et lui-même horloger, fonde en décembre 1990 la Lange Uhren GmbH. Quatre années plus tard, la manufacture présente sa première collection, contenant quatre montres-bracelets : la légendaire Lange 1, la Saxonia, l'Arkade ainsi que la Tourbillon "Pour le Mérite".
En quelques années seulement, A. Lange & Söhne devient le fleuron de l'art horloger allemand à son plus grand niveau. Les montres et les calibres de manufacture du fabricant concurrencent des marques suisses telles que Patek Philippe et Vacheron Constantin. À la différence de ces deux fabricants suisses, A. Lange & Söhne n'a recours qu'à des métaux précieux tels que l'or ou le platine pour concevoir ses boîtiers. Il n'existe que quelques versions acier de la Lange 1 des années 1990. En raison de leur grande rareté, ces exemplaires se vendent aux enchères à plus de 100 000 euros. La grande date est l'une des principales caractéristiques de la marque A. Lange & Söhne, qui l'a faite breveter en 1992. Ceci illustre parfaitement les aspirations de l'entreprise : concevoir des garde-temps fonctionnels. Parmi les autres caractéristiques, les vis bleuies, le décor "Côtes de Glashütte", le réglage fin par col de cygne, la platine trois-quarts développée par Ferdinand Adolph Lange et les ponts gravés en filigrane. Rares sont les fabricants à apporter autant de soin au décor de ses mouvements qu'A. Lange & Söhne.

Conseils pour l'achat d'une montre A. Lange & Söhne

Une montre A. Lange & Söhne rime avec prestige et savoir-faire horloger de pointe. Porter une montre Lange au poignet, c'est affirmer son goût pour la mécanique fine, les designs classiques et la qualité "Made in Germany". La marque propose actuellement cinq collections et plusieurs gammes de prix vous permettant d'entrer dans le cercle très fermé des propriétaires de montres de luxe allemandes.
La Lange 1 fait partie des premiers modèles à avoir intégré le catalogue de la marque en 1990. En quelques années, la montre-bracelet est devenue le symbole de la manufacture, une véritable icône. Le garde-temps doit son succès à sa grande date et à son affichage décentré de l'heure. Une Lange 1 en or jaune en très bon état vous coûtera près de 17 000 euros. Comptez près de 18 000 euros pour la version en or blanc. Il faudra prévoir environ 23 000 euros pour un exemplaire neuf. Si la Lange 1 de 38,5 mm de diamètre vous semble trop petite, la Grande Lange 1 est peut-être la montre qu'il vous faut. Avec ses 40,9 mm, elle s'inscrit dans la tendance des grandes montres. Comptez plus de 22 000 euros pour une Grande Lange 1 d'occasion en or jaune. Les prix des modèles neufs démarrent aux alentours de 27 000 euros.
Autre modèle apprécié, la Datograph. Grâce à sa fonction chronographe, la montre peut mesurer des intervalles de temps. Sa grande date à 12 heures et ses deux compteurs de part et d'autre des aiguilles au centre créent un triangle. A. Lange & Söhne présente la montre en 1999. Pour un modèle d'occasion en platine ou or rose, il faut compter près de 37 000 euros. Le prix d'un exemplaire neuf tourne autour des 54 000 euros.
En 2009, A. Lange & Söhne lance la collection Zeitwerk. La montre mécanique se caractérise par son affichage décimal des heures et des minutes. L'heure s'affiche donc sous forme de chiffres arabes qui apparaissent dans des guichets, semblables à la fenêtre de date. Une aiguille se charge d'indiquer les secondes sur le cadran. Une Zeitwerk d'occasion en très bon état vous coûtera plus de 40 000 euros. Comptez près de 54 000 euros pour un modèle neuf.
La série Saxonia est un excellent ticket d'entrée dans l'univers de A. Lange & Söhne. Un modèle d'occasion vous coûtera moins de 10 000 euros. Les exemplaires neufs coûtent plus de 11 000 euros. La collection Saxonia renferme aussi des modèles d'exception munis d'un calendrier annuel et d'un boîtier platine, comptez près de 45 000 euros.

Lange 1 : l'icône de A. Lange & Söhne

La Lange 1 présentée en 1994 est rapidement devenue l'icône de la marque. On la reconnaît immédiatement à sa grande date et son cadran décentré. L'indicateur de réserve de marche est une autre caractéristique du modèle. La montre existe en 38,5 mm et 40,9 mm de diamètre. Pour le matériau, vous avez le choix entre l'or blanc, l'or jaune et l'or rouge 18 carats ou le platine. Le garde-temps bat au rythme du calibre de manufacture L121.1 à remontage manuel. Sa réserve de marche est de 72 heures, atteinte grâce à deux barillets montés en série. Le mouvement compte 368 composants, dont 43 rubis. Huit d'entre eux sont enchâssés dans des chatons en or, tous fixés par trois vis en acier bleui. Le coq du calibre L121.1 est également finement gravé. Grâce à son réglage fin par col de cygne, la précision de la montre est optimale.
Si vous êtes amateur de phases de lune, cette collection a également le modèle qu'il vous faut. La Lange 1 Zeitzone avec indication de fuseau horaire est idéale pour les grands voyageurs. Cette montre vous permet en effet d'afficher l'heure qu'il est dans l'un des 24 fuseaux horaires de la planète, tout en laissant apparaître l'heure qu'il est chez vous. Les noms des 24 villes apparaissent en bordure de cadran, vous pouvez configurer les fuseaux horaires d'une simple pression sur l'un des boutons situés sur la partie gauche du boîtier. La montre est munie du calibre L031.1 à remontage manuel et affiche une réserve de marche de 72 heures.
Un modèle se fait particulièrement remarquer au sein de la collection Lange 1 : celui muni d'un tourbillon et d'un calendrier perpétuel. Son cadran au design hors du commun permet un affichage original du calendrier perpétuel : les mois apparaissent en bordure du cadran, alors qu'ils sont indiqués dans un cadran annexe chez la plupart des horlogers. Grâce à cet affichage, les compteurs ne se chevauchent pas et l'esthétique emblématique de la Lange 1 demeure intacte. Le fond du boîtier étant transparent, vous pouvez admirer le tourbillon en mouvement.
Le tourbillon est un mécanisme inventé au XVIIIe siècle par le génie de l'horlogerie Abraham-Louis Breguet. Il décide alors d'enfermer le système oscillatoire ainsi que l'échappement dans une cage mobile, qui effectue une rotation sur elle-même par minute. Cette rotation permet de limiter les écarts de précision. Conçue à l'origine pour les montres gousset que l'on transportait bien souvent à la verticale dans sa poche de veste, cette invention optimise la précision des garde-temps. Véritables chefs-d'œuvres de l'horlogerie, les montres munies d'un tourbillon sont également considérées comme les plus précises au monde. La Lange 1 Tourbillon Calendrier Perpétuel est équipée du calibre de manufacture L082.1. Le rotor central du mouvement automatique est fait de platine et d'or. Son stop seconde breveté permet un réglage optimal de la montre. Le mouvement se compose au total de 624 pièces, dont 76 rubis.

Caractéristiques de la A. Lange & Söhne Lange 1

  • Grande Date
  • Affichage décentré de l'heure
  • Boîtier en or ou en platine
  • Modèles munis d'un calendrier perpétuel et d'un tourbillon

Grande Complication : le chef-d'œuvre de A. Lange & Söhne

Le modèle Grande Complication est la montre-bracelet la plus compliquée de A. Lange & Söhne. Présentée en 2013 à 2 millions d'euros, elle est l'une des montres les plus chères au monde. Chaque exemplaire requiert un an de conception. Parmi ses complications : le calendrier perpétuel, les phases de lune et le chronographe à rattrapante. Cette dernière fonction appelle une aiguille des secondes supplémentaire qui vous permet de mesurer des temps intermédiaires. L'aiguille à rattrapante est parfaitement synchronisée avec la trotteuse, elle ne se "désolidarise" que si vous décidez d'arrêter sa course. Autre particularité, la seconde foudroyante : l'aiguille des secondes effectue une rotation de cadran par seconde et tourne donc particulièrement rapidement. La rotation est saccadée afin de pouvoir lire les cinquièmes de secondes.
La Grande Complication est munie d'une autre fonction particulièrement innovante : la grande sonnerie, qui sonne les heures et les quarts d'heure. À la différence de la répétition minutes, dont la Grande Complication est également munie, la grande sonnerie est automatique. A. Lange & Söhne ne produit cette montre qu'en six exemplaires.

Caractéristiques de la Grande Complication de A. Lange & Söhne

  • L'une des montres-bracelets les plus chères au monde
  • Un an de conception par modèle, six exemplaires dans le monde
  • Complications : calendrier perpétuel, chronographe à rattrapante avec seconde foudroyante, répétition minutes, grande sonnerie, phases de lune

Les débuts d'A. Lange & Söhne

Ferdinand Adolph Lange est né en 1815 à Dresde. Il fait son apprentissage chez Johann Christian Friedrich Gutkaes, lui-même horloger à la cour du roi de Dresde entre 1842 et 1845. Il a voyagé pendant de longues années à travers toute l'Europe, Paris entre autres villes, pour faire son apprentissage auprès des meilleurs. En 1841, il retourne à Dresde où il crée avec Gutkaes la fameuse horloge 5 minutes de l'Opéra Semper. Elle possède un affichage digital qui la rend parfaitement lisible, quelle que soit la rangée où vous êtes assis.
Parmi les clients les plus renommés de Ferdinand Adolph Lange, Alexandre II de Russie. Le tsar adorait tellement sa montre gousset qu'il a envoyé une broche sertie de diamants à Lange pour le remercier. Lange fut particulièrement honoré de l'attention et s'est laissé photographier avec la broche, photo qu'il a naturellement envoyée au tsar.
En 1845, Lange crée à Glashütte sa manufacture de montres de gousset. Glashütte se situe à environ 20 km au sud de Dresde. Cette commune est riche au début du XIXe siècle grâce à ses gisements de minerai d'argent. Mais une fois tout le minerai extrait, les habitants de la région se retrouvent presque tous sans travail. Le gouvernement de Saxe appelle donc les entreprises à venir s'installer dans les monts Métallifères. Lange propose au gouvernement de créer un centre horloger, tel qu'il en existe déjà en Suisse. Il décide de former 15 personnes aux finesses de l'horlogerie afin qu'ils puissent travailler par la suite de manière indépendante comme sous-traitants. Ce principe avait déjà fait ses preuves dans la Vallée de Joux, en Suisse. Le gouvernement de Saxe choisit d'établir ce commerce à Glashütte et octroie à Lange un prêt pour fonder son entreprise.
Les efforts de Lange finissent par porter leurs fruits : ses apprentis créent leurs entreprises de sous-traitance et d'autres horlogers viennent s'établir à Glashütte. On assiste également à la création d'une école d'horlogerie. La commune prospère et devient véritablement le centre de l'horlogerie allemande, un bastion de la production de montres d'exception. Les montres provenaient à l'époque majoritairement de la Forêt-Noire ou de Suisse. Ferdinand Adolph Lange est le fondateur de l'art horloger tel qu'il continue d'exister à Glashütte, de cette horlogerie de prestige qui a si bonne réputation dans le monde entier.